Accident vasculaire cérébral : tout savoir

L'accident vasculaire cérébral correspond à l'obstruction et/ou la rupture de vaisseaux sanguins qui se trouvent dans le cerveau. Il existe deux principales formes de cette maladie : l’infarctus cérébral et l'hémorragie cérébrale.

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/accident-vasculaire-cerebral.jpg

Accident vasculaire cérébral

Définition d'un accident vasculaire cérébral

L'accident vasculaire cérébral correspond à l'obstruction et/ou la rupture de vaisseaux sanguins qui se trouvent dans le cerveau. Il existe deux types d’accident vasculaire cérébral (AVC) : l’infarctus cérébral et l’hémorragie cérébrale.

- L’infarctus cérébral résulte de l’obturation d’une artère. Elle peut être provoquée par une plaque d’athérome, comme c’est le cas dans la thrombose cérébrale, ou par la formation d’un caillot de sang comme dans l’embolie cérébrale. L’occlusion peut également se faire au niveau de plusieurs artérioles (petites artères) ainsi qu'elle est fréquemment observé chez les patients diabétiques ou hypertendus. L’obstruction de l’artère empêche l’oxygène d’arriver aux cellules nerveuses, ce qui entraîne leur mort.

- L’hémorragie cérébrale correspond au type d’AVC le plus grave en termes de séquelles et de mortalité. Elle provient le plus souvent d’une rupture d’anévrisme (rupture) au niveau d’une artère, privant ainsi le cerveau d’oxygène et entraînant une compression du tissu cérébral. Les cellules nerveuses sont alors endommagées, voire détruites. La première cause des hémorragies cérébrales est l’hypertension artérielle.

Les symptômes d'un AVC

Les symptômes de l’accident vasculaire cérébral dépendent de la zone du cerveau touchée et de la gravité des lésions. Leur survenue est brutale et il n’existe pas de signes annonciateurs. Parmi les symptômes les plus fréquemment rencontrés on retrouve :

- Des troubles de l’élocution et de la vision
- Une perte de l’équilibre
- Une perte de sensibilité pouvant aller jusqu’à une paralysie d’un membre, du visage ou d’un côté du corps (hémiplégie)
- Des maux de tête sévères, sans cause apparente.

Les symptômes peuvent être très brefs si l’obstruction de l’artère est temporaire. On parle alors d’accident ischémique transitoire (AIT). L’AIT constitue un signal d’alerte, et nécessite une consultation médicale.

Facteurs de risque et traitements des AVC

Les facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux

Les deux facteurs de risque principaux de l’AVC sont l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie.

On retrouve également des facteurs de risque communs aux maladies cardiovasculaires, ainsi que d’autres plus spécifiques :
- les antécédents d’AVC ou d’AIT 
- les maladies cardiovasculaires (insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde…) 
- le diabète 
- les patients souffrant de migraine ou d’apnée du sommeil 
- le tabagisme 
- l’obésité 
- une alimentation déséquilibrée 
- la sédentarité 
- une consommation excessive d’alcool

La prévention passe donc par la lutte contre les facteurs de risque associés à l’accident vasculaire cérébral. La fédération française de Cardiologie met notamment l’accent sur l’importance de réduire les facteurs de risque de l’hypertension artérielle, à savoir le tabagisme et l’obésité.

Que faire après un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral constitue une urgence médicale et nécessite une hospitalisation. L’AVC peut être fatal pour le patient et les séquelles seront d’autant plus importantes que la prise en charge aura été retardée. L’objectif premier est de rétablir la circulation sanguine dans le cas d’un infarctus cérébral et de contenir l’écoulement de sang dans le cas d’une hémorragie cérébrale.

L’infarctus cérébral nécessite souvent la prescription d’un anticoagulant. Dans le cas d’une hémorragie, une intervention chirurgicale est nécessaire, afin de soigner l’anévrisme et d’enlever le sang accumulé dans le tissu cérébral. De plus, une angioplastie (opération visant à dilater l’artère) pourra être envisagée afin de prévenir les risques de récidive. Ces traitements sont associés à une rééducation afin de favoriser le rétablissement du patient.

Les accidents vasculaires cérébraux sur Carenity

Pour échanger avec des patients ayant vécu un AVC, ou des proches de patients, rendez-vous sur notre groupe de discussion dédié !

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity
Sources : Santé.gouv.fr, Haute Autorité de Santé (HAS), Fédération Française de Cardiologie, Institut national de la santé et de la recherche biomédicale (INSERM)

La communauté Accident vasculaire cérébral

Répartition des 782 membres Accident vasculaire cérébral sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Accident vasculaire cérébral

Répartition géographique de nos patients Accident vasculaire cérébral


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme

Accident vasculaire cérébral sur le forum

Forum
16/10/2018 à 19:14

Un membre a réagi à la discussion vivre apres un infarctus

Forum
16/10/2018 à 08:28

Un membre a réagi à la discussion vivre apres un infarctus

Voir le forum Accident vasculaire cérébral

Témoignages Accident vasculaire cérébral

Voir le témoignage
Voir le témoignage

Voir plus de témoignages

Les médicaments pour Accident vasculaire cérébral

Médicament

ASASANTINE

En savoir plus
Médicament

ELIQUIS

En savoir plus
Médicament

BONTEFEL

En savoir plus
Médicament

TAHOR

En savoir plus
Voir plus de médicaments