Arthrose cervicale

L’arthrose cervicale ou « cervicarthrose » atteint la colonne vertébrale cervicale. L’usure de l’articulation liée à la dégradation progressive du cartilage va entrainer des douleurs cervicales chroniques. 
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

L’arthrose cervicale ou « cervicarthrose » est une arthrose située au niveau des cartilages des articulations de la partie arrière de la tête et de la nuque, c’est-à-dire au niveau des vertèbres de la colonne vertébrale cervicale. Elle est fréquente surtout après 50 ans, sans distinction entre hommes et femmes.  
 
Dans 50% des cas environ, l’arthrose cervicale malgré une visibilité à la radiographie, n’entraine aucun signe gênant chez le patient. 
 
Le principal symptôme est la douleur au niveau du cou et de la nuque, douleur appelée « cervicalgie ». Cette douleur prédomine généralement d’un côté du cou et de la nuque et peut irradier dans les bras. On peut aussi retrouver une raideur articulaire limitant les mouvements, des torticolis, des céphalées (maux de tête). 
 
Il est possible de souffrir de névralgie cervico-brachiale, une douleur unilatérale irradiante liée à la compression d’un nerf. La douleur est aggravée par la toux et est majorée la nuit. Egalement, il peut y avoir une compression médullaire ou myélopathie, c’est-à-dire une pression sur la moelle épinière liée à un rétrécissement du canal rachidien, à l’intérieur de l’os, du aux lésions arthrosiques. Ce trouble ce manifeste alors par des fourmillements dans les bras, des sensations d’engourdissements, des troubles d’incontinence urinaire ou anal…
 
Enfin, il est possible de voir apparaître une insuffisance vertébro-basilaire liée à la compression d’une artère. Cette insuffisance peut provoquer des vertiges, des troubles de l’équilibre, des troubles de l’audition et de la vision, des difficultés d’élocution… 
 

En savoir plus sur l'arthrose cervicale

Les traitements disponibles sont purement symptomatiques, c’est-à-dire qu’ils ne visent pas à guérir la maladie mais à soulager les symptômes de l’arthrose cervicale. Le médecin reste la personne compétente pour vous conseiller et prescrire les traitements adaptés à votre situation.
 
Au niveau des traitements non médicamenteux, effectuer des exercices physiques spécifiques peut être très bénéfique car contrairement aux idées reçues, des exercices adaptés permettent d’entretenir la souplesse des articulations, de diminuer la douleur et la gêne fonctionnelle. Il est conseillé de reposer l’articulation lors des poussées inflammatoires. 
 
Certains compléments alimentaires peuvent contribuer à améliorer les symptômes, comme la glucosamine qui est une substance naturellement présente dans l’organisme et qui participe à la régénération naturelle des cartilages ; ou encore Harpagophytum. 
 
On peut aussi avoir recours à la kinésithérapie pour soulager la douleur, via des massages, des exercices d’étirement, de la musculation et autres techniques. 
 
Enfin, plusieurs dispositifs et appareillages peuvent également contribuer à soulager les douleurs, comme un oreiller adapté ou un collier mousse. 
 
Plusieurs médicaments peuvent être prescrits comme des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui ont pour but de réduire l’inflammation et la douleur, mais également des analgésiques pour la douleur. Notamment en cas de contre-indication des anti-inflammatoires pour risques gastro-intestinaux, il est possible d’utiliser des crèmes anti-inflammatoires d’application topique directement au niveau de la nuque. 
 
On peut enfin avoir recours à la chirurgie lorsque l’arthrose est à un stade avancé avec graves complications comme une insuffisance vertébro-basilaire. La chirurgie au niveau de la colonne vertébrale cervicale est très délicate et doit être une solution d’ultime recours ; elle peut consister au remplacement d’un disque par un disque artificiel ou encore en la fusion de deux vertèbres. 
 

Sources : passeportsanté.net, Société Française de Rhumatologie, Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale KineSantéStop-arthrose