https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/maladies-cardiovasculaires.jpg

Patients Maladies cardiovasculaires

7 réponses

117 lectures

Sujet de la discussion

1

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

Un effet placebo en négatif : certains effets secondaires attribués aux statines peuvent en fait être provoqués par les appréhensions liées à ces traitements anti-cholestérol plutôt que par le médicament lui-même, selon une étude publiée mercredi.

muscle

Cette étude, publiée par la revue médicale britannique The Lancet, s'intéresse aux symptômes musculaires (douleurs, faiblesse) considérés comme des effets secondaires des statines. Et montre que ces symptômes sont moindres si les patients prennent ces substances anti-cholestérol sans le savoir.

Ce phénomène, sorte d'effet placebo inversé, est baptisé "effet nocebo" et "peut être très puissant", a souligné le responsable de l'étude, le professeur Peter Sever, de l'Imperial College de Londres.

"Les patients peuvent ressentir des douleurs bien réelles [...]. Notre étude montre que c'est justement la crainte d'éprouver des effets indésirables qui peut provoquer l'augmentation des douleurs et de la faiblesse musculaires, plutôt que les médicaments eux-mêmes", a-t-il poursuivi.

L'étude a été réalisée en deux temps, entre 1998 et 2004, sur 10.180 patients sujets à de l'hypertension et à des risques cardiovasculaires, au Royaume-Uni, en Irlande et en Scandinavie.

Durant une première phase à l'aveugle de trois ans, ils ont été traités selon un tirage au sort, sans qu'eux-mêmes ni leur médecin sachent s'ils prenaient de l'atorvastatine (l'un des types de statines) ou un placebo. Puis la quasi-totalité de ces patients a de nouveau été suivie durant une seconde phase de deux ans, et les deux tiers d'entre eux ont cette fois choisi d'être soumis à un traitement par statine.

Durant la première phase, le taux de symptômes musculaires était équivalent chez les patients traités par statine et ceux qui recevaient un placebo (2,03% et 2% par an). En revanche, lors de la deuxième phase, la présence de ces symptômes était supérieure de 41% chez les patients traités par statine (1,26% contre 1,00% par an chez les autres).

"Les bénéfices (des statines) surpassent largement leurs inconvénients. Mais des affirmations très répandues sur les taux d'intolérance aux statines dissuadent toujours trop de gens de suivre ce traitement abordable, sûr et qui peut potentiellement leur sauver la vie"

L'étude, financée par les laboratoires Pfizer, Servier et Leo, ne porte toutefois que sur un type de statine, l'atorvastatine, et à des doses relativement faibles, a souligné Dr Amitava Banerjee, de l'University College London, dans un commentaire sur l'étude recueilli par le Science Media Centre.

Ces dernières années, une controverse sur la nocivité ou l'inefficacité des statines, de plus en plus largement prescrites à titre préventif, s'est développée dans plusieurs pays.

Leurs principaux effets indésirables sont l'augmentation des risques de diabète, d'AVC hémorragiques et de myopathie.

 

Source : http://www.medisite.fr/

Début de la discussion - 23/11/2017

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
2

Membre Carenity
Posté le

Étude financée par les laboratoires, mais ce n'est pas sérieux. franchement arrêtez de prendre des statines, le cholestérol n'a jamais été un facteur d’infarctus.  Cela a été prouvé et démontré par des études très sérieuses faites par des chercheurs en cardiologie. Il a été découvert qu'il fallait mieux avoir du mauvais cholestérol, cela évite certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer. Mais bon, ce n'est pas les laboratoires qui vont vous dire cela, car pour eux, la vente de statines rapporte des milliards.

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
1

Membre Carenity
Posté le

tout le monde va prendre des statines si ça continue on va vers un nouveau scandale sanitaire .J'ai un beau frère qui a pris ça des années et qui a fait une polymyosite  ces muscles fondaient pas de traitement à part la cortisone 2 médecins ont dit que c'était certainement du aux statines et un autre qui a des troubles de la mémoire très importants, bravo les laboratoires qui font mourir des gens pour l'argent mais on laisse faire je souhaite que mon témoignage ouvre les yeux à ceux qui ne veulent pas y croire d'ailleurs des médecins ont fait un livre sur ce sujet

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
1

Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Je prenais des statines depuis 2007 que je suis atteinte d'AOMI, mais d'années en années mon état se dégradait et les médecins mettaient tout sur l'AOMI et la SPA dont je suis atteinte aussi...

Les CPK augmentant de plus en plus...j'ai fini par prendre l'initiative de stopper les statines.

Pour éviter les soucis de cholestérol, je me suis mise aux jus de légumes en étudiant les bienfaits de chaque légumes...les 4 premiers mois d'arrêt le cholestérol montait un peu et depuis 2 mois il est complètement descendu!

Tous les soirs un jus  (suivant la saison je modifie.. pour lutter contre le cardio Vasculaire et le cholestérol.. 

Céleri, concombre, tomates, carottes, betterave rouge, curcuma (frais), gingembre, ail, fenouil, pommes, très bon en ce moment le jus de grenade...

Et depuis... plus de cholestérol...plus de tension... avec les statines je commençais à être en pre-diabète...du moment où je les ai arrêté, il a chuté! 

Je revis!! Mais je ne fais pas n'importe quoi!

Je continue mon alimentation équilibrée sans gras ni sucre et mange bois les jus de legumes par rapport à leurs bienfaits et je suis en bien meilleure forme...

J'en oublie l'AOMI. Les médecins me trouvent métamorphosée. 

Tous ces médicaments sont fait pour enrichir les laboratoires, mais pas pour ntre bien être! Ils nous détruisent et ça leur rapporte!

À vous de voir si vous voulez continuer à vous dégrader ou si vous voulez vous prendre en charge et vous en sortir...

J'ai 58ans et mon alimentation est devenue ma 1ere médecine 

Bonne journée à tous

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué Chacun fait son chemin. on ne peut pas imposer son mode de vie à tout le monde. Si vous, vous avez senti qu'il fallait réagir à la médecine traditionnelle, c'est que vous avez pris conscient que votre maladie se dégradait de plus en plus lors de la prise de médicaments chimique. Le meilleur mode d'alimentation pour l'homme actuellement est le végétalisme.

Manger de la viande c'est prendre des hormones et des antibiotiques et manger du poisson c'est manger des farines animales car les poissons d'élevage sont nourris avec des farines animales. Des études ont montrés que le saumon élevé dans le nord était infesté de prozac et de métaux lourds. Tous ces ingrédients se retrouvent dans votre assiette. Bon appétit.

On voit le résultat, vous avez une grande partie de la population masculine qui a des seins, qui est en surpoids, qui devient agressif du à leur état physique. Bref un désastre pour l'humain.

Ah un petit conseil, si vous ne mangez plus de viande, plus de poisson et plus de produits laitiers, pensez à prendre de la vitamine B12 en complément alimentaire.

Bonne journée

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

j'ai éclaté de rire à l'énoncé de cette info: il y a longtemps que je ne " crois " plus aux Labos Big Pharma, comme au reste concernant cette société ! Mais là c'est fort, un placebo négatif, fallait le trouver, ils nous l'ont fait ! Les statines sont dénoncées , une arnaque disent ils !! Or mon diabétologue refuse de me les supprimer + de m'écouter !! Je continue à prendre CRESTOR ...

Mon nouveau diabétologue, voyant mon HBA1C à 6.3 arrête ma Lantus sans me poser de questions sur ce changement ! L'alimentation, ce n'est pas son intérêt !! Mais où va t on, qui s'intéresse à ses patients réellement ! Mes glycémies explosèrent à plus de 2.00; j'ai vu ma généraliste qui a refusé sa décision, étonnée ! Il voulait " voir si, sans insuline...." C'est du n'importe QUOI !

QUESTION = NOUS diabétiques ( ou pas ) devons nous nourrir de produits qui contiennent TOUS des merdes différentes, du sel + du sucre en excès et bien d'autres salop.... ! Pourquoi devons nous passer un temps fou à sélectionner nos "nourritures" alors qu'il est bien plus aisé d'INTERDIRE les produits alimentaires qui SONT NOCIFS A TOUTE LA POPULATION ? 

NOUS VIVONS DANS UN MONDE TOTALEMENT à l'ENVERS ! A NOUS DE PRENDRE DES RISQUES... FACE AUX INDUSTRIELS QUI NE PENSENT QU AU FRIC ! LES BOITES POUR NOS CHIENS SONT VRAIMENT MIEUX CONTROLEES !

** JE SUIS OUTRE DE CE CHANGEMENT D ATTITUDE DE LA SOCIETE .... j'ai 75 ans.....cela vous explique mes réactions ? REVEILLONS NOUS..... Merci, cordialement

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
1

Membre Carenity
Posté le

L'effet "nocébo" est connu et vérifié. Cependant : j'ai eu un traitement multiple pour le coeur (après débouchage d'artères coronaires par dilatation et stent). Il y avait des statines dedans, ce que j'ignorais. Cela ne m'a pas empêché de rechuter 6 mois, puis 2 ans après. Au bout d'un certain temps je me suis plaint à mon cardiologue d'une impuissance sexuelle : il m'a supprimé un des médicaments (statine). Malheureusement, il l'a remplacée "en douce" (= sans me dire de quoi il s'agissait) par une autre. Retour d'une sexualité "habituelle". Mais là, j'ai commencé à ressentir une faiblesse musculaire croissante et des douleurs : par exemple, je ne pouvais plus porter ma mallette (de 2 kg) sur le km que je faisais à pied 4 fois par jour pour aller et revenir du travail (il faut marcher quand on est cardiaque!). Un jour j'ai trébuché sur un pavé disjoint et me suis rattrapé de justesse : résultat claquage de la cuisse ! Je suis resté 3 semaines à marcher avec des béquilles avec la cuisse toute bleue de l'aine au genou ! Et ce n'est pas le manque de forme : juste avant mes pb coronaires, je pratiquais un sport de combat depuis quatre ans ... Mon médecin de famille m'a diagnostiqué une fragilité incompréhensible des fibres musculaires. Depuis j'ai refusé tout traitement aux statines. Certains médecins m'ont expliqué qu'on a besoin de cholestérol, et que le corps fabrique celui qu'on appelle le "mauvais" cholestérol quand il en manque. Cela n'a pas empêché un cardiologue lyonnais de me passer ... un savon furieux quand je lui ai dit que je refusais les statines depuis les ennuis cités ci-dessus. De plus, j'ai trouvé les références de la véritable étude "princeps" qui a déclenché toute cette histoire sur le cholestérol et les décès par maladie cardiaque : il est de notoriété publique aujourd'hui que l'auteur avait truqué sa publication pour faire "coller" ses résultats avec l'idée qu'il avait inventée (que le cholestérol serait la cause des maladies cardiaques) Donc, les amies et les amis, comprenons que les statines ne sont pas "angéliques" ni "diaboliques", mangeons sainement ( = de tout mais pas trop et le moins de sucre possible) , faisons un peu de sport "en douceur" et n'oublions pas que les maladies cardiovasculaires ont une grosse composante héréditaire : il est nécessaire de prévenir nos enfant de se faire surveiller en cardiologie, si nous souffrons de ces maladies.

Amicalement à toutes et à tous.

P.S. vous voulez donner du bonheur à un cardiologue ? J'ai un truc : annoncez lui que vous ne fumez pas - ou que vous avez arrêté - : efficacité garantie !

Statines : quand la crainte du traitement provoque des effets secondaires
1

Membre Carenity
Posté le

Bonjour, ayant subit un double pontage et pose d'un sten en 2014, j'ai eu beaucoup de soucis avec crestor, douleurs musculaires au point de ne plus pouvoir me baisser, difficultés de la vue, mon médecin traitant le savait et jai tapé du point sur la table en lui disant que j'arrête cette daube , car dangereux pour nous tous , il a accepté et remis un autre que je n'ai jamais pris , aujourd'hui ça va mieux , la preuve en est là , bon courage à vous tous