Conseils pratiques et prévention de la DMLA

Plusieurs facteurs de risque peuvent agir pour développer la DMLA. Ainsi pour l'éviter, il est conseillé d'arrêter le tabagisme, de maintenir un poids normal, et d'avoir une alimentation équilibrée.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Bien que les causes de la dégénérescence maculaire ne soient pas encore entièrement connues, certains facteurs de risque ont néanmoins été identifiés : l’âge, la prédisposition génétique, l’exposition à des environnements défavorables, l’hygiène de vie, la carence en antioxydants dans l’alimentation.

Il existe des facteurs de risque ajoutés parmi lesquels le sexe (les femmes sont majoritairement prédisposées), une prédisposition héréditaire (les enfants de géniteurs affectés de DMLA ont une probabilité de plus de 40% de contracter la maladie), la peau et les yeux clairs, l’hypertension et des troubles cardiovasculaires, l’exposition prolongée au soleil et le tabagisme. En effet, les fumeurs ont 21% de risques en plus de développer la DMLA par rapport aux non-fumeurs. Même dans ce cas, les femmes qui fument ont 35% de risque en plus par rapport aux hommes qui fument.

Voici quelques conseils pour prévenir l'apparition de la DMLA
- Ne pas fumer : les fumeurs développent une dégénérescence maculaire liée à l’âge en général 5 à 10 ans avant les non-fumeurs et ont deux fois plus de risque de développer la forme néovasculaire de DMLA (DMLA exsudative) qui correspond à la forme la plus grave.
- Eviter dès le plus jeune âge une exposition excessive au soleil et utiliser des lunettes de soleil.
- Suivre un régime alimentaire sain et équilibré, pauvre en graisses et riche en substances anti-oxydantes, favorise les processus biochimiques normaux des cellules rétiniennes et peut prévenir et ralentir le développement de la DMLA. Les aliments à favoriser sont les légumes (les espèces de couleur verte et jaune et à larges feuilles comme les épinards, les poivrons, les asperges), le lait, le poisson, la viande blanche, les fruits (comme les kiwis, les oranges, les pommes, les fraises, les pêches, les bananes et le raisin).

Une attention particulière concerne la consommation de vin rouge : des études ont en effet démontré qu’une consommation modérée de vin rouge (1 à 2 verres de vin par jour), constitue une prévention significative de la DMLA, grâce à ses composants antioxydants.

Prévenir et dépister la DMLA

Pour un dépistage précoce, il est alors important, surtout à partir de 40 ans, de se soumettre périodiquement à des visites de contrôle chez des spécialistes, et de notamment tenir sous contrôle médical la santé générale de l’appareil circulatoire : la pression artérielle, la glycémie, la cholestérolémie.

Le test d’Amsler est très simple à réaliser soi-même et permet le dépistage, dès les premiers symptômes, de la DMLA.

Sources : INSERM