/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

Échanger entre borderlines
BorderlinePower
Posté le

Bonjour à tous,
si vous avez Facebook, vous pouvez nous rejoindre dans le groupe trouble Borderline suivant pour discuter

EDIT: lien retiré (pour les raisons, voir discussion plus bas). Il existe plusieurs groupes d'entraide sur Facebook pour le trouble personnalité Borderline, n'hésitez pas à faire une recherche.

Vous me trouverez sous Borderline Power
BP

Échanger entre borderlines
Childeric
Posté le

Bonjour c'est noté merci beaucoup , bien à vous Legrand Auguste 

Échanger entre borderlines
Childeric
Posté le

Bonjour je tenais à vous le préciser je viens de renouveler ma demande pour intégrer le groupe Borderlines rayonnants   et je ne reçois pas de réponses c'est étrange non?    D'avance je vous remercie des conseils ou autres 

Bien à vous    Childeric 

Échanger entre borderlines
BorderlinePower
Posté le

@Childeric‍ 
Je ne fais pas partie de l'équipe de modération mais je sais que les modos traitent toutes les demandes une par une et que cela leur prends du temps.
Ils ont des critères de sélection...notamment ils refusent les thérapeutes parce qu'ils ont déjà eu des thérapeutes qui venaient là pour tenter de recruter des patients, Je sais qu'ils sont aussi très réactifs sur la question des personnes qui viennent dans le groupe pour chercher une âme sœur et donc le confondent avec un site de rencontre. Cela reste possible en étant discret... juste ne pas l'affirmer dès l'entrée. :P et contacter les personnes avec qui on a une affinité en MP.
Puis surement d'autres critères que je ne connais pas. Je sais que me concernant ils ont failli me refuser parce que mon profil FB était 'mystérieux'. Hum. Je ne suis pas sûr que toutes les raisons soient 'bonnes'.
Pour me retrouver, c'est facile, il suffit de taper 'Borderline Power' dans FB, il n'y en a qu'un seul. ^^
BP

Échanger entre borderlines
Vanessa14
Posté le

Bonsoir à tous .Je suis sortie depuis 2semaines de la clinique pour arrêter le cannabis.encore un échec .mon psychiatre n'est pas vraiment performant pour mes troubles borderline. J'aimerais trouver un thérapeute qualifié qui pratique l'hypnose. J'espère toujours et ne perd pas espoir de m'en sortir. Je vie cette maladie depuis trop d'années maintenant .,avec souvent bcp de souffrance. Si vous aussi souffrez de cette pathologie,Je serais ravie de vous lire pour m'aider surtout à canaliser mes émotions . Bonne soirée à vous. À bientôt. 

Échanger entre borderlines
1

anipeps
Posté le
Bon conseiller

@BorderlinePower‍  je suis la créatrice de ce groupe il y a plusieurs années et je voulais rétablir la vérité sur un truc que tu as mis dans ton post. Je me suis faite virer de mon propre groupe car certaines personnes pensaient que j'étais là pour récupérer du patient, alors que j'étais là pour soutenir et que j'ai passé des centaines d'heures bénévolement à orienter, aider et soutenir patients et familles, sans aucune envie de récupérer des patients, car je ne voulais pas tout mélanger et donc je ne me voyais pas accompagner des personnes du groupe avec qui j'échangeais sur mon parcours personnel...Bref, la personne des modo qui en prime s'est mis ça en tête ne me connaissait pas, n'est pas borderline et venait d'un autre groupe...

3 Mois après m'avoir virer, ils ont essayer de me récupérer en mode méa culpa....Tant pis pour eux.....Surtout que je ne suis plus thérapeute par choix, car je préferais rester dans une démarche d'aide volontaire et non professionnelle. Pierre Nantas quand a lui n'a jamais vraiment fait de pub sur le groupe et sa présence permettait d'éclairer avec une vraie connaissance psychopathologique beaucoup de posts.....

J'ai su il y a peu que le groupe fonctionnait plus difficilement depuis mon départ, par une des membres des modos...trop grosse équipe de modo (ça je les avais prévenus qu'ils seraient trop nombreux), des modos qui sont partis, j'avais demandé à ce qu'il y a des personnes résiliente qui gère, hors cela n'a pas été fait et résultat un borderline qui gère avec d'autres borderlines c'est parfois compliqué...

Et j'avais demandé à rester justement pour prendre en MP les familles et faire du conseil et là ils ont cru que je voulais récupérer du patient alors que je faisais ça depuis des années sans récupérer aucun patient...bref.....c'était juste pour aider bénévolement.

A l'époque c'est moi qui faisait toutes les admissions, et je voulais juste garder ce rôle là qu'on m'a refusé....Je selectionnais juste en vérifiant que la personne était bien borderline ou que le proche était bien un proche de borderline en prime en faisant un travail de fourmis pour faire en sorte et proche et patient qui soient acceptés ne se connaissent pas et en demandant au proche de partir si leur proche touché par la maladie demandait à venir sur le groupe....

On a toujours évité effectivement les rencontres, d'abord car un borderline avec un autre borderline c'est plutôt négatif et ça finit souvent pas très bien, on a besoin en tant que borderline d'une personne solide et stable à nos côtés et du coup deux personnes touchées par ce trouble ensemble ont plutôt tendance à se tirer vers le bas, même si bien sûre elles se comprennent très bien, mais c'est assez généralement destructeur...Bien sûr il y aura toujours  des exceptions pour confirmer la règle comme pour tout.....mais on a eut à l'époque de très mauvaises expérience de rencontres entre internautes qui ont mal virées (quand un dépendant affectif rencontre un autre dépendant affectif c'est assez compliqué....)

Voilà je voulais juste rétablir la vérité sur les modos, car ce groupe c'était mon bébé, j'avais fais le choix de le céder avec certaines condition que j'avais demandé et qui n'ont pas du tout été respectée. Je voulais un groupe qui soit positif, soutenant, que les modos prennent du temps en MP pour du soutien et je voulais garder les admissions pour continuer à faire du soutien bénévole...cela n'a pas été respectée, on m'a craché sur la figure (et en l'occurence par un modo sorti de nulle part qui ne me connaissait absolument pas et qui n'était pas borderline), du coup j'ai dit STOP, je vous laisse....Je voulais remonter un groupe, uniquement pour les familles et proches, car la porte d'entrée de la résilience passe beaucoup par eux.....

Échanger entre borderlines
BorderlinePower
Posté le

@anipeps‍
Je te remercie pour ton retour d'expérience et les précisions. J'avais trouvé le lien vers ce groupe à l'époque dans un de tes messages postés ici.
J'avais lu à l'époque ton témoignage de vie et il faisais écho à certaines épreuves que j'endure aussi. J'ai admiré l'énergie que tu as déployée pour transformer ce trouble en une vocation. Je ne doute pas un instant que tu as tout donné pour mettre en place ce groupe. je vois tout les jours comment cela se passe à l'intérieur de ces groupes et cela doit demander un travail titanesque de faire partie d'une équipe d'administration/modération.
Vu que le sujet est 'compliqué', je me demande si la meilleure option n'est pas que je retire le lien que j'ai remis ici.

---

Il existe plusieurs groupes autour du trouble de la personnalité Borderline et/ou Bipolaire sur Facebook.
Aussi pour la dépression et/ou les comportements addictifs.
Pour ceux qui le souhaitent, une simple recherche vous permets de les trouver.
Au plaisir de continuer à discuter ici ou là-bas! :)

BP

Échanger entre borderlines
anipeps
Posté le
Bon conseiller

@BorderlinePower‍  oui j'avoue que j'ai été très déçue, j'avais confié mon bébé sous certaines conditions qui n'ont pas été respectée...et j'avoue avoir très mal vécue qu'on me prenne pour quelqu'un que je n'étais pas, je voulais juste faire de mon parcours de résilience un point d'appui pour donner l'envie aux autres de tout faire pour s'en sortir, car c'est possible....

Je me suis lassée des accompagnements à force de patients "oui mais", incapable de mettre en oeuvre les choses qui font vraiment changer, et aimaient se complaire dans cet état. Bien sûr je peux le comprendre car moi aussi je me complaisait là dedans à un moment donné de ma vie en me victimisant sans cesse. Mais je préfère aider ceux qui ont vraiment l'envie, la motivation de s'en sortir et ont déjà eut le fameux déclic qui fait qu'ils y croient et sont prêt à tout faire pour que la résilience se produise...Car ça ne se fait pas en un claquement de doigt mais il faut quand même avoir un minimum décider réellement de changer pour être en capacité de revoir tout son mode de vie, son organisation, sa façon de penser....une fois le premier pas fait, là j'arrivais à aider, soutenir, accompagner vers la résilience, mais trop peu ont vraiment cette envie au fond d'eux, et trop croient qu'ils ne s'en sortiront jamais vraiment.

Je suis toujours suivie, car on ne se sort pas d'un tel trouble sans gardé un suivi rapproché, car certaines caractéristique de comportement on les garde à vie, comme l'hypersensibilité qui nous bouffe, comme la colère qui monte facilement...sauf qu'aujourd'hui quand une colère monte souvent j'en rigole car j'identifie que c'est mon trouble qui est en cause, pas moi....et je me dis ce genre de petites phrases "c'est très borderline ta réaction là" et souvent derrière j'éclate de rire et du coup arrive à passer à autre chose.....La sensation de vide, le besoin de remplir, la dépendance affective est toujours là, mais elle est plus apaisée, plus normée..en clair je fou la paix a mon mari, n'ai pas besoin de l'appeler 10 fois par jours et ai appris à faire un peu confiance, même si le moindre truc me met encore dans la méfiance et le doute, mais j'essaie de contrôler mes réactions.....car ne pas faire confiance en l'autre c'est avant tout ne pas se faire confiance à soi....et l'autre n'y est pour rien, donc je fais en sorte d'épargner l'autre un maximum.....bref c'est une gestion du quotidien, apprendre à voir le positif dans tout, même dans les galères. Comme, exemple donné sur une situation qui m'est arrivée hier, arrivée en fin de rdv chez l'accupuncteur, et voir qu'on a pas les moyens de payer car on  a finit son chéquier (exemple bateau à la con qui passé un temps m'aurait mis en stress), là l'idée à été de se dire que dans l'histoire la bonne chose était que je me rendait compte que j'avais plus de chèque et que donc y'allait falloir que j'en prenne un nouveau à la maison;....C'est comme au décès de ma mère, me dire que comme ça elle souffre plus, que c'est mieux pour elle, et que je n'ai plus à redouter ses critiques; comme lorsque mes clients annulent les cours, se dire qu'on va pouvoir en profiter pour faire autre chose......dans chaque situation il y a du bon.....voir le positif le plus possible, à chaque instant....et quand c'est vraiment la merde, se rappeler tout ce qui va bien, qu'on a un toit sur la tête, a manger, un boulot ou des amis, ou de la famille qui nous aime, et se rappeler que d'autres vivent dehors dans la rue sans aucun lien familiaux ou amicaux et qu'on est pas si mal lotis....

Échanger entre borderlines
BorderlinePower
Posté le

@anipeps‍
Je suis surpris et attristé quand je lis dans ton message "je me complaisait là dedans à un moment donné de ma vie en me victimisant sans cesse",
Je tente une reformulation sans les jugements (... c'est un sujet vraiment important pour moi... ):
'J'étais désespérée et ne savais plus comment avancer, j'étais prisonière de plusieurs situations/pressions qui majoraient ma souffrance'

Je sais pour l'entendre de mes thérapeutes qu'il est très frustrant d'avoir l'impression que les patients ne sont pas prêt à s'engager dans un travail sur eux-même ni autour de la maladie donc je peux tout à fait comprendre ce que tu as pu traverser.
Je sais aussi que des personnes souffrant de ce trouble peuvent être dans le déni de leur souffrance. Je l'ai été et il y a beaucoup de raisons pour l'être. C'est une protection et un mode de survie. Accepter un handicap invisible pour les autres et pourtant tellement destructeur dans nos vies est une étape importante, mais c'est aussi une étape extrèmement destabilisante. Il m'a fallut 10 ans pour réussir à faire ce pas.

J'ai l'impression qu'il n'y a pas qu'un seul chemin vers le mieux-être, mais autant de chemins que de personnes. Ce qui fonctionne pour moi ne fonctionne peut-être pas pour les autres et inversément.

La majorité des études prouvent qu'il n'y a pas de guérison au trouble, mais par contre il y a un chemin possible vers un rétablisement individuel (ce que tu appelles la résilience, la plasticité de notre cerveau).

Comme tu l'as remarqué dans ton parcours, l'hypersensibilité ainsi que la vulnérabilité qui vient avec (stress, colère...) reste là, mais les symptomes les plus invalidants (automutilations, ruptures, suicidalité) peuvent être soit mieux gérés avec des outils quotidiens, soit finissent par s'estomper au fur et à mesure que la qualité de vie augmente.

Je te souhaite le meilleur pour la suite de tes projets :)
BP

Échanger entre borderlines
1

anipeps
Posté le
Bon conseiller

 @BorderlinePower‍  personnellement ce n'était pas qu'une impression pour moi...à l'époque j'avais vraiment pas envie de m'en sortir, mais ça je m'en suis rendue compte que lorsque j'ai eut le déclic grâce à une top psy!  J'avais pris l'habitude des psy, des cmp, mon petit train train, certes j'avais une vie désastreuse, mais je connaissais que ça depuis toujours, et sortir de quelque chose qu'on connait pour aller vers l'inconnu et un état de bien être inconnu ça peut aussi faire très peur, changer fait très peur;..Un psychiatre m'avait parlé de ce déclic que j'aurais un jour et qui ferait qu'à ce moment là j'aurais envie de m'en sortir...sur le moment j'ai hurler comme j'avais l'habitude de le faire que c'était un connard etc...aujourd'hui je sais qu'il avait raison, que sans ce déclic l'envie on l'a pas vraiment, on l'a quelque part au fond, mais pas suffisamment pour mettre vraiment tout en oeuvre pour vraiment s'en sortir et changer, car accepter de couper les lien affectifs avec ses parents, changer de métier, changer de ville, changer tout son environnement mine de rien faut un déclic et du courage qu'on a pas forcément au début de la maladie...