Syndrome des yeux secs : tout savoir

Le syndrome des yeux secs est une maladie des yeux fréquente, avec une incidence qui a significativement augmenté ces dernières années.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Syndrôme des yeux secs

Cette maladie des yeux est malheureusement souvent sous-évaluée et rarement diagnostiquée lors d’une première observation clinique.

La qualification de « syndrome des yeux secs », indique généralement l’altération quantitative ou qualitative des larmes qui humidifient la superficie oculaire au contact avec l’extérieur. En réalité, l’origine de cette maladie des yeux est liée à la concomitance de plusieurs facteurs qui entrainent une sécheresse oculaire. Cela s'explique par le fait que le film lacrymal pré-oculaire et les tissus cornéens et conjonctivaux fonctionnent en interrelation mutuelle.

Il existe de nombreuses définitions du syndrome des yeux secs ; la définition reconnue par la communauté scientifique internationale est que : le syndrome des yeux secs est une pathologie du film lacrymal due à une diminution de la production ou une évaporation excessive des larmes, qui endommage la superficie oculaire inter-palpébrale exposée, et est associée à des symptômes d’inconfort visuel.

En France, la sécheresse oculaire touche environ 1 personne sur 7 avec plus de 9 millions de français atteints du syndrome des yeux secs. Le Syndrome de Gougerot–Sjögren touche environ 250 000 personnes à travers le pays, dont 90% sont des femmes, et plus particulièrement les femmes qui ont la cinquantaine.

Depuis quelques années, l’incidence de la sécheresse oculaire est en constante évolution, de par les conditions extrêmes de nos environnements (climatisation, pollution, sècheresse de nos intérieurs, etc.).

En savoir plus sur la sécheresse oculaire

Les larmes ont une composition particulière et une modalité de sécrétion qui permettent de remplir quatre fonctions :
- Lubrifier la cornée,
- Contribuer au pouvoir réfractaire de l’œil,
- Nourrir la cornée,
- Avoir une action antibactérienne,

Leur production normale est d’environ 0.8 microlitres/minute. Le film lacrymal est maintenu qualitativement et quantitativement constant, grâce à l’action combinée de la sécrétion (les glandes sécrétrices), de la distribution par clignement des paupières et de l’excrétion qui survient à travers les glandes lacrymales.

Une toute petite modification des propriétés de la viscosité ou encore de l’épaisseur entraine alors des problèmes dans la distribution du film lacrymal.

Il est nécessaire de distinguer deux formes du syndrome des yeux secs :
- Sécheresse oculaire : qui est dû à une évaporation excessive du film lacrymal (blépharite, conjonctivite, utilisation de lentilles de contact, réduction de la sécrétion due à des médicaments, etc.) ou à la réduction de la production du liquide lacrymal.
- Syndrome de Gougerot–Sjögren : qui correspond à des manifestations oculaires d’une maladie générale auto-immune, comme par exemple un lupus érythémateux systémique, de l’arthrite rhumatoïde, la sclérodermie, etc.

Sources : Syndicat national des ophtalmologistes de France

La communauté Syndrome des yeux secs

Répartition des 55 membres Syndrome des yeux secs sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Syndrome des yeux secs

Répartition géographique de nos patients Syndrome des yeux secs


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 164 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme

Syndrome des yeux secs sur le forum

Forum
11/09/2018 à 19:57

Un membre a réagi à la discussion La choroideremie des yeux

Forum
24/08/2018 à 14:55

Un membre a réagi à la discussion La maladie de Best

Voir le forum Syndrome des yeux secs

Les médicaments pour Syndrome des yeux secs

Médicament

NUTRIVISC

En savoir plus
Médicament

LARMABAK

En savoir plus
Médicament

REFRESH

En savoir plus
Médicament

LACRIGEL

En savoir plus
Voir plus de médicaments