Qu'est-ce qu'une maladie cardiovasculaire?

Les maladies cardiovasculaires regroupent l’ensemble des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Elles concernent le muscle cardiaque, les artères, les valves, les vaisseaux cérébraux et les vaisseaux des membres inférieurs et de l’aorte.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Les principales maladies cardiaques sont représentées par la maladie coronaire (qui affecte les artères du cœur), les maladies des valves cardiaques (valvulopathies), les maladies du muscle cardiaque (cardiomyopathies), les troubles du rythme cardiaque, les maladies vasculaires cérébrales, les maladies congénitales comme les malformations cardiaques et les artériopathies des membres inférieurs.

La maladie cardiaque la plus fréquente est la maladie coronaire qui s’exprime parfois d’emblée par l’arrêt cardiaque. 

Mais la plupart du temps c’est l’infarctus du myocarde, ou syndrome coronarien aigu, qui débute la maladie coronaire. Il est lié à l’obturation brutale d’une des artères coronaires qui irriguent le cœur. Cela concerne en moyenne 120 000 Français chaque année. L’angine de poitrine est la « sonnette d’alarme » qui prévient d’un possible infarctus par une douleur thoracique à l’effort. Enfin, une insuffisance cardiaque survient lorsque l’infarctus a touché une grande partie du muscle cardiaque et qu’il a du mal à se contracter. Parfois, la maladie coronaire peut rester longtemps silencieuse.

La cardiopathie ischémique se rapporte à des problèmes d'irrigation sanguine du muscle cardiaque. Une occlusion d'une artère coronaire, ou des deux, entraîne un défaut d’irrigation sanguine (ischémie), provoquant des symptômes comme l'angine de poitrine (douleur thoracique d’effort), la dyspnée (essoufflement) ou une douleur thoracique prolongée et spontanée (infarctus du myocarde). Le blocage complet d’une artère coronaire provoque une nécrose (tissu endommagé), c'est-à-dire un infarctus du myocarde, couramment appelé la crise cardiaque.

En savoir plus sur les affections cardiovasculaires

- La maladie cérébrovasculaire provient d’un défaut d’irrigation sanguine du cerveau. 80% des AVC sont ischémiques (thrombose d’un vaisseau cérébral ou embolie d’un caillot dans un vaisseau cérébral), 20% sont hémorragiques. Une occlusion (obturation) dont les effets durent moins de 24 heures provoque un accident ischémique transitoire. Une occlusion dont les effets persistent plus de 24h provoquent un accident vasculaire cérébral (AVC).

- La maladie vasculaire périphérique affecte principalement la circulation sanguine dans les jambes. Les personnes atteintes se plaignent habituellement de douleurs aux mollets, en particulier en marchant. Elle affecte aussi l’aorte abdominale provoquant un anévrisme (dilatation) aortique abdominal.

- L'insuffisance cardiaque survient lorsque l'activité de pompe du cœur ne permet pas d'atteindre le niveau de circulation sanguine dont le corps a besoin. Cet état peut être la conséquence de dommages du muscle cardiaque, par exemple à la suite d’une crise cardiaque ou à la suite d'une maladie du muscle cardiaque appelée cardio-myocardiopathie.

- La cardiopathie congénitale désigne une anomalie de structure du cœur touchant les parois entre les oreillettes ou les ventricules, touchant la position des gros vaisseaux du cœur. Certaines cardiopathies congénitales peuvent causer rapidement le décès si l'on ne procède pas à une intervention chirurgicale immédiate pour les corriger. D'autres entraînent un degré variable d'invalidité, et peuvent être traitées par chirurgie à un âge ultérieur, exigeant parfois plusieurs interventions.

Une attention particulière sera portée ici aux maladies coronaires qui sont, comme précisé plus haut, la forme la plus fréquente de maladie cardiovasculaire.

Article rédigé sous la supervision du Pr. Jacques BEAUNE, Chef de service cardiologie à l’hôpital de Bron (69) – Président de la Fédération Française de Cardiologie

Sources : Fédération Française de Cardiologie

Dernière mise à jour : 25/09/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Jacques Beaune, Cardiologue

Le Professeur Jacques Beaune est Chef de service cardiologie à l'hôpital de Bron (69) et Président de la Fédération Française de Cardiologie.

>> En savoir plus