Traitements de la maladie de Parkinson

L’objectif de la prise en charge est de maintenir le plus longtemps possible le patient à son domicile.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le patient parkinsonien est au centre de la prise en charge qui implique la pluridisciplinarité thérapeutique. En effet, le traitement implique une prise en charge médicamenteuse et paramédicale. Un traitement chirurgical est possible pour les individus les plus jeunes.

Dans la pratique courante, on initie le traitement dès que le patient se plaint de répercussions fonctionnelles et de diminution de sa qualité de vie.



Le traitement médicamenteux est fonction des symptômes ressentis. Son but est simple : restaurer la transmission dopaminergique qui est déficiente.

On distingue deux grandes classes de médicaments pour la maladie de Parkinson :
- la lévodopa : précurseur de la dopamine. Arrivée sur son lieu d’action, elle sera transformée en dopamine. C’est le traitement le plus efficace sur la symptomatologie et le mieux toléré.
- les agonistes dopaminergiques : molécules qui miment l’action de la dopamine. Elle semble pouvoir retarder l’apparition des troubles moteurs.

Les médicaments dopaminergiques sont reconnus pour provoquer des effets secondaires pouvant être très prononcés dans certains cas. Parmi ces effets, on note des troubles du comportement (achats compulsifs, addiction au jeu, hypersexualité) et des hallucinations. Ce type de troubles est rarement ou mal avoué par le patient et ceci constitue la majeure partie de la surveillance du neurologue et de l’entourage.

Kinésithérapeutes, orthophonistes, infirmières et ergothérapeutes seront très impliqués dans la prise en charge globale de la maladie :
- La kinésithérapie doit être commencée au plus tôt afin de conserver le maximum de mobilité et de motricité. Elle aura pour objectif de lutter contre les déformations de posture.
- L’orthophoniste est indispensable dans la prise en charge du patient car les atteintes musculaires et la rigidité induite par l’akinésie peuvent créer des difficultés dans l’élocution.
- L’ergothérapeute permet de conserver la motricité dans les gestes de la vie quotidienne. Il est indispensable pour garder le patient à domicile et lui permettre de garder son autonomie.

Des soins infirmiers pourront être donnés quand la maladie sera devenue trop handicapante pour les gestes du quotidien.

Le traitement chirurgical de Parkinson

Enfin, on peut envisager chez les sujets plus jeunes un traitement chirurgical impliquant une neurostimulation (stimulation électrique à haute fréquence) lorsque la maladie devient trop handicapante. Elle est utilisée avec succès quand les tremblements résistent aux traitements médicamenteux. En outre, les complications motrices et effets secondaires liés à la lévodopa constituent les principales indications de cette neurostimulation.

Il existe aussi deux types de traitements innovants qui sont d’une part l’administration de cellules souches (cellules non différenciées à l’état primitif de leur développement) qui pourraient être capable de synthétiser de la dopamine et d’autre part, des cultures de cellules embryonnaires qui ont la particularité de se multiplier et devenir des neurones, permettant ainsi la synthèse de dopamine.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Philippe Boulu, neurologue à Paris et praticien hospitalier à l'hôpital Beaujon.

Dernière mise à jour : 03/07/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Philippe Boulu, Neurologue

Le Docteur Boulu exerce à Paris en tant que neurologue et est praticien hospitalier à Beaujon. Il se consacre en particulier à l’étude du vieillissement cérébral et a écrit un livre intitulé >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Maladie de Parkinson