Traitement de la cataracte

Il existe plusieurs traitements de la cataracte, et notamment des traitements médicaux avec de nombreux collyres. Cependant, ces traitements ne sont pas réellement efficaces pour réduire ou prévenir l’évolution de la cataracte.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Une fois que la cataracte provoque la diminution de l’acuité visuelle, l’unique recours pour récupérer la vue, et stopper les symptômes de la cataracte, est l’opération chirurgicale.

La chirurgie de la cataracte est une opération très sure et avec de grandes probabilités de réussite. L’opération da la cataracte dure normalement moins d’une heure et ne provoque aucune douleur ou gêne.
Pour les patients affectés de la cataracte dans les deux yeux, le médecin ne remplacera pas les deux cristallins au cours de la même opération : le second œil sera opéré seulement après la complète guérison du premier.

La chirurgie de la cataracte est le plus souvent effectuée durant la journée, le patient n’a pas besoin d’être hospitalisé. Il est cependant nécessaire que quelqu’un puisse le raccompagner en voiture à son domicile après l’opération, car celui-ci ne sera pas en condition de conduire.

L’opération de la cataracte est la plupart du temps effectuée par anesthésie locale ou topique, ce qui signifie que seul l’œil est endormi. Si nécessaire, le médecin peut aussi choisir d’effectuer une anesthésie générale.

Après avoir pratiqué une minuscule incision dans la cornée, le chirurgien enlève le cristallin : la cataracte peut être enlevée de deux manières différentes :

- La phacoémulsification : le médecin peut insérer une minuscule sonde dans la petite incision effectuée sur le côté de la cornée : la sonde rompt alors le cristallin et en aspire les fragments.
- L’extraction extracapsulaire : le chirurgien peut pratiquer une incision légèrement plus longue sur la partie latérale de la cornée et enlever ainsi l’entière partie du cristallin (la plus dure) en une seule fois. Le reste du cristallin est ensuite enlevé par aspiration.

Dans la plupart des cas, le chirurgien remplace ensuite le cristallin opaque par une lentille intraoculaire, ou LIO. Il s’agit d’une lentille artificielle permanente qui ne nécessite aucun entretien. Les patients ne la voient et ne la ressentent pas.

Pour finir, la cornée est ensuite réparée grâce à des points de suture ou autre. Les points peuvent être par la suite retirés, ou peuvent aussi se dissoudre seuls.

Après l’opération de la cataracte, l’œil est bandé : le patient peut retourner chez lui après être resté quelques heures en salle postopératoire.

La chirurgie de la cataracte est une intervention maîtrisée

Bien que l’opération de la cataracte soit une intervention chirurgicale bien maitrisée, il existe malgré tout des risques de complications après l’opération.

Dans des cas très rares, le patient peut être sujet à de graves complications telles qu’une infection (1 à 3 cas sur 1000), un décollement de la rétine (1 cas sur 100), un trouble de la cornée, au déplacement du cristallin artificiel, un œdème rétinien central, ou même des brûlures rétiniennes dues à l’éclairage du microscope opératoire.

Plus fréquemment, le patient peut développer des complications moins sévères comme une chute partielle de la paupière supérieure, un hématome du blanc de l’œil ou de la paupière, une sensibilité accrue à la lumière, une inflammation de l’œil, un astigmatisme, une vision dédoublée, une augmentation de la pression intraoculaire, et d’autres troubles mineurs.

Sources : INSERM  

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme