Hospitalisation complète / de jour.

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Anorexie

8 réponses

59 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjours à toutes et à tous.

J'ai une petite proposition de sujet :

Qui d'entre vous a déjà été hospitalisé ? en hospitalisation complete ou de jour.

Comment c'est-elle déroulée ?

Bises

Bonne soirée

Début de la discussion - 13/02/2013

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le
Bon conseiller

Bonne idée de sujet

Qui se lance ?

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le

Bonjour Maryfraise.


J'ai eu plusieurs hospitalisations 4 en tout, prévue et organisée pour les TCA

D'autres, pour des motifs annexes genre crise d'asthme, sont venues s'ajouter car aux urgences quand ils  mesuraient mon potassium à 1.8 ou une autre fois toujours pour de l'asthme, ma tension ne voulait désespérément pas dépasser les 7.5, alors du coup, on me gardait et on me mettait sous compléments alimentaire et vitamines.

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le

Et ces hospitalisations t'ont-elles été bénéfiques ?

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le

Bonjour Rachel,

C'esy difficile à répondre mais elles ont eu  le mérite de me sauver la vie... et de faire en sorte au fil du temps de ne plus me retrouver en état qui nécessite une hospitalisation car la première qui date de 1992 et une époque pour laquelle la maladie était mal connue m'a laissée des souvenirs pénibles.. Je ne sais si j'ai répondu à ta question...

Bises et courage,  lili

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le

Oui, ta réponse m'est utile car moi, j'ai toujours refusé l'hospitalisation dans le cadre de ma maladie. Bizarrement, je suis anorexique depuis 20 ans, avec 40 kg pendant 15 ans, 36 kg pendant 4 ans et je suis tombée à 33 kg depuis quelques mois.

Mon docteur me donne du calcium, et souvent du magnésium pour me requinquer un peu mais je dois avouer que depuis que je suis à 33 kg, je me sens épuisée tous les jours et je dois toujours me "forcer" pour faire les choses de la vie courante. J'ai en général une tension debout qui tourne autour des 7.5.

Je me demande aujourd'hui si je n'aurais pas intérêt à me faire hospitaliser pendant 2-3 semaines afin de retrouver au moins un équilibre alimentaire, réapprendre à faire un repas et surtout ne pas retomber aussi bas. Car le grand souci est que j'ai bien conscience que je m'affaiblis moi-même mais je ne peux pas manger, je ne sais même plus pourquoi. C'est impossible et insurmontable.

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le

Coucou Rachel,

je trouve que tu le dis bien, le plus dur en hospi est de "passer la main" car on ne sait plus vraiment ou on en est tout en ayant une clairvoyance surprenante sur notre état.

Te sens tu la force de tendre la main au généraliste pour aborder à nouveau le sujet afin d'étudier au mieux ce qui te conviens  en terme de prise en charge ? tu dois être extrêmement fatiguée et en même temps une force de la nature pour poursuivre les activités quotidienne, mais notre corps a des limites, qu'on oublie tant on s'habitue de les dépasser. Mais ce n'est pas sans conséquence, le corps "enregistre" cet état d'épuisement.

Je t'embrasse bien fort,

lili

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le
Bon conseiller

mes diverses hospitalisations ont été très dures à vivre. j'étais enfermée dans une chambre avec l'obligation de manger à tout les repas. si je prenais un kilo, on m'ouvrait les volet... à chaque progrès une récompense / ex un livre, une sortie dans le couloir. pour faire ma toilette, j'étais surveillée (de peur que j'intente à ma vie) j'ai de très mauvais souvenirs.

je voulais tellement disparaître que mes perfusions je les faisait passées dans mes bouteilles d'eau minérale,( j'en ai fait de toutes les couleurs) j'ai été très surveillée. Je sais que c'était pour mon bien mais à cette époque c'était un supplice. pendant les repas, l'infirmière été assise à côté de moi, pour surveillée, pas moyen de feinter.

J'ai gardé longtemps le bruit des clés en mémoire, c'est une époque que je ne veux plus vivre. Maintenant, les méthodes ont changées, heureusement.

Hospitalisation complète / de jour.


Posté le
Bon conseiller

si je vous parlai de l'hôpital de jour. J'ai après le décès de mon très regretté mari, connu l'hôpital de jour, j'ai appris la patience et la tolérance. Difficile de passer toute une journée avec des personnes en dépression sévères quand on est soi-même dépressive. Je partais à 8 heures tous les matin et revenais à 17 heures chez moi. J'ai trouvais les journées super longues. Il n'y avait pas de coupure entre deux, nous étions obligés d'être ensemble pour les ateliers aux diverses activités, ensembles aussi à table (imaginez ma souffrance moi qui suis anorexique). 

Les ateliers étaient bien conçus, un lâcher prise, un autre avec une psychothérapeute, des jeux, du sports, de la relaxation... très varié. j'ai du abandonner pour me faire opérer, mais j'ai pu faire d'immense progrès dans la confiance en soi, le lâcher prise

je pense que c'est une bonne façon d'aider quelqu'un qui ai en difficultés temporaire

Discussions les plus commentées