Cancer de la plèvre : tout savoir

Le cancer de la plèvre ou mésothéliome pleural est une forme rare de cancer dans lequel les cellules malignes (cancéreuses) se trouvent dans le mésothéliome, une enveloppe de protection qui couvre la plupart des organes internes du corps dont les poumons.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Cancer de la plévre

Le mésothéliome est composée de deux couches de cellules : une couche entoure immédiatement l'organe; l'autre forme une enveloppe autour d’elle.
Le mésothéliome porte différents noms selon sa localisation dans l'organisme. La plèvre est ainsi la membrane qui entoure les poumons et crée la séparation avec la paroi de la cavité thoracique. La plèvre produit un liquide lubrifiant qui se dégage entre ces deux couches, ce qui permet aux poumons de se dilater et de se contracter plus facilement.

Le cancer de la plèvre est une maladie dans laquelle les cellules du mésothéliome deviennent anormales et se multiplient de façon anarchique. Elles peuvent envahir et endommager les tissus et les organes voisins. Les cellules cancéreuses peuvent également former des métastases (propagation de leur site d'origine à d'autres parties du corps).

Travailler en étant exposé à l'amiante est le principal facteur de risque pour le cancer de la plèvre.
Plusieurs études soulignent que les familles des personnes exposées professionnellement à de l’amiante, ont un risque accru de développer un cancer de la plèvre. Cette exposition indirecte peut être provoquée par des poussières d'amiante ramenées à la maison sur les vêtements et les cheveux des travailleurs.

L’exposition aux rayons ionisants (par la radiothérapie) comporte aussi un risque pour le développement du cancer de la plèvre, même si ce risque reste minime.

Les symptômes du cancer de la plèvre peuvent n'apparaître que 15 à 40 ans après l'exposition à l'amiante. L'essoufflement et la douleur thoracique due à une accumulation de liquide dans la plèvre sont souvent des symptômes de ce cancer.
Si le cancer s'est propagé au-delà de la plèvre à d'autres parties du corps, les symptômes peuvent inclure une toux persistante, la difficulté à avaler, un gonflement des bras et du visage et une perte de poids et d’appétit. Malaise, transpiration et fièvre sont aussi des signes qui peuvent survenir dans le cas du cancer de la plèvre.

En savoir plus sur le cancer de la plèvre

Le diagnostic du cancer de la plèvre est souvent difficile, car les symptômes sont similaires à ceux d'un certain nombre d'autres maladies. Le diagnostic commence par un examen des antécédents médicaux du patient, y compris les antécédents d'exposition à l'amiante. Un examen physique complet peut être effectué, qui comprend des radiographies de la poitrine ou de l'abdomen et des tests de la fonction pulmonaire. Un scanner ou une IRM peuvent également être utiles pour compléter le diagnostic. La biopsie confirme le diagnostic du cancer de la plèvre. La biopsie est le prélèvement par un chirurgien ou un oncologue d’un échantillon de tissu pour un examen au microscope.

Le traitement du cancer de la plèvre dépend de sa localisation, du stade de la maladie et de l'âge du patient ainsi que de son état de santé général. Les options de traitement standard incluent la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Parfois, ces traitements sont combinés. Mais le cancer de la plèvre reste un cancer très difficile à traiter.

Il existe deux interventions chirurgicales qui sont proposées dans le traitement du cancer de la plèvre :
- La pneumonectomie extrapleurale est l’ablation du poumon, de la plèvre, d’une partie du diaphragme et parfois du péricarde. Elle est réalisée chez certains patients atteints de la maladie à un stade précoce (stade I et II) et dont le cancer est étendu. Cette opération peut améliorer la survie sans risque de récidive.
- La pleurectomie/décortication peut fournir un traitement palliatif qui va soulager les effusions pleurales, l'inconfort causé par la charge tumorale et la douleur due au caractère invasif de la tumeur. Elle est suggérée pour les cas des cancers de la plèvre localisés et précoces. L’intervention vise à enlever la plèvre pariétale, la plèvre viscérale et la tumeur du poumon concerné.

La radiothérapie est un traitement qui est proposé (radiothérapie externe) après la chirurgie dans le but de limiter le risque de récidive du cancer de la plèvre. Elle est aussi utilisée pour soulager les symptômes, dont la douleur, pour les patients dont le cancer est avancé et ne permet pas d’intervention chirurgicale.

La chimiothérapie est proposée dans les mêmes conditions que la radiothérapie. Dans certaines situations, ces deux traitements sont combinés pour une meilleure efficacité.

Sources : Société canadienne du cancer

La communauté Cancer de la plèvre

Répartition des 53 membres Cancer de la plèvre sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Cancer de la plèvre

Répartition géographique de nos patients Cancer de la plèvre


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel

Cancer de la plèvre sur le forum

Forum
10/12/2018 à 14:36

Un membre a réagi à la discussion Manger bio permet-il d'éviter les cancers ?

Forum
10/12/2018 à 12:29

Un membre a réagi à la discussion Posez toutes vos questions aux patients sous immunothérapie !

Voir le forum Cancer de la plèvre