Symptômes de l'anorexie

Dans la plupart des cas, l’anorexie est une maladie qui se manifeste graduellement, à la fois sur le plan psychique et physique
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Au début, le patient commence à suivre un simple régime pour perdre du poids, et réduit petit à petit toujours plus la quantité et la qualité des aliments qu’il consomme, en commençant par les aliments riches en graisses, puis ensuite les sucres, les carbohydrates, jusqu’à finir par se nourrir de minuscules portions de fruit ou de légume.

Un autre comportement qui peut être considéré comme un symptôme de l’anorexie est le contrôle des calories et des valeurs nutritionnelles de tous les aliments consommés, ou encore couper en petits morceaux les aliments et prolonger de manière démesurée la durée d’un repas.

Ainsi, les symptômes physiques de l’anorexie se développent assez rapidement : un poids corporel sous la limite de la normalité, une maigreur pathologique, une température corporelle basse, bradycardie, fragilité des ongles et cheveux, ostéopénie, alopécie, réduction du volume du sein, hypotension, peau sèche, aspect affaibli, retards menstruels et aménorrhée (retard d’au moins trois cycles menstruels consécutifs).

Parfois les uniques signes detectables par l'entourage familial sont la réduction de la quantité des aliments que le patient consomme, et des douleurs diverses, surtout au niveau de l'abdomen. Pendant le temps du déjeuner ou du dîner, la personne cache ou coupe en petit morceaux le repas pour consommer le minimum.

Des manifestations physiques et psychiques

Certains symptômes de l’anorexie ne concernent que les femmes, alors que pour les hommes, on observe en plus une importante chute de la libido et de l’activité éjaculatoire.

En présence d’anorexie, les analyses de sang peuvent aussi relever des altérations endocriniennes avec des valeurs d’hormones thyroïdiennes, de leptine et gonadotrophine, proches des limites inférieures de normalité ou même en-dessous de celles-ci.

Il est souvent difficile de dépister précocement l’anorexie, même pour la famille. Un poids corporel faible, même s’il n’est pas encore pathologique, associé à la coloration jaune/orangée de la paume des mains et de la plante des pieds, peut être un des rares symptômes de l’anorexie au stade précoce.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme