Prévention et dépistage du cancer de col de l'utérus

Dans le cas du cancer du col de l'utérus, il existe un vaccin contre le papillomavirus responsable de son déclenchement. Le dépistage, lui est réalisé par un frottis vaginal.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le cancer du col de l’utérus est principalement provoqué par l’infection d’un virus, le papillomavirus humain, qui est sexuellement transmissible. L’infection par le papillomavirus est très fréquente, et souvent, ce virus disparaît naturellement. Mais dans certains cas, le papillomavirus n’est pas éliminé par l’organisme et provoque des lésions précancéreuses, à l’origine du cancer du col de l’utérus.

L’utilisation du préservatif durant les rapports sexuels réduit le risque de transmission du virus. Pour les jeunes femmes, il existe aussi un vaccin qui protège des formes du papillomavirus les plus dangereuses.

Le vaccin protège des papillomavirus 16 et 18. Si une femme a déjà contracté l’infection, la vaccination sera inutile. C’est pour cela que la vaccination est préconisée avant le premier rapport sexuel de la femme.

Le dépistage du cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus peut être dépisté précocement grâce à un frottis, aussi appelé Pap-test. Grâce à ce test très simple, il est alors possible de reconnaître les stades précurseurs du cancer du col de l’utérus.

Dans la majorité des cas, les stades précurseurs du cancer du col de l’utérus ne provoquent pas de symptômes. Le cancer ne peut être dépisté qu’au moyen de tests spécifiques, tel que le frottis. Dans le cas d’un stade précurseur du cancer du col de l’utérus, le traitement est en général plus facile. Il est donc important de les dépister avant qu’ils ne se transforment en cancer.

Les femmes qui ont déjà eu leur premier rapport sexuel doivent se soumettre régulièrement à un frottis. A partir de 25 ans jusqu’à 65 ans, un frottis tous les trois ans est recommandé.

Les femmes qui sont vaccinées contre le papillomavirus doivent aussi se soumettre au frottis car la vaccination ne protège pas de toutes les formes du papillomavirus qui peuvent provoquer le cancer du col de l’utérus.

Dernière mise à jour : 31/01/2018

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Actualité - Cancer du col de l'utérus