Facteurs de risque et prévention du syndrôme des yeux secs

Les facteurs de risque de la sécheresse oculaire ne sont pas encore bien déterminés, mais on constate des causes assez fréquentes du syndrome des yeux secs.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Plusieurs facteurs favorisent l'apparition de la sécheresse oculaire :

- L’âge : la production des larmes diminue avec le vieillissement qui provoque une progressive atrophie des glandes lacrymales.

- Le sexe féminin : chez les femmes de 40 à 60 ans, probablement à cause des nouveaux équilibres hormonaux induits par la ménopause, les glandes lacrymales subissent une atrophie progressive de leur partie sécrétrice.

- L’environnement : des altitudes élevées, des conditions atmosphériques ensoleillées, sèches et venteuses, provoquent une augmentation de l’évaporation des larmes, réduisant ainsi la lubrification des yeux.

- Les lentilles de contact : leur utilisation peut considérablement augmenter l’évaporation des larmes, provoquant alors des irritations et infections. Des solutions désinfectantes ou lubrifiantes pour les lentilles cornéennes peuvent souvent causer une altération de la glande lacrymale, modifiant ainsi la production de larmes. Si l’œil est peu lubrifié, la lentille tend à adhérer à la cornée, provoquant des dommages qui peuvent dans certains cas s’avérer graves (abrasions, cératites).

- Des médicaments : certains médicaments (hormones, immunodépresseurs, décongestionnants, antihistaminiques, diurétiques, antidépresseurs, bétabloquants, médicaments pour les maladies cardiaques et pour le traitement des ulcères) peuvent inhiber la production de larmes lubrifiantes.

Prévenir la sécheresse oculaire

Le syndrome des yeux secs a des formes extrêmement variées en termes d’origine, et de gravité ; c’est pour cela que la prévention est assez variée. Dans tous les cas, il est cependant important que le patient boive beaucoup, soit attentif à l’hygiène de ses yeux (éviter de se toucher les yeux, et se laver les mains avant de le faire), qu’il maintienne un taux d’humidité raisonnable dans les lieux où il vit, surtout si ceux-ci sont secs, chauffés ou ventilés (l’air conditionné assèche l’air et créé une ventilation excessive). Durant l’hiver, il est alors important que les radiateurs soient munis d’un récipient d’eau (on peut aussi trouver des humidificateurs d’air dans le commerce).

Pour finir, il est important de souvent cligner des yeux ; chez de nombreux patients, les clignements peuvent être rares et incomplets : on peut ainsi réapprendre à cligner des yeux régulièrement. Rester trop longtemps devant un écran pousse notamment à ne pas cligner assez des yeux. Il est donc important d’accorder à ses yeux des temps de pause lorsque l’on travaille sur l’ordinateur.

Dernière mise à jour : 09/12/2018

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies