Syndrome de Guillain-Barré-Strohl : tout savoir

Le syndrome de Guillain-Barré, aussi appelé le syndrome de guillain-barré-strohl, est une radiculo-polynévrite aigue qui se manifeste avec une paralysie progressive des membres (en général, les jambes sont d’abord touchées, puis les bras).

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Syndrôme de guillain-barré-strohl

Cette maladie peut avoir des complications potentiellement létales, en particulier si les muscles respiratoires sont affectés, ou si le système nerveux autonome est touché. La maladie est souvent provoquée par une infection. Dans les formes les plus aiguës, une paralysie totale peut survenir en 24 heures.

Le diagnostic est généralement réalisé au moyen d’un examen clinique et avec des études électromyographiques ou encore grâce à l’analyse du liquide céphalorachidien. Avec un traitement intensif composé d’immunoglobulines par intraveineuse ou plasmaphérèse, cumulé à des thérapies de support, la majorité des patients arrivent à une récupération complète.

Le syndrome de guillain-barré est une maladie rare avec 1 ou 2 cas pour 100 000 individus par an, mais elle reste la cause la plus fréquente de paralysie aigue non traumatique à travers le monde. Le syndrome prend le nom des médecins français Georges Guillain et Jean Alexandre Barré, qui ont été les premiers à l’étudier en 1916.

La maladie de guillain-barré est caractérisée par une faiblesse symétrique qui touche généralement les membres inférieurs pour ensuite progresser rapidement en mode ascendant. Le plus souvent, les patients remarquent une faiblesse dans les jambes, qui se manifeste par des jambes qui ont tendance à se déformer, avec ou sans dysesthésie (engourdissement ou fourmillement). Comme la faiblesse progresse vers le haut, en général en quelques heures ou jours, les bras et les muscles faciaux peuvent être touchés. Souvent, les nerfs crâniens inférieurs peuvent aussi être affectés, avec pour conséquence une faiblesse bulbaire, une dysphagie oropharingienne (bave à la bouche, difficulté de déglutition) et des difficultés respiratoires.

La perte de la sensibilité, si elle est présente, prend normalement la forme de perte de la procioception (sens de position) et aréflexie (perte complète des réflexes tendineux profonds), une caractéristique importante de la maladie. La perte de la douleur et de la sensation de température est en général faible. En réalité, la douleur est un symptôme fréquent et se présente comme profonde dans les muscles affaiblis. Ces douleurs sont diffuses et peuvent être traitées avec des analgésiques.

Dans les cas les plus graves, la perte de la fonction autonome est commune et se manifeste avec des fluctuations de la pression artérielle, hypotension orthostatique, et arythmie cardiaque.

La paralysie aigue dans le syndrome de guillain-barré peut être corrélée au blocage du canal du calcium dans le liquide cérébrospinal.

En savoir plus sur le syndrome de guillain-barré-strohl

Le traitement de support est la base d’une bonne gestion du patient affecté par le syndrome de guillain-barré. Une grande importance est donnée au traitement de l’insuffisance respiratoire due à la paralysie du diaphragme, le muscle le plus important pour la respiration.

Le traitement successif consiste à tenter de réduire l’attaque des propres défenses immunitaires sur le système nerveux, au moyen de plasmaphérèses, filtrant les anticorps du flux sanguin ou en administrant des immunoglobulines par intraveineuse, dans le but de neutraliser les anticorps nocifs et la maladie qui cause l’inflammation.

Le traitement est généralement commencé dès le diagnostic de la pathologie. La plasmaphérèse accélère la récupération si elle est entreprise sous 4 semaines après l’apparition des symptômes.

Après la phase aigüe, le traitement consiste dans la réhabilitation avec l’aide d’une équipe multidisciplinaire qui se concentre sur l’amélioration des activités de la vie quotidienne. Les kinésithérapeutes peuvent aider à corriger le mouvement fonctionnel, évitant des compensations nocives qui pourraient avoir un effet négatif à long terme.

Sources : Orphanet

La communauté Syndrome de Guillain-Barré-Strohl

Répartition des 35 membres Syndrome de Guillain-Barré-Strohl sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Syndrome de Guillain-Barré-Strohl

Répartition géographique de nos patients Syndrome de Guillain-Barré-Strohl


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme

Syndrome de Guillain-Barré-Strohl sur le forum

Forum
18/11/2018 à 08:37

Un membre a réagi à la discussion Neuropathie petites fibres

Forum
17/11/2018 à 20:06

Un membre a réagi à la discussion Neuropathie petites fibres

Voir le forum Syndrome de Guillain-Barré-Strohl

Témoignages Syndrome de Guillain-Barré-Strohl

Voir plus de témoignages

Les médicaments pour Syndrome de Guillain-Barré-Strohl

Médicament

PRIVIGEN

En savoir plus
Médicament

OCTAGAM

En savoir plus
Médicament

CLAIRYG

En savoir plus
Médicament

KIOVIG

En savoir plus
Voir plus de médicaments