Psoriasis : des adaptations selon les saisons

le psoriasis réagit mieux au printemps et en été. En effet, les rayons ultraviolets du soleil aident souvent à atténuer les plaques rouges sur la peau.

Le retour du beau temps chaque printemps est un moment critique pour les personnes atteintes de psoriasis, car elles ne peuvent plus couvrir leurs lésions cutanées par les vêtements longs et chauds d’hiver. Néanmoins, chaque saison apporte certains désagréments bien spécifiques pour le psoriasis, et des adaptations sont possibles pour les limiter.

En automne et en hiver, en raison de l’air souvent froid et sec, il est important de bien hydrater la peau plusieurs fois par jour avec une crème ou une lotion, en plus du traitement prescrit par le dermatologue. Cela apaise les plaques de psoriasis et aide à limiter les poussées ou à réduire leur intensité en prémunissant la peau affectée de toute déshydratation.
Les vêtements à porter doivent évidemment bien couvrir la peau, et être confortables.

De même, il est bon d’utiliser des humidificateurs d’air dans les pièces de la maison, et en particulier la chambre et le bureau, plus souvent occupés. En effet, l'air intérieur en hiver est beaucoup plus sec, et n’apporte souvent pas les 60% d’humidité requis par la peau pour ne pas se déshydrater. Intégrer des plantes à son intérieur permet également d’augmenter l'humidité.

Les séances de photothérapie (rayons UVB ou PUVA-thérapie) peuvent améliorer les lésions cutanées. Néanmoins, le choix de ce type de traitement doit se faire avec l’accord de son dermatologue. Il faut ainsi établir un l'équilibre entre les avantages thérapeutiques de la photothérapie et les risques accrus que cela représente en termes de cancers de la peau (à cause des radiations).

Gérer le psoriasis en fonction des saisons

En été, il faut bien profiter de la lumière naturelle en exposant les plaques de psoriasis à 10 ou 20 minutes de rayons de soleil chaque jour. Encore une fois, il faut veiller à ne pas s’exposer trop longtemps au soleil en raison des risques de cancer de la peau. Il est aussi essentiel de bien choisir sa crème solaire : résistante à l’eau et bien couvrante.

De même, pour le bien-être du malade il est conseillé de porter des vêtements légers en coton, au lieu de matières synthétiques. Cela permet non seulement de réduire les démangeaisons à un taux minimum, mais contribue aussi à éviter toute transpiration excessive, qui peut relancer les lésions psoriasiques. Il en va de même pour les chaussures, les sandales étant le plus adaptées.

Enfin il faut faire attention au type d’eau dans laquelle on se baigne. Par exemple, l’eau de la piscine est souvent fortement chlorée, ce qui peut irriter les plaques de psoriasis inflammés et assécher la peau si le l’on ne se rince pas immédiatement après la baignade. Au contraire, nager dans l'eau de mer peut s'avérer bénéfique. Toutefois, il faut s’assurer de bien appliquer un hydratant après la baignade, que ce soit en piscine ou dans la mer.