Nouveaux traitements contre le cancer du sein

L’Europe a autorisé fin 2013 la commercialisation d’un nouveau traitement du cancer du sein, dénommé Perjeta.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Ce nouveau traitement du cancer du sein est produit par le groupe pharmaceutique Roche et permet de lutter contre une forme agressive de cancer du sein. Celui-ci a dû attendre l’autorisation de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) avant de pouvoir être mis en circulation sur le marché pharmaceutique européen. Perjeta, également appelé Pertuzumab, est un médicament conçu pour les femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique, dit HER2-positif, et qui n’ont encore reçu aucun traitement en association avec l’Herceptin ou le Docétaxel, a précisé le groupe pharmaceutique suisse Roche dans un communiqué.

Parmi les formes du cancer du sein les plus redoutables, on retrouve le HER2-positif, qui se distingue de par son agressivité. Le HER2 (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2) est un récepteur normalement présent sur la membrane de nombreuses cellules et régule leur croissance ainsi que leur prolifération. Lorsque le nombre de HER2 augmente anormalement, il se développe alors une croissance cellulaire incontrôlée qui peut être maligne. Environ 20 à 25% des cancers du sein sont HER2-positifs et présentent une progression de la maladie plus rapide, une apparition plus précoce chez les femmes (de nombreuses femmes touchées par cette forme de cancer du sein ont entre 30 et 45 ans), une réponse différente aux traitements chimiothérapiques, et en général, un pronostic vital négatif.

Des nouveaux traitements qui augmentent la durée de vie dans le cancer du sein

Le groupe pharmaceutique Roche avait déjà mis sur le marché, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, un nouveau traitement spécifique pour cette forme de cancer du sein, l’Herceptin, qui a ainsi permis, conjointement à la chimiothérapie, d’allonger de quelques mois la durée de vie de nombreuses patientes atteintes de formes avancées. Ce traitement aura aussi permis plus de guérisons pour les patientes en stade précoce de cette forme du cancer du sein. Aujourd’hui, le groupe pharmaceutique présente un nouveau composé dans la lutte contre le cancer du sein, le pertuzumab, qui a des propriétés médicales très prometteuses selon le groupe. La société suisse a souligné que les patientes traitées avec une thérapie associée au Perjeta, vivent en moyenne 6 mois de plus sans que la maladie ne progresse, par rapport à des patientes traitées avec l’Herceptin, même si celui-ci est associé à une chimiothérapie. L’association avec Perjeta réduit de plus le risque de décès de manière significative.

Ce nouveau médicament représente le progrès le plus important réalisé dans le traitement des formes aussi agressives du cancer du sein, depuis la mise sur le marché de Herceptin. Aujourd’hui, le futur du traitement du cancer du sein et la possibilité de survie sont plus qu’une promesse, cela devient une réalité.

En effet, Perjeta, associé à l’Herceptin et le Docétaxel, est indiqué dans les cas de cancer du sein HER2-positifs avec des métastases ou récidives locales, non opérables, qui n’ont pas encore été traités avec une chimiothérapie contre les métastases.

Sources : ROCHE Laboratoire

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme