Arthrose des doigts

L’arthrose des doigts ou « arthrose digitale » est une maladie qui est très fréquente chez les personnes âgées (environ 80% d’entre elles en souffrent).  Elle ne comprend pas l’arthrose du pouce ou « rhizarthrose ».
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

L’arthrose des doigts concerne l’index, le majeur, l’annulaire et l’auriculaire mais pas le pouce qui est distingué des autres doigts. On parle pour le pouce de « rhizarthrose ». 
 
En général, l’arthrose des doigts de la main ou « arthrose digitale » touche en même temps plusieurs articulations et souvent de manière symétrique. La maladie engendre une détérioration progressive des articulations ce qui limite le fonctionnement de la main et surtout des doigts, avec une douleur, de la rigidité, une difformité, une impuissance fonctionnelle et la difficulté progressive à effectuer les activités de la vie quotidienne. 
 
La maladie touche principalement les femmes et a un caractère héréditaire. Elle peut être précocement présente entre 30 et 40 ans et la fréquence augmente avec l’âge. L’arthrose des doigts est majoritairement localisée aux articulations interphalangiennes distales, les plus proches de l'ongle et peut y former des « nodosités d’Heberden » qui correspondent à des déformations spécifiques. L’arthrose digitale affecte moins souvent les articulations interphalangiennes proximales, et on peut voir apparaitre des « nodosités de bouchard » qui correspondent à des déformations spécifiques. L’atteinte des articulations métacarpo-phalangiennes, celles à la base du doigt, sont rares. 

 
Les principaux symptômes de l’arthrose des doigts sont la douleur, le gonflement, la rigidité et la difformité des articulations touchées, avec une limitation fonctionnelle conséquente. La douleur est accentuée par le travail manuel et s’atténue au repos. Une importante rigidité articulaire est présente au réveil et dure entre 15 et 30 minutes. Les faibles températures et l’humidité accentuent les symptômes douloureux. En s’aggravant, l’arthrose des doigts entraine une compromission fonctionnelle avec l’incapacité de fermer complètement le poing et une force de prise réduite, à cause de la douleur, mais aussi de la difformité des articulations.
 

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity.
Sources :
Société française de rhumathologie
Clinique de l’arthrose

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire