Zona ophtalmique : tout savoir

Le zona ophtalmique est caractérisé par des lésions de la zone oculaire, qui se produit par la réactivation du virus varicelle-zona.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Zona ophtalmique : tout savoir

Qu’est-ce que le zona et le zona ophtalmique ? Définition

Le zona est une maladie infectieuse virale due à la réactivation du virus varicelle-zona. Le virus à l’origine de cette pathologie appartient à la famille des herpès-virus. Cette pathologie survient longtemps après la varicelle. Après la guérison d'une varicelle, le virus varicelle-zona (VZV) reste inactif ou endormi à la racine des nerfs au niveau de ganglions nerveux.

En cas de zona, le virus se multiplie au niveau d'un ganglion nerveux et longe les fibres nerveuses pour provoquer une éruption douloureuse cutanée ou muqueuse sur le territoire innervé par ces fibres. Ce ganglion correspond au territoire où l’éruption de la varicelle avait été particulièrement intense : c’est en général le tronc, et vient ensuite la tête.

Le zona peut toucher les différentes parties du corps :

  • le thorax dans 50 % des cas : c'est un zona intercostal
  • la région dorso-lombaire ;
  • le bas de l'abdomen avec possible atteinte des organes génitaux ;
  • le cou ;
  • le visage…

Le zona est plus fréquent après 50 ans.

Le zona ophtalmique correspond à l’éruption de vésicules dans la zone oculaire . Il correspond à environ 10 à 20 % des formes de zona, soit 20 000 à 40 000 cas chaque année en France. Toutes les structures de l'œil peuvent être touchées. Ce zona se développe suite à la réminiscence du virus dans la partie ophtalmique du ganglion trijumeau. Les formes les plus graves sont associées à la branche naso-ciliaire. Le zona ophtalmique peut être à l’origine de complications, il est important de bien le prendre en charge. 

Symptômes du zona ophtalmique

Des maux de tête violents et lancinants situés au niveau du front et d'un œil précèdent l'éruption du zona ophtalmique de quelques jours. Une sensibilité accrue à la lumière peut également être présente 2 à 3 jours avant l’éruption cutanée du zona ophtalmique.

L'éruption apparaît dans différentes zones du visage selon les branches des nerfs atteintes : sur la moitié du front et du cuir chevelu, d'un côté du visage (paupières, œil ou nez).

Au niveau oculaire on peut observer une éruption de papules puis de vésicules avec un gonflement oculaire. Un œil rouge et des problèmes de cornée peuvent également être présents. 

Des complications au niveau de l'œil sont fréquentes : conjonctivite, kératite pouvant causer des dommages à la cornée, paralysie des mouvements oculaires, voire perte de la vision.

La forme la plus grave est la distribution du nerf naso-ciliaire. Cette branche affecte les paupières, l’aile du nez, la conjonctive, la sclérotique, la cornée et l'uvée. Ceci explique l'importance du diagnostic et pronostic du signe de Hutchinson, c'est-à-dire de l'apparition de vésicules sur la pointe et sur l'aile du nez qui sont accompagnées dans 80% des cas par des complications oculaires.

Causes et facteurs de risque du zona ophtalmique

Le virus peut se réactiver plusieurs années après et entraîner l'apparition d'un zona.

Ce réveil survient le plus souvent lors d'une baisse momentanée des défenses immunitaires (fatigue, stress...) ou lors d'une maladie entraînant un déficit immunitaire (VIH, cancer, maladie infectieuse...).

En France, environ 90 % des personnes hébergent le virus de la varicelle dans un ganglion nerveux. Chez 20 % de ces personnes on observe le développement d’un zona par réactivation de ce virus. 

Diagnostic du zona ophtalmique

Seul un médecin peut poser le diagnostic de zona. Le diagnostic est essentiellement clinique. Parfois il peut être complété par des analyses pour confirmer qu’il s’agit bien du virus varicelle-zona. Ces analyses sont effectuées notamment lors d’atteintes atypiques ou chez les personnes immunodéprimées.

Les traitements du zona ophtalmique

L’image ci-dessous représente l’arbre décisionnel de la prise en charge du zona. Il sera adapté en fonction de chaque patient notamment de l’âge, de la présence ou non de pathologies concomitantes, des symptômes ...

Prise en charge du zona opthalmique

Source : Vidal - Prise en charge du zona

Mesures d’hygiène :

  • Une douche ou un bain à l’eau tiède, avec un savon surgras, sans antiseptique, est recommandé une ou deux fois par jour.
  • Appliquer des compresses d’eau fraîche ou pansements sur les lésions
  • Une solution antiseptique (par exemple à base de chlorhexidine) peut être appliquée après sur les vésicules pour prévenir la surinfection par une bactérie.
  • Aucun autre produit (talc, pommade...) ne doit être appliqué sur les lésions.
  • Portez des vêtements amples pour diminuer le contact avec les lésions et les douleurs ;
  • Coupez-vous les ongles et essayez de ne pas vous gratter malgré les fortes démangeaisons.

En cas de fièvre, de douleurs ou de fatigue, il est conseillé de se reposer jusqu’à la disparition des symptômes. Du paracétamol peut être pris en l’absence de contre-indications et en respectant les posologies. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont contre-indiqués tout comme l’aspirine.

Si vous pensez avoir un zona ophtalmique, il ne faut pas utiliser de collyres à base de corticoïdes sans avoir demandé conseil à votre médecin traitant ou à votre ophtalmologue au préalable.


Traitements pendant la période de zona :

Les médicaments antiviraux (aciclovir, famciclovir ou valaciclovir) sont réservés pour les formes les plus graves de zona. Ils sont aussi utilisés lorsque les personnes sont à risque de développer des douleurs suite au zona que l’on appelle des douleurs post-zostériennes. Il peut s’agir des personnes âgées de plus de 50 ans ou encore des personnes avec une forme très aiguë de zona. 

Les médicament antiviraux doivent être pris au début du zona (dans les 3 premiers jours suivants l’apparition des vésicules) et pendant 1 semaine (le traitement peut durer plus longtemps chez les personnes immunodéprimées). Grâce à ces médicaments, les douleurs post-zostériennes, autrefois redoutées par les personnes âgées atteintes de zona, sont devenues plus rares.

Les anti-douleurs prescrits par le médecin sont le paracétamol ou du paracétamol associé à un opiacé. Parfois, ces médicaments ne suffisent pas, le médecin peut alors prescrire des anti-douleurs encore plus forts.


Traitements des douleurs post-zostériennes : 

Les douleurs qui font suite à un zona sont la plupart du temps mal soulagées par les traitements antalgiques classiques (paracétamol). Les médicaments proposés pour soulager les douleurs neuropathiques sont parfois utilisés dans ce cas. Il s’agit habituellement de certains antidépresseurs imipraminiques (amitriptylline, clomipramine, imipramine) et certains antiépileptiques (gabapentine, prégabaline, carbamazépine).

Un traitement local (Versatis®), sous forme d'emplâtre contenant un anesthésique local, peut également être envisagé.

L’application d’un patch à base de capsicaïne est parfois utilisée dans les centres de la douleur.

Vivre avec un zona ophtalmique

Des mesures doivent être prises pour limiter la contagion du zona à des personnes n’ayant jamais eu la varicelle. Il n’y a aucun risque de contamination si les personnes ont eu la varicelle. 

Le liquide clair présent dans les vésicules du zona contient du virus de la varicelle-zona.Certaines catégories de personnes sont dites à risque lorsqu’elles sont exposées au virus de la varicelle-zona, c’est le cas :

  • des femmes enceintes
  • des nouveaux-nés
  • des personnes dont le système immunitaire est affaibli

Voici quelques conseils à suivre lorsque que vous avez une éruption cutanée de zona et qui vous permettront de ne pas contaminer des personnes n’ayant jamais eu la varicelle :

  • ne pas aller à la piscine ou ne pas faire de sports de contact ;
  • ne pas échanger son linge de toilette ;
  • eviter les contacts physiques ;
  • se laver les mains après avoir touché la zone présentant des vésicules de zona.

avatar Clémence Arnaud

Auteur : Clémence Arnaud, Assistante Marketing Digital

Clémence ARNAUD est actuellement stagiaire au sein de l'équipe marketing digital. Son rôle consiste à animer et modérer la communauté pour que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible sur la... >> En savoir plus

Fiches maladies

Zona ophtalmique sur le forum

Voir le forum Zona ophtalmique

Les médicaments pour Zona ophtalmique

Médicament

VALACICLOVIR

En savoir plus
Médicament

ORAVIR

En savoir plus
Médicament

ZOSTAVAX

En savoir plus
Médicament

ZOVIRAX

En savoir plus
Voir plus de médicaments