Polyarthrite rhumatoïde et sport

Pendant les périodes de poussées, il est important de ne pas solliciter de façon excessive les articulations. Le sport est alors déconseillé. Cependant, en dehors des phases actives de la maladie, le sport n’est pas incompatible avec la polyarthrite rhumatoïde.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Néanmoins, il doit être pratiqué en tenant compte de la maladie et plus particulièrement de la douleur, de la fatigue ou encore de la gêne fonctionnelle qui peut apparaître au cours de l’évolution de la maladie.

La pratique d’une activité physique permet au patient de conserver son autonomie et d’entretenir ses articulations. Elle intervient en complément de la prise en charge médicale de la maladie. Le sport, comme c’est le cas également pour la population générale, permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, d’améliorer la capacité respiratoire ou encore de diminuer les risques d’apparition de certains cancers.

Pour le patient polyarthritique, la pratique d’une activité physique permet de diminuer la fatigue et de lutter contre l’incapacité fonctionnelle, tout en diminuant l’enraidissement. Elle va également permettre un renforcement musculaire, les muscles ayant un rôle protecteur envers les articulations.

La pratique d’une activité physique peut être facilitée, pour un patient atteint de polyarthrite rhumatoïde, par la confection d’orthèses plantaires.

Quels activités physiques avec la polyarthrite ?

La pratique d’une activité physique doit être encadrée et il est indispensable de consulter son médecin avant de commencer un sport, afin de s’assurer que celui-ci est bien adapté à sa condition. Le choix du sport doit se faire en fonction des préférences du patient mais également en fonction de la maladie.

Certains sports dits traumatiques tels que le rugby ou les sports de combat sont déconseillés pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Il est préférable de choisir des sports qui sollicitent moins les articulations.

La natation est bénéfique pour les articulations. La portance de l’eau permet d’éviter de trop les solliciter. En fonction des articulations touchées, certaines nages sont à favoriser comme le dos en cas de douleur au niveau des hanches ou des genoux. La marche et le vélo sont également des activités qui peuvent être pratiquées par un patient atteint de polyarthrite rhumatoïde.

Il est important de trouver un bon équilibre entre repos et activité physique et de bien s’échauffer avant de pratiquer un sport. Il est également primordial de bien s’hydrater durant l’effort. Les exercices physiques ne doivent pas entraîner de douleurs que ce soit au cours de la séance ou après. Enfin, il est nécessaire d’utiliser des chaussures fournissant un bon maintien et adaptées à son activité et à ses pieds, surtout s’ils présentent des déformations.

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity.

Sources :
- Société Française de Rhumatologie (SFR)
- Association Française des Polyarthritiques
- Haute Autorité de Santé (HAS)

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 175 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme