«
»

Top

Maladies rénales : qu'est-ce que c'est et comment prendre soin de nos reins ?

Publié le 11 mars 2021 • Par Courtney Johnson

Bien qu'ils soient de petite taille, les reins remplissent de nombreuses fonctions cruciales dans l'organisme qui contribuent à nous maintenir en bonne santé, notamment le filtrage des déchets et de l'excès de liquide dans la circulation sanguine. Un certain nombre de problèmes de santé peuvent endommager les reins ou inhiber leur fonction et, avec le temps, entraîner une insuffisance rénale.

À l'occasion de la Journée Mondiale des maladies rénales, nous avons voulu mettre en lumière quelques moyens de protéger nos reins !

Quelles pathologies affectent les reins ? Quelles en sont les causes ? Comment pouvons-nous prendre soin de nos reins ?

On vous dit tout dans notre article !

Maladies rénales : qu'est-ce que c'est et comment prendre soin de nos reins ?

Quel est le rôle des reins dans notre corps ?

Avoir des reins en bonne santé est essentiel pour avoir un corps sain. Les reins filtrent principalement les déchets, l'excès de liquide et les autres déchets du sang, mais ils régulent également le sel, le potassium et le pH du corps. Ces toxines et l'excès de nutriments sont envoyés des reins à la vessie, puis sont éliminés de l'organisme dans l'urine. Les reins ont également un rôle à jouer dans la régulation de la pression sanguine et de la production de globules rouges par la sécrétion d'hormones, et dans l'activation de la vitamine D, qui aide le corps à absorber le calcium pour maintenir des os solides.

Lorsque les reins sont endommagés, ils fonctionnent moins bien et peuvent même entraîner un certain nombre de problèmes de santé, tels que des gonflements, un mauvais sommeil, des lésions nerveuses, des os fragiles et la malnutrition. Avec le temps, si les dommages persistent, les reins peuvent cesser complètement de fonctionner (insuffisance rénale), ce qui nécessite une dialyse ou même une transplantation rénale.

En France, environ 76 000 personnes sont atteintes d’insuffisance rénale grave nécessitant un traitement à même de suppléer la perte de la fonction rénale.

Quelles sont les différentes maladies rénales et quelles en sont les causes ?

L'insuffisance rénale chronique (IRC)

La maladie rénale la plus courante est l'insuffisance rénale chronique (IRC). Elle décrit un état de perte progressive de la fonction rénale au fil du temps.

Elle est souvent causée par l'hypertension artérielle, qui augmente la pression sur les glomérules, les petits vaisseaux sanguins des reins où le sang est filtré, et les endommage. Le diabète peut également être à l'origine de l'IRC, car l'augmentation du taux de sucre dans le sang peut également endommager les glomérules. Dans les deux cas, des dommages prolongés détériorent la fonction rénale au point que les reins ne peuvent plus nettoyer le sang par eux-mêmes. À ce stade, une dialyse est nécessaire.

La maladie polykystique des reins (MPR) ou polykystose rénale

La maladie polykystique des reins (MPR) est une maladie génétique qui provoque la croissance de kystes remplis de liquide dans les reins. Elle nuit également à la fonction rénale et peut entraîner une insuffisance rénale.

Il est important de noter que la MPR se distingue des kystes individuels des reins qui peuvent se développer plus tard dans la vie - les kystes de MPR sont plus graves, peuvent changer la forme des reins et peuvent causer d'autres complications, telles que des kystes dans le foie, de l'hypertension artérielle et des problèmes avec les vaisseaux sanguins du cerveau et du cœur.

Les calculs rénaux

Les calculs rénaux représentent l'un des problèmes rénaux les plus courants. Il s'agit de petits dépôts durs de minéraux et de sels acides qui se forment dans les reins. Ils quittent généralement le corps pendant la miction. Bien qu'ils causent rarement des dommages, les calculs rénaux peuvent être douloureux lors de leur passage dans les voies urinaires.

Les infections des voix urinaires

Les infections urinaires sont des infections bactériennes qui se produisent dans n'importe quelle partie des voies urinaires. Elles affectent le plus souvent l'urètre ou la vessie (cystite), mais si elles ne sont pas traitées, elles peuvent se propager aux reins (pyélonéphrite) et entraîner une insuffisance rénale.

La glomérulonéphrite

La glomérulonéphrite est un terme utilisé pour décrire l'inflammation des glomérules. Elle peut être causée par certaines infections, certains médicaments ou des conditions congénitales, et si elle n'est pas traitée, elle peut entraîner une insuffisance rénale complète.

Quels sont les symptômes ou les signes avant-coureurs d'une maladie rénale ?

Les maladies rénales peuvent être difficiles à détecter, car elles évoluent souvent sans symptôme significatif jusqu'à ce qu'elles soient déjà assez avancées. La majorité des patients atteints de maladies rénales à un stade précoce ne sont pas diagnostiqués. Parmi les signes avant-coureurs, on peut citer :

  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Faible appétit
  • Difficultés de concentration ou de réflexion
  • Troubles du sommeil
  • Crampes musculaires
  • Gonflement des pieds et des chevilles
  • Peau sèche ou squameuse 
  • Démangeaisons persistantes
  • Miction fréquente, en particulier la nuit

Comment pouvons-nous prévenir les maladies rénales et prendre soin de nos reins ?

Afin de sensibiliser à l'importance de la santé rénale, le comité de la Journée mondiale du rein, une initiative conjointe de la Société internationale de néphrologie (ISN) et de la Fédération internationale des fondations du rein (IFKF), a partagé 8 règles d'or pour réduire le risque de maladie rénale :

editor_meta_bo_img_2bcb02074611267ef6045051c474f765.png Restez actif : en restant en forme et en pratiquant une activité physique régulière, vous pouvez maintenir un poids corporel sain, abaisser votre tension artérielle et donc réduire votre risque d'IRC.

editor_meta_bo_img_b57e17dab9fea7314d4a9ed77dcb1b0b.png Mangez sainement : associée à une activité physique régulière, une alimentation saine peut contribuer à améliorer votre état de santé général et à prévenir les affections susceptibles de contribuer à des lésions rénales, comme le diabète et les maladies cardiaques. Réduire votre consommation de sel et d'aliments transformés peut également contribuer à la santé de vos reins.

editor_meta_bo_img_e21eb3bdcd1660667cbc9210f2c6906a.png Surveillez et contrôlez votre taux de sucre dans le sang : on estime qu'environ la moitié des personnes atteintes de diabète ne le savent pas et que si elles ne sont pas traitées, le diabète peut entraîner des lésions rénales. Il est donc important de contrôler votre glycémie dans le cadre de vos bilans de santé réguliers et de faire de votre mieux pour la maîtriser.

editor_meta_bo_img_938e4ba61538986f6ebc3507111cb749.png Surveillez et contrôlez votre tension artérielle : comme pour le diabète, de nombreux patients souffrant d'hypertension artérielle ne sont pas conscients de leur état. En l'absence de traitement, l'hypertension artérielle, surtout lorsqu'elle est associée au diabète, aux maladies cardiovasculaires ou à un taux de cholestérol élevé, peut être particulièrement dommageable pour les reins. Veillez à vérifier votre pression artérielle dans le cadre de vos examens de santé réguliers et consultez votre médecin si votre pression artérielle est constamment élevée au-dessus de la normale.

editor_meta_bo_img_009ea30a2e4163039f3079bd4b2a0eec.png Restez hydraté : une hydratation adéquate est un élément clé du maintien d'une bonne santé rénale. Les reins ont besoin d'eau pour éliminer les déchets de votre sang sous forme d'urine, alors assurez-vous de boire ! La recommandation générale est de 2 litres par jour, mais l'Institut de médecine a constaté que les hommes ont en fait besoin d'environ 3 litres par jour et que les femmes ont besoin d'environ 2,2 litres par jour.

editor_meta_bo_img_a38ae844014f368252cadd60be153459.png Arrêtez de fumer : il a été prouvé que le tabagisme ralentit le flux sanguin vers les reins, et qu'une réduction du flux sanguin peut inhiber leur fonction. Il augmente également le risque de développer un cancer du rein d'environ 50 %, c'est donc une habitude à abandonner rapidement !

editor_meta_bo_img_fc0ded52a0c8843baa6f8020b81b8b17.png Modérez votre consommation de médicaments en vente libre : la consommation régulière de certains médicaments couramment prescrits comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou les analgésiques (ibuprofène, acétaminophène) peut endommager les reins. Veillez à suivre les instructions de dosage qui vous ont été données par votre médecin ou votre pharmacien et, en cas de doute, n'ayez pas peur de demander conseil.

editor_meta_bo_img_629d6ef58c94e5a7187a95c2795c03ed.png Surveillez votre fonction rénale : il est important de vérifier votre fonction rénale dans le cadre de vos bilans de santé réguliers, surtout si vous présentez l'un des facteurs de risque élevés (diabète, hypertension, obésité, antécédents familiaux de maladie rénale). Veillez à informer votre médecin de votre risque, à lui faire part de vos inquiétudes et à lui demander de vous faire passer une analyse de sang pour vérifier si vous avez des problèmes rénaux.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


1

11 commentaires


cathy974
le 11/03/2021

Merci de nous rappeler les mesures simples 


CISSIA
le 11/03/2021

bonjour

Ce sont des règles d hygiène de vie élémentaires  susceptibles d éviter  ou de réduire  nombreuses pathologies ....bien que  dans certaines atteintes  notamment IRC les symptômes sont quasi  inexistants avant la découverte de la maladie  et donc trop tardivement......la prévention reste un élément essentiel a développer activement 

Amicalement a tous

CISSIA


paulux1
le 11/03/2021

Bonsoir 

Avec mon IRC près terminale, on m'a fait une fistule car je dois commencer les hémodialyses. Est-ce que c'est vraiment pénible de rester 4 heures sans bouger ? Que ce passe-t-il si on a envie d'uriner ? Merci et bonne soirée. 

Paulux1. 


greffe88
le 12/03/2021

Bonjour                                                                                                                                                                                    Dans le cadre des mesures préventives,                                                                                                      Il faut à mon avis insister sur quelques points :                                                                                            .  Ne manger que très peu de viande                                                                                                          .  Prendre 1.5 à 2 litres d'eau / jour ( 3 litres c'est un peu exagéré)                                                        .  Réduire la consommation de sel, du sucre et des graisses                                                                 .  Vérifier au moins une fois par an la créatinine qui est un indicateur principal                           .  Soigner rapidement les infections urinaires                                                                                           . Vérifier la tension artérielle

       Bien  Cordialement                                                                                                                                            D. RAHOU

              


arlesienne
le 28/03/2021

@paulux1 bonsoir! pourquoi 4 h pas obligé de faire 4 h 3 fois par semaine ?  votre néphrologue  a du vous en parlez ? on vous a mis la fistule vous avez commencé? si vous restez 3h ou 4h vous avez la télé un petit incas ,la vous pouvez manger du saucisson si vous aimez!!!! ou autres ? vous pourrez  dormir ,lire  ?  pour les toilettes  infirmière vous passe "le pistolet ? ça se nomme ainsi il  y a des personnes qui ce font dialyser la nuit ! a voir? courage vous verrez cela va bien se passer. demandez au médecin si vous n'étes pas sur une liste d'attente pour une greffe ? voyez cela avec lui. bonne nuit

Vous aimerez aussi

Le diagnostic de la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) raconté par les membres Carenity

Syndrome hépato-rénal

Le diagnostic de la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Insuffisance rénale et transplantation : "Mon rein fonctionne parfaitement après presque 10 ans... !".

Greffe de rein
Insuffisance rénale chronique

Insuffisance rénale et transplantation : "Mon rein fonctionne parfaitement après presque 10 ans... !".

Voir le témoignage
Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Diabète insipide
Diabète insipide néphrogénique

Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Lire l'article
Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Cancer du rein
Néphroblastome

Cancer et alimentation : les conseils d’une diététicienne (1/2)

Lire l'article

Fiches maladies