«
»

Top

Surdosage : que faire quand on prend trop de médicaments ?

Publié le 9 déc. 2021 • Par Courtney Johnson

Nous avons tous eu cette envie de prendre une autre pilule lorsque celles que nous avions déjà prises semblent ne pas fonctionner.  

Mais à partir de quand "une pilule de plus" est-elle de trop ? Que se passe-t-il si vous prenez accidentellement trop de médicaments ? Quels sont les symptômes d'un surdosage ? 

On vous dit tout dans notre article !

Surdosage : que faire quand on prend trop de médicaments ?

Par définition, on parle d'overdose lorsqu'une personne prend plus que la quantité normale ou recommandée d'une substance, qu'il s'agisse d'un médicament sur ordonnance, en vente libre, légal ou illégal.  

Qu'elle soit intentionnelle ou accidentelle, une surdose peut entraîner des symptômes graves et nocifs, voire la mort. La gravité de l'overdose dépend de la substance consommée, de la quantité et des antécédents physiques et médicaux de la personne concernée. 

Lorsque vous vivez avec une maladie chronique, vous pouvez être affecté par la polypharmacie, ou la prescription simultanée de plusieurs médicaments. La gestion des médicaments et des symptômes peut s'avérer difficile, de sorte que le risque de surdose accidentelle peut être élevé chez les personnes vivant avec plusieurs problèmes de santé. 

Quels sont les symptômes d'une surdose de médicaments ou de drogues ? 

Comme indiqué ci-dessus, les symptômes d'une surdose de médicaments ou de drogues varient selon la personne, la substance et la quantité consommée. Cependant, les symptômes généraux peuvent inclure : 

  • Somnolence, étourdissements ou faiblesse, 
  • Nausées ou vomissements, 
  • Douleur à l'estomac, 
  • Difficulté à avaler (dysphagie), 
  • Fièvre, frissons (tremblements), 
  • Difficulté à respirer, 
  • Production excessive de salive, 
  • Lèvres et peau bleues (cyanose), 
  • Confusion, 
  • Vision double ou floue, 
  • Crises d'épilepsie, 
  • Perte de conscience. 

Médicaments courants impliqués dans les surdoses

Les anti-douleurs en vente libre

Imaginez que vous êtes malade et que vous avez la grippe. Vous avez pris des médicaments pour faire baisser votre fièvre et vous voulez maintenant soulager votre nez bouché, votre toux et vos douleurs. Vous allez donc chercher un autre flacon dans votre armoire à pharmacie. 

Cela vous semble-t-il familier ? Si oui, vous vous exposez peut-être à un risque de surdosage accidentel de médicaments en vente libre (MVL). 

Parce qu'ils sont sûrs et efficaces lorsqu'ils sont pris conformément aux instructions, les anti-douleurs et les antipyrétiques (contre la fièvre) en vente libre comme les AINS (ibuprofène - Advil, Motrin, Naproxène, Aleve...) et le paracétamol (Doliprane, Dafalgan, Efferalgan) sont souvent combinés à d'autres ingrédients actifs dans de nombreux médicaments.  

Il est important de faire attention à ne pas prendre plus d'un médicament ayant le même principe actif lorsque vous êtes malade. Par exemple, si vous avez pris de l'ibuprofène pour faire baisser votre fièvre, vous ne devez pas prendre un autre remède contre le rhume ou la grippe contenant de l'ibuprofène, sinon vous aurez une double dose.  

Il est donc important de lire la notice de chaque médicament, qu'il soit en vente libre ou sur ordonnance, avant de le prendre. Si vous avez des questions sur un médicament ou ses ingrédients, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien avant de le prendre. 

Le paracétamol

Le paracétamol (Doliprane, Dafalgan, Efferalgan), aussi appelé acétaminophène, est un composé chimique utilisé comme antalgique (anti-douleur) et antipyrétique (anti-fièvre), qui figure parmi les médicaments les plus communs, utilisés et prescrits au monde. Bien qu'il soit sûr lorsqu'il est utilisé correctement, il peut être dangereux lorsque vous dépassez la dose recommandée - il peut causer des dommages au foie, ce qui peut entraîner une insuffisance hépatique et même la mort

Ce composé chimique peut être inclus dans des médicaments pour : le soulagement de la douleur ou de la fièvre, les migraines, les douleurs menstruelles, les allergies, les symptômes du rhume ou de la grippe, les sinus ou les maux de tête, le sommeil.

Les symptômes spécifiques de l'empoisonnement au paracétamol sont les suivants : 

  • Perte de coordination,
  • Jaunissement de la peau ou du blanc des yeux (jaunisse), 
  • Hypoglycémie, qui peut entraîner des symptômes tels que des sueurs, des tremblements et de l'irritabilité. 

L'aspirine

L'aspirine est un AINS et un médicament antiplaquettaire qui fluidifie le sang et réduit le risque de formation de caillots sanguins (thrombose artérielle). Bien que les AINS soient sûrs lorsqu'ils sont pris conformément aux instructions, ils peuvent entraîner des saignements d'estomac et ne doivent pas être administrés aux enfants car ils peuvent provoquer le syndrome de Reye, une affection rare mais potentiellement mortelle. 

Les symptômes spécifiques de l'empoisonnement à l'aspirine sont les suivants :

  • Une respiration rapide, 
  • Transpiration, 
  • Perte auditive temporaire, 
  • Bourdonnement dans les oreilles (acouphènes). 

Les Bêta-bloquants 

Les Bêta-bloquants, ou agents bloquants bêta-adrénergiques, sont des médicaments utilisés pour traiter les affections affectant le cœur ou le sang, telles que l'hypertension, l'insuffisance cardiaque et l'angine de poitrine

Les symptômes spécifiques du surdosage en Bêta-bloquants sont les suivants : 

  • Un rythme cardiaque lent (moins de 60 battements par minute), 
  • Une pression sanguine basse, qui peut provoquer des étourdissements et des évanouissements. 

Les inhibiteurs calciques

Les inhibiteurs calciques sont utilisés pour traiter l'hypertension artérielle et l'angine de poitrine, car ils empêchent le calcium de pénétrer dans les cellules du cœur et des artères.  

Les symptômes spécifiques d'un surdosage en inhibiteurs calciques sont les suivants : 

  • Une agitation, 
  • Rythme cardiaque lent (moins de 60 battements par minute), 
  • Une pression sanguine basse, qui peut provoquer des étourdissements et des évanouissements, 
  • Des douleurs thoraciques. 

Les antidépresseurs tricycliques 

Les antidépresseurs tricycliques comptent parmi les premiers antidépresseurs mis au point et sont aujourd'hui souvent prescrits lorsque les antidépresseurs plus récents ont échoué. Ils sont utilisés pour traiter plusieurs maladies de santé mentale, tels que le trouble dépressif majeur, le trouble panique et le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

Les symptômes spécifiques du surdosage d'antidépresseurs tricycliques sont les suivants : 

  • Bouche sèche, 
  • Pupilles dilatées, 
  • Excitabilité, 
  • Rythme cardiaque irrégulier et rapide, 
  • Pression artérielle basse, pouvant provoquer des étourdissements et des évanouissements. 

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) 

Les ISRS sont une forme plus récente d'antidépresseurs qui sont utilisés dans le traitement de troubles mentaux tels que le trouble d'anxiété généralisée et le TOC

Les symptômes spécifiques d'une surdose d'ISRS sont les suivants : 

  • Agitation, 
  • Tremblements, 
  • Mouvements oculaires incontrôlés (nystagmus), 
  • Raideur musculaire sévère. 

Les benzodiazépines 

Les benzodiazépines sont un type de dépresseur souvent utilisé à court terme pour traiter l'anxiété et l'insomnie

Les symptômes spécifiques d'un empoisonnement aux benzodiazépines sont les suivants : 

  • Respiration superficielle, 
  • Somnolence, 
  • Difficultés de coordination et d'élocution, 
  • Mouvements oculaires incontrôlés (nystagmus). 

Que faire si l'on a pris trop de médicaments ? Comment traite-t-on un surdosage ? 

Face à des signes d’overdose, il est impératif d'appeler immédiatement le centre antipoison, le centre 15 (Samu), le 18 (les pompiers) ou votre médecin traitant, en ayant près de vous l'adresse et le numéro de téléphone du lieu où vous vous trouvez en vue d’une prise en charge d’urgence. En attendant l’arrivée des secours, la personne doit être mise en position latérale de sécurité.

À l'hôpital, un examen sera effectué et les tests ou traitements suivants peuvent être nécessaires : 

  • Un lavage gastrique (réalisé au moyen d'un liquide qu'on introduit par la bouche à l'aide d'un tube) quand le patient a avalé une quantité de produit possiblement dangereuse. Il doit être de préférence pratiqué dans l'heure qui suit. Il peut être parfois douloureux et est moins utilisé qu'autrefois.
  • L'utilisation du charbon activé en dose unique "pour décontaminer la personne". Mais là encore, il faut que ce soit fait dans les soixante minutes qui suivent l'intoxication.
  • L'accélération du transit intestinal, utile aussi parfois lorsqu'on découvre plus tard l'intoxication.

Une forte surdose peut entraîner l'arrêt de la respiration et peut conduire à la mort si elle n'est pas traitée immédiatement. Si vous recevez des soins médicaux avant que de graves problèmes respiratoires ne surviennent, vous serez probablement complètement rétabli dans les 24 heures. Toutefois, une surdose peut être fatale ou entraîner des lésions cérébrales permanentes si le traitement est retardé.  

Selon le ou les médicaments pris, plusieurs organes peuvent être touchés. Dans ce cas, la personne peut avoir besoin d'être admise à l'hôpital pour poursuivre son traitement. 

Conclusion 

Dans l'ensemble, il est important de se rappeler que, qu'il s'agisse d'un médicament sur ordonnance, d'un médicament en vente libre ou d'une substance illicite, une surdose peut avoir de graves conséquences sur votre santé

Pour prévenir une éventuelle surdose, voici quelques conseils de sécurité : 

  • Lisez attentivement la notice de vos médicaments sur ordonnance et en vente libre. 
  • Prenez toujours vos médicaments comme indiqué, en respectant la posologie et la durée indiquées par votre médecin ou figurant sur l'emballage. 
  • Consultez votre médecin avant d'ajouter des médicaments ou de modifier votre posologie. 
  • Si vous avez des questions sur vos médicaments, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien


Retrouvez également cet article en vidéo :


Cet article vous a-t-il été utile ? 

Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !
   
Prenez soin de vous !  
14
avatar Courtney Johnson

Auteur : Courtney Johnson, Rédactrice Santé

Courtney est créatrice de contenu chez Carenity et se concentre sur la rédaction d'articles santé. Elle a une appétence toute particulière pour les thèmes de la nutrition, du bien-être et de la... >> En savoir plus

Qui a revu : Charlotte Avril, Pharmacienne, Data Scientist

Charlotte est docteur en pharmacie et diplômée du mastère spécialisé en management pharmaceutique et des biotechnologies de l’ESCP. Elle a une forte appétence pour la e-santé, la Health Tech ainsi que pour les... >> En savoir plus

1 commentaire


?Corine
le 09/02/2022


Article très intéressant ..Je l’ai lu du début à la fin ..

Vous aimerez aussi

Intoxications alimentaires : comment les éviter ?

Intoxications alimentaires : comment les éviter ?

Lire l'article
La théorie de la cuillère : qu'est-ce que c'est et comment peut-elle aider les patients chroniques ?

La théorie de la cuillère : qu'est-ce que c'est et comment peut-elle aider les patients chroniques ?

Lire l'article
Quels sont les risques potentiels du paracétamol pour la santé ?

Quels sont les risques potentiels du paracétamol pour la santé ?

Lire l'article
Quel est l’impact du changement d’heure sur la santé ?

Quel est l’impact du changement d’heure sur la santé ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées