«
»

Top

Psoriasis et rhumatisme psoriasique : comment ces deux affections sont-elles liées ?

Publié le 10 juil. 2022 • Par Berthe Nkok

Le psoriasis est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire devient dysfonctionnel et attaque la peau, provoquant une inflammation de la peau. Dans le rhumatisme psoriasique, le système immunitaire peut également attaquer les articulations, les enflammer et les endommager s'il n'est pas traité tôt.

Quel est donc le lien entre le psoriasis et le rhumatisme psoriasique ? Quelles sont les similitudes et les différences ?

On vous dit tout dans notre article !

Psoriasis et rhumatisme psoriasique : comment ces deux affections sont-elles liées ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique complexe, pouvant se manifester sous de multiples formes d'un patient à l'autre, ou pour un même patient tout au long de sa vie. Il existe quatre formes de psoriasis à savoir le psoriasis en plaques, le psoriasis en gouttes, le psoriasis pustuleux et le psoriasis érythrodermique.

Le psoriasis en plaques, qui est la forme la plus répandue du psoriasis, est caractérisé par des plaques rouges, bien définies et recouvertes d'écailles blanchâtres ou d'une fine pellicule argentée qui se décolle facilement. Les plaques apparaissent sur différentes parties du corps, le plus souvent sur les coudes, les genoux et le cuir chevelu, et laissent la peau rouge. Cette maladie chronique se développe selon un cycle avec des périodes de rémission. Elle n'est pas contagieuse et peut être bien contrôlée avec un traitement.

Les articulations peuvent également être touchées par la maladie. Les patients atteints de psoriasis courent le risque de développer un type d'arthrite appelé rhumatisme psoriasique. Il s'agit d'une affection chronique caractérisée par des douleurs inflammatoires affectant les articulations, les tendons et les os, et dont les symptômes varient d'une personne à l'autre. 

Elle se caractérise par un gonflement des articulations (particulièrement des mains et des pieds), des douleurs du talon, et quelques fois certaines douleurs du bassin et de la colonne vertébrale. Dans certains cas, il peut y avoir des atteintes extra-articulaires de l'œil (uvéites), du tractus gastro-intestinal (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) et 80 % des patients présentent une atteinte des ongles (décoloration ou desquamation). 

Le rhumatisme psoriasique est souvent une conséquence du psoriasis, cependant, 20 % des personnes atteintes de rhumatisme psoriasique ne présentent aucun signe de psoriasis

Quel est le lien entre le psoriasis et le rhumatisme psoriasique ? 

2 à 4 % de la population française souffrirait de psoriasis, soit 1,5 à 3 millions de personnes. La maladie peut prendre plusieurs formes et le degré de propagation de la plaque peut varier de "local" à "diffus". Jusqu'à 30 % des patients atteints de psoriasis peuvent ressentir des douleurs articulaires (arthralgies) ou une véritable inflammation articulaire (arthrite). 

Le plus souvent, le rhumatisme psoriasique survient après le psoriasis. Ce trouble peut causer des dommages irréparables aux articulations. 

L'un des symptômes fréquents chez les personnes atteintes de psoriasis (70 à 80 % des cas), est le psoriasis unguéal (la présence de nombreux petits cratères sur les ongles). 

Quelles sont les similitudes entre le psoriasis et le rhumatisme psoriasique ? 

Le psoriasis et le rhumatisme psoriasique sont des maladies chroniques, les lésions cutanées peuvent être permanentes ou intermittentes. Les plaques peuvent croître et s'aggraver, ou diminuer voire disparaître temporairement jusqu'à une prochaine rechute ; il en va de même pour les symptômes articulaires. 

L'endroit où se trouve le psoriasis peut affecter les chances de contracter le rhumatisme psoriasique, le risque est surtout élevé s’il s’étend sur le cuir chevelu ou le pli inter fessier. Si les ongles sont touchés et que les doigts sont enflammés (dactylite), il existe également un risque accru de développer une inflammation articulaire.  

Le rhumatisme psoriasique touche généralement les personnes atteintes de psoriasis peu étendu (moins de 10 % de la surface corporelle), quelle que soit la forme de la maladie (plaques, gouttes, pustules, etc.).  

Les facteurs pathologiques du rhumatisme psoriasique sont à la fois génétiques, environnementaux et immunologiques. Il touche aussi bien les hommes que les femmes, avec un pic de manifestations cliniques entre 30 et 50 ans.  

Les symptômes du rhumatisme psoriasique commencent généralement vers l'âge de 40 ans et sont rares chez les enfants

40% des patients ont une famille souffrant de psoriasis ou d'arthrite, suggérant un risque d’hérédité qui varie entre 5 et 10 % si l'un des deux parents est atteint.

L'obésité, comme le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, le VIH et le syndrome métabolique, sont associés à un risque accru de psoriasis. Le rhumatisme psoriasique quant à lui, peut résulter d'infections qui provoquent une réponse immunitaire ou d’une infection à streptocoques

Le stress physique ou psychologique est également un déclencheur très régulier de rechute de psoriasis ou de rhumatisme psoriasique.

Quelles sont les différences entre le psoriasis et le rhumatisme psoriasique ? 

Malheureusement, la gravité des symptômes du psoriasis n'indique pas nécessairement la gravité du rhumatisme qui peut se développer. Environ un tiers des personnes atteintes de rhumatisme psoriasique ont un psoriasis assez léger.  

Le rhumatisme psoriasique survient généralement 5 à 10 ans après l'apparition des symptômes cutanés du psoriasis, mais parfois il n'y a aucun lien entre ces deux pathologies. Dans ces cas, des atteintes individuelles de la maladie (derrière les oreilles, plis des fesses, cuir chevelu, et ongles) ou des antécédents familiaux de psoriasis sont recherchés. 

Le psoriasis quant à lui, peut survenir avant ou après l'apparition du rhumatisme. L'éruption cutanée peut passer inaperçue certaines fois car elle peut être cachée sous les poils du crâne, dans le nombril ou dans les plis de la peau, par exemple à la jonction entre les fesses et les cuisses. 

Les personnes atteintes de rhumatisme psoriasique souffrent d'inflammation douloureuse des articulations ou de la colonne vertébrale. Certains patients souffrent également de fibromyalgie, qui provoque des douleurs musculaires, des raideurs articulaires et des malaises

Le diagnostic de rhumatisme psoriasique repose sur l'identification de l'inflammation articulaire caractéristique des personnes atteintes à la fois d'arthrite et de psoriasis. Le médecin interroge également le patient sur les antécédents familiaux de psoriasis. 


Cet article vous a-t-il été utile ?     
     
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
        
Prenez soin de vous !   


16

2 commentaires


Phil64
le 10/07/2022

Sous les poils du crâne !


nacer10
le 15/07/2022

Bonjour Chère Madame

Merci infiniment de toutes ces informations précieuses que vous êtes entrain de nous fournir pour ne mettre d'avantage au courant des différentes maladies touchant l'être humain afin de prendre en considération vos conseils pour une éventuelle guérison.

Recevez Chère Madame toute l'expression de ma haute considération.

Vous aimerez aussi

Quel est l’impact du psoriasis au quotidien ? Les membres Carenity répondent !

Psoriasis
Rhumatisme psoriasique

Quel est l’impact du psoriasis au quotidien ? Les membres Carenity répondent !

Lire l'article
Les 7 idées reçues sur le psoriasis les plus courantes

Psoriasis
Rhumatisme psoriasique

Les 7 idées reçues sur le psoriasis les plus courantes

Lire l'article
Rhumatisme psoriasique : “D'hyperactive, je suis devenue handicapée.”

Psoriasis
Rhumatisme psoriasique

Rhumatisme psoriasique : “D'hyperactive, je suis devenue handicapée.”

Voir le témoignage
"Le jeûne intermittent m'a permis de réduire mon psoriasis"

Psoriasis

"Le jeûne intermittent m'a permis de réduire mon psoriasis"

Voir le témoignage

Discussions les plus commentées

Fiches maladies