«
»

Top

Quels sont les fruits autorisés et interdits lorsqu’on est atteint de diabète ?

Publié le 23 sept. 2021 • Par Claudia Lima

Chez une personne atteinte de diabète, la gestion du quotidien doit prendre en compte tous les événements de la vie courante, et forcément l’alimentation. Et parce que le diabète doit être contrôlé plusieurs fois par jour, la surveillance de ce que le diabétique consomme est indispensable. Longtemps, les fruits ont fait partie des aliments à éviter.

Aujourd’hui, quels sont les fruits autorisés, quels sont les fruits interdits ? 

Vous souhaitez des réponses, lisez notre article ! 

Quels sont les fruits autorisés et interdits lorsqu’on est atteint de diabète ?

Qu’est-ce que le diabète ? Comment contrôle-t-on cette maladie ? 

Le diabète est une maladie auto-immune et chronique, il s’agit du dysfonctionnement des mécanismes de régulation du sucre dans le sang, on parle alors du taux de glucose ou de glycémie. Lorsque celui-ci est trop élevé, c’est de l’hyperglycémie.  

Deux hormones sont essentielles à la régulation du taux de glycémie dans le sang, elles sont fabriquées par le pancréas. L’insuline, permet au glucose de pénétrer les cellules et le fait donc diminuer, le glucagon, quant à lui, permet de libérer le glucose stocké dans le foie et le fait augmenter pour palier à une hypoglycémie.  

Il existe deux types de diabète : le diabète de type I et le diabète de type II

Le diabète de type I ou DT1, résulte de la destruction des cellules du pancréas générant l’insuline, on parle de carence totale. 

Le diabète de type II ou DT2, résulte de l’insuffisance de la quantité d’insuline produite par l’organisme ainsi que sa résistance progressive par les cellules du foie et des muscles. 

Les traitements sont différents selon le type de diabète, injection d’insuline pour le DT1 et règles hygiéno-diététiques pour le DT2. Parfois, un traitement médicamenteux est également nécessaire. 

Le moyen de contrôle de cette maladie est la surveillance des pics de glycémie. L’enjeu étant de maintenir un apport de sucre dans le sang équilibré. Or, le principal apport est lié à l’alimentation. Les fluctuations du taux de glucose dans le sang sont directement liées à ce que nous mangeons. 

L’alimentation chez le diabétique : les fruits sont-ils à conseiller ou à bannir ? 

L’alimentation est responsable du maintien en énergie de l’organisme afin que celui fonctionne correctement. Chez tous, et encore plus chez les malades du diabète, elle doit être surveillée en permanence. 

Pendant très longtemps, des régimes stricts ont été imposés aux diabétiques avec un certain nombre de restrictions sur le type d’aliments et beaucoup d’aliments leur étaient formellement interdits ou à éviter tels que les fruits.  

Heureusement, aujourd’hui, les découvertes ont ouvert le champ des possibles grâce au concept d’index glycémique.  

Un index glycémique est ce qui permet de mesurer la vitesse à laquelle un aliment génère la hausse ou pas de la glycémie. Il se mesure sur une échelle de 0 à 100, on parlera d’index glycémique (IG) bas quand proche de 0 et d’IG élevé quand proche de 100. 

Bien entendu, il n’existe pas d’aliment et surtout de fruits miracles pour stabiliser son taux de sucre dans le sang. Cependant, cette classification a permis de révéler que la consommation équilibrée de fruits pouvait effacer toutes les idées reçues sur ces derniers.  

Il n’existe donc aucun fruit à éviter. Le fruit fait partie de l’équilibre alimentaire. Certains sont plus sucrés que d’autres en termes de goût mais cela ne signifie pas que leur index glycémique est élevé.  

Les fruits sont riches en sucre naturel mais aussi en fibres, celles-ci contribuant également au ralentissement de l’absorption du sucre dans le sang.  

Un diabétique de type I peut se permettre de moins surveiller sa consommation de fruits, il lui suffira de corriger son déséquilibre grâce au dosage de son insuline. Un diabétique de type II, quant à lui, pourra manger les fruits qu’il souhaite mais en quantité limitée.  

Quels fruits consommer quand on est diabétique ?  

Tous… avec modération ! En effet, du fait de leur IG, tous seront à consommer à des moments et en quantité qui diffèrent. 

En mangeant 2 à 3 fruits par jour, le diabétique couvre une partie de ses besoins nutritionnels. De plus, les fruits aident le diabétique de type II à contrôler son poids. 

Des exemples de fruits à IG bas (taux de sucre pour 100g) : 

  • Abricot = 9 
  • Clémentine = 11 
  • Fraise = 4 
  • Pomme = 11 

Des exemples de fruits à consommer en petite quantité :  

  • Banane = 20.5 
  • Raisin = 15 
  • Figue = 13.4 

Les nutritionnistes recommandent de consommer les fruits à des moments différents du repas, il faut prendre en compte leur index glycémique. Exemple, un melon contient un IG élevé, il doit être consommé en dessert pour que les sucres qu’il comprend soient mélangés au repas, leur impact sera moins fort sur le taux de glycémie. D’autres préconisent une consommation de fruits une heure avant le repas. En cas de traitement, il est parfois déconseillé de prendre une collation de fruits.  

Chacun doit apprendre à doser sa consommation de fruits, et éviter les écarts. De plus, quel que soit le régime alimentaire choisi, tout est question de dosage, rien n’est interdit.  

Quoiqu’il en soit, il est recommandé de demander conseil auprès de son médecin

Un diabétique surveillera son alimentation tout au long de sa vie. Heureusement, de nos jours de nombreuses recettes sont mises à disposition des personnes souffrant de diabète leur permettant ainsi le choix de « manger » normalement. 

L’alimentation est un facteur clé de la prévention et du ralentissement du diabète. Toutefois, les médecins recommandent également : une activité physique régulière, un contrôle du poids, une surveillance de son alimentation, une régulation de sa tension artérielle, un arrêt du tabac et une diminution de sa consommation d'alcool. 


Cet article vous a plu ?    
 
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !    
  
Prenez soin de vous ! 


98
avatar Claudia Lima

Auteur : Claudia Lima, Rédactrice Santé

Claudia est créatrice de contenus chez Carenity, elle est spécialisée dans la rédaction d’articles santé.

Claudia est titulaire d’un Executive MBA en Direction Commerciale et Marketing et continue de se... >> En savoir plus

6 commentaires


beffay
le 23/09/2021

 Bon article Claudia, Merci.

C'est aux non diabétiques qu'il faut le faire lire pour qu'ils comprennent qu'un diabétique, mange un fruit en fin de repas, mais ne mange pas 1/2Kg de cerises!!!....12 cerises...et c'est déjà trop!!! Et qu'ils comprennent, pour d'autres que, oui, 1 fruit même s'il est sucré et aussi que les fruits font partie de l'équilibre alimentaire pour tout le monde!!!

Par contre...je ne suis pas sûre qu'un fruit 1H avant le repas soit une bonne solution pour tout diabétique. Seul le fruit fait monter rapidement la glycémie. Associé à graisses, protéines...ça devient vite un repas de rab!

Donc pour les insulino-dépendants ce fruit n'est même pas la solution top contre les hypoglycémies, mais dans la normale, ça perturbe l'équilibre , il vaut mieux avoir fait son insuline rapide, prendre son repas et manger ce fruit en fin de repas.

Pour les diabètes de type 2   le fruit fait aussi monter rapidement la glycémie et fait que le repas est pris en partant déjà d'une glycémie un peu augmentée, or, il faut la réduire au mieux possible.

...Personnellement, (je ne connais pas bien les index glycémiques) mais vous me surprenez avec l'abricot, chez moi, il fait monter vite et pour un bien petit, ma glycémie. Attention aussi aux cerises aussi et à ceux que vous citez.


polaire
le 23/09/2021

Article très sommaire et trop long ( inutile de parler des types de diabète). L'indice glycémique est mal défini. C'est un élément central dans le contrôle du diabète pourtant !. Il a les quantités de sucre et il y a la durée d'absorption qui se doivent d'être bien considérer. Cet indice est difficile à comprendre et est en général mal compris de notre part.


dinouille
le 23/09/2021

 L’index glycémique d’un aliment correspond à sa teneur en sucre
Faux – L’index glycémique d’un aliment traduit son effet sur la glycémie lorsqu’il est ingéré par l’organisme. En d’autres termes :

Si l’index glycémique d’un aliment est bas, il n’entrainera pas une augmentation importante de la glycémie.
Inversement, si l’index glycémique d’un aliment est élevé, il provoquera une élévation importante de la glycémie.
Grâce à cette découverte, le diabétique a pu de nouveau manger des aliments incriminés à tord d’être «hyperglycémiants». Citons par exemple les féculents, le pain (notamment complets) et les fruits. Ils entraînent une faible augmentation de la glycémie !                                                                                                                                                                                                                                     Le diabétique peut consommer des fruits
Vrai – Les fruits ont pendant longtemps représenté «la bête noire» des diabétiques. Leur consommation leur était formellement interdite. Mais grâce à la découverte de l’index glycémique, les fruits ont retrouvé leur place dans l’alimentation du diabétique.
Les fruits font en effet partie des aliments à index glycémique bas, c’est à dire qu’ils entraînent une faible augmentation de la glycémie quand ils sont consommés !
En mangeant 2 à 3 fruits par jour (dans le cadre des repas ou en guise de collation), le diabétique couvre ses besoins en micronutriments protecteurs (vitamines, minéraux, fibres, polyphénols, caroténoïdes…). Sans oublier que ces aliments aident le diabétique de type 2 à contrôler son poids.                                                                                                                                                Le diabétique doit supprimer définitivement de son alimentation les pâtisseries
Faux – Le diabétique peut en consommer mais de manière occasionnelle et sous certaines conditions :
Il doit les préparer lui-même pour remplacer le beurre par de la margarine ou de l’huile et le sucre par des édulcorants de synthèse (spécial cuisson). Il doit également décompter de sa ration globale les glucides contenus dans ce dessert sucré. Enfin, il doit rester raisonnable en termes de quantité : une seule part suffit.                                                                                                                  voici le tableau ,index glycémiques des fruits et légumes htthttps://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/le-potentiel-sante-des-aliments/index-et-charge-glycemiques/tableau-des-index-glycemiquesps://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/le-potentiel-sante-des-aliments/index-et-charge-glycemiques/tableau-des-index-glycemiques


nonnajo
le 23/09/2021

Bonsoir

Il ne faut jamais tout supprimer et on a droit à un petit plaisir lors d'un anniversaire de ses petits enfants car si vous lui refusez la moitié d'une petite part de son gâteau il ne va pas comprendre et vous vous allez être frustré.

Il est évident que le jour suivant vous n'allez pas vous jeter sur un autre dessert car il faudra surveiller votre Index glycémique.

C'est comme pour le fromage si vous prévoyez de faire une fondue éviter de prendre du fromage 1 ou 2 jours avant et penser aussi les jours suivants.

C'est ce que je fais depuis plus de 10 ans et mon médecin traitant trouve que c'est un très bon comportement.

Il faut savoir se restreindre quand il est nécessaire mais pas de tout et tous les jours.

N'oubliez surtout pas qu'il n'y a pas que le sucre auquel il faut faire attention, mais également le mauvais gras qui dans votre corps va se transformer en sucre.

Et penser à vos médicaments à prendre régulièrement et si vous pensez que quelque chose ne va pas ou ne vous convient pas il faut en parler à votre médecin.

Bonne soirée à vous tous.


Gbretagne
le 30/09/2021

@polaire J'apporte un élément supplémentaire à cet article et à votre commentaire. La notion de sucre lent ou rapide n'est plus de mise depuis longtemps, sauf en France où les recommandations alimentaires sont à côté de la plaque. La notion de sucre doit être ramenée à la valeur glucide globale de l'aliment et surtout à la masse cette à dire la quantité consommée à savoir un aliment selon son indice glycémique. Le dosage fait donc la différence. 

@nonnajo c'est surtout le sucre qui se transforme en graisse dans le foie et qui donne la stéatose hépatique vous savez celle qui vous fait un ventre un peu trop proéminent.

Vous aimerez aussi

8 aliments qui peuvent aider à contrôler le taux de sucre dans le sang

Diabète de type 1
Diabète de type 2

8 aliments qui peuvent aider à contrôler le taux de sucre dans le sang

Lire l'article
Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Diabète : comprendre le régime à index glycémique bas

Lire l'article
Quelle est l’influence du diabète sur la santé mentale ?

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Quelle est l’influence du diabète sur la santé mentale ?

Lire l'article
Voir le témoignage

Fiches maladies