Psoriasis pustuleux

Le psoriasis pustuleux a tendance à ne pas ressembler au psoriasis en plaques, bien que le psoriasis en plaques et le psoriasis pustuleux puissent coexister ou que l’un puisse précéder l'autre.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La principale caractéristique du psoriasis pustuleux est l'apparition de taches de pus entourées par une peau rouge et enflée. Cela ne signifie pas pour autant qu'il y ait une infection.

Le psoriasis pustuleux peut être déclenché par certains médicaments internes, des agents topiques irritants, des surdoses de lumière ultraviolette, la grossesse, les stéroïdes systémiques (notamment le retrait soudain de stéroïdes systémiques ou topiques), les infections, la transpiration ou du stress émotionnel.

Le psoriasis pustuleux généralisé est une forme plus rare de la maladie, et particulièrement rare chez les enfants. Il peut être brutal et déclenché par une infection, par la grossesse, l'hypothyroïdie ou à cause d’un traitement médicamenteux spécifique.
Il peut causer de la fièvre, des frissons, des démangeaisons sévères, un déséquilibre des fluides, un pouls accéléré, l'épuisement, l'anémie, une perte de poids, une faiblesse musculaire et/ou des douleurs articulaires. Parfois, ces attaques sont suivies par des flambées légères de psoriasis.
Avec cette forme de psoriasis, les pustules (cloques blanches contenant du liquide) apparaissent sur tout le corps et les patients peuvent souvent devenir très malades. À ce titre, le psoriasis pustuleux généralisé nécessite souvent une hospitalisation.

Une autre forme de psoriasis pustuleux existante est le psoriasis pustuleux palmo-plantaire.
Il provoque des pustules sur les paumes des mains et la plante des pieds. Il a tendance à se produire chez les personnes entre 20 et 60 ans, et est plus fréquent chez les personnes qui fument.
L’infection et le stress sont soupçonnés être des facteurs déclencheurs. Le psoriasis pustuleux palmo-plantaire est généralement reconnaissable par de grandes pustules jaunes jusqu'à 5 cm de diamètre dans les zones charnues des mains et des pieds, comme la base du pouce et les côtés des talons. Il peut être douloureux pour les patients et les pustules finissent par brunir, pèlent et forment une croûte. Cette forme de psoriasis est généralement cyclique avec de nouvelles apparitions et développements de pustules suivies de périodes de faible activité. Elle touche environ 5% des personnes atteintes de psoriasis.
Elle a, de plus, tendance à se manifester par cycles comprenant l’apparition d’érythèmes (rougeur de la peau), suivie par la formation de pustules et enfin par la desquamation de la peau.

Un autre type rare de psoriasis pustuleux, de type palmo-plantaire, est l’acrodermatite continue de Hallopeau. Elle se caractérise par des lésions cutanées sur les extrémités des doigts et parfois sur les orteils. L'éruption commence parfois après un traumatisme local. Souvent, les lésions sont douloureuses et invalidantes, avec les ongles souvent déformés, et des modifications osseuses peuvent survenir. Cette condition est très difficile à traiter de manière satisfaisante.

En savoir plus sur le psoriasis pustuleux

Le psoriasis pustuleux et le psoriasis pustuleux palmo-plantaire sont généralement traités avec des traitements topiques. Parfois des stéroïdes topiques sont prescrits.

Bien que n'étant pas complètement prouvé, l’arrêt du tabagisme semble réduire le nombre de pustules, l’érythème (rougeur) et la desquamation (chute de la peau) de manière significative.

Les principaux objectifs du traitement du psoriasis pustuleux généralisé sont de restaurer la fonction de barrière de la peau, de prévenir de nouvelles pertes de fluide, de stabiliser la température du corps et de rétablir l'équilibre chimique de la peau. Les déséquilibres qui peuvent se produire, pourraient mettre une pression supplémentaire sur le cœur et les reins, surtout chez les personnes âgées. En raison des complications possibles de cette forme de psoriasis, il est recommandé aux patients d’aller immédiatement consulter face à l’apparition de symptômes.

La probabilité d'hospitalisation pour une courte période de temps dépend de la gravité de l'épidémie. Un fois hospitalisé, le patient doit se reposer, suivre une thérapie topique (traitement local), se réhydrater et éviter la perte de chaleur excessive. Ces mesures peuvent améliorer la situation. Il est également important de supprimer autant que possible les facteurs déclencheurs potentiels. Dans certains cas, des antibiotiques sont prescrits au cas où une infection soit également présente.

Le méthotrexate est le traitement le plus courant pour le psoriasis pustuleux généralisé. La ciclosporine est également utilisée si le médecin a besoin de contrôler les symptômes rapidement. Les stéroïdes oraux sont souvent prescrits pour ceux qui ne répondent pas aux autres formes de traitement ou qui sont très malades, mais leur utilisation est très controversée. La puvathérapie peut également être utilisée dans le traitement de cette condition.

Dernière mise à jour : 06/01/2019

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Psoriasis