Polyarthrite rhumatoïde et alimentation

Il est primordial pour le patient d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) préconise, pour la population générale, de manger cinq fruits et légumes par jour, de limiter la consommation de matières grasses, de limiter la consommation de sel, de produits sucrés ainsi que de pratiquer une activité physique régulière.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il n’existe pas de régime alimentaire particulier permettant de combattre spécifiquement la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, certaines habitudes alimentaires peuvent être bénéfiques pour le patient.

La diminution de l’activité physique liée à la présence de douleurs articulaires importantes ainsi que la mise en place de certains traitements, augmentent le risque d’ostéoporose chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Une alimentation apportant des quantités de calcium suffisantes est donc nécessaire afin de prévenir ces risques.

Les corticoïdes utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, augmentent les risques de maladies cardiovasculaires. Dans ce cas, après consultation médicale, il peut être nécessaire d’adopter un régime pauvre en sel afin de réduire les risques d’hypertension artérielle.

Des problèmes de poids sont fréquemment associés à la polyarthrite rhumatoïde. Il est donc important d’avoir des apports alimentaires adaptés. Cependant, certains régimes alimentaires peuvent être dangereux pour la santé, il est donc fondamental de consulter son médecin avant d’entreprendre un régime. Enfin, la pratique d’une activité physique peut être bénéfique mais elle doit tenir compte de la maladie et être adaptée à la condition physique du patient.

Préconiser certains aliments en cas de polyarthrite

Certaines études ont montré l’intérêt de certains aliments dans la réduction de l’inflammation. C’est le cas notamment pour une alimentation qui privilégie l’huile d’olive, les huiles de poisson, les fruits ou encore les légumes. En effet, les omégas 3 contenus dans les huiles de poissons ou les poissons gras (saumon ou morue par exemple) auraient un effet anti-inflammatoire.

Enfin, une étude a montré qu’une consommation réduite en viande rouge pourrait jouer un rôle bénéfique dans la polyarthrite rhumatoïde. Les aliments trop sucrés et trop gras sont également à éviter.

Article rédigé par Antoine SCHUSTER, Pharmacien chez Carenity.

Sources :
- Société Française de Rhumatologie (SFR)
- Haute Autorité de Santé (HAS)

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme