«
»

Top

Sclérose en plaques et coronavirus

6 mai 2020 • 4 commentaires

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire auto-immune chronique du système nerveux central. Actuellement, 100 000 personnes sont atteintes de SEP en France. Cette maladie se déclare le plus souvent chez l’adulte jeune (25-35 ans) et dans trois cas sur quatre chez la femme. Les symptômes sont variés et peu évocateurs, allant de problèmes de concentration et de mémoire aux troubles de la marche en passant par une fatigue extrême… 

Dans le contexte sanitaire actuel, la SEP est-elle un facteur de risque de complications au Covid-19 ? Les traitements jouent-ils un rôle dans l’infection au coronavirus ? Le coronavirus peut-il aggraver la SEP ? On répond à vos questions !

Sclérose en plaques et coronavirus

J’ai une sclérose en plaques (traitée ou non), suis-je plus à risque d’une contamination ou de complications au Covid-19 ?

Selon le Pr Thibault Moreau, chef de service de neurologie du CHU de Dijon, la sclérose en plaques en elle-même ne semble pas exposer à un risque de contamination et de complications au Covid-19 supérieur à la population générale. De même, le coronavirus SARS-coV-2 ne semble pas aggraver les poussées ou les symptômes de la SEP.

Le risque de complications provient davantage des traitements qui ont une action immunosuppressive (Gilenya, Elsep, Tysabri). En effet, ces traitements utilisés pour les formes sévères de SEP, diminuent les défenses immunitaires des patients, qui sont donc plus fragiles face aux infections. En cas de prise de traitements immunosuppresseurs, il est primordial de respecter le confinement et les gestes barrières de la façon la plus rigoureuse possible.

Attention à ne pas arrêter un traitement immunosuppresseur ou tout autre protocole sans l’avis de son médecin traitant ou de son neurologue ! La SEP pourrait évoluer et causer des complications. Continuez donc à prendre vos traitements de manière habituelle, à consulter régulièrement votre neurologue ou médecin traitant par téléphone ou en téléconsultation de préférence et à effectuer vos suivis biologiques, essentiels au suivi de votre SEP.

En cas de poussée, la prise de cortisone est-elle envisageable ?

Le traitement des poussées repose sur l’injection de corticoïdes à forte dose sur une courte période (action anti-inflammatoire), comme Solumedrol ou Méthylprednisolone. Selon le Pr Moreau, il n’y a pas de schéma thérapeutique prédéfini. Le choix de l’injection de corticoïdes est évalué par le médecin et dépend de l’intensité de la poussée. En cas de poussée sévère, l’injection de corticoïdes est nécessaire. Dans le contexte actuel, on préférera effectuer l’injection à la maison plutôt qu’à l’hôpital ou bien envisager une prise de corticoïdes par voie orale.

Mon traitement pour la SEP a été interrompu à cause de la crise, est-ce grave ?

Cette décision est prise au cas par cas et doit faire l’objet d’un entretien avec le patient pour l’informer des raisons de ce choix. Toutefois, si votre médecin considère qu’il est possible d’interrompre temporairement et/ou de reporter votre traitement, c’est que cela ne présente pas de risque quant à l’évolution de votre SEP, et que cela diminue les risques de complications en cas d’infection au Covid-19.

En cas de symptômes du Covid-19, qui dois-je contacter ?

En cas de signes d’infection (fièvre, toux, difficultés respiratoires, courbatures...), contactez votre médecin généraliste dans un premier temps, il saura évaluer vos signes cliniques. Vous pouvez également téléphoner à votre neurologue. En fonction de votre état général, de vos antécédents et de vos traitements, ils décideront si une hospitalisation est nécessaire ou pas. Bien entendu, en cas d’urgence vitale comme une insuffisance respiratoire sévère, appelez directement le 15.

Les immunomodulateurs sont-ils protecteurs de “l’orage immunitaire” induit par le Sars-coV-2 ?

“L’orage immunitaire” correspond en fait à un choc cytokinique. Il s’agit d’un phénomène pro-inflammatoire aigu qui peut faire suite à une infection virale ou bactérienne, à une activation d’une maladie inflammatoire comme la SEP ou encore à l’administration de certaines thérapies géniques. Ces événements créent de petites lésions inflammatoires entraînant une forte libération de cytokines qui va activer de manière puissante et soudaine les cellules immunitaires. Soit une hyper inflammation qui peut être létale. C’est ce phénomène qui est responsable des syndromes de détresse respiratoire aiguë chez les patients hospitalisés pour Covid-19.

Dans le cadre de la SEP, on administre des immunomodulateurs comme Copaxone, Avonex ou encore Rebif, pour réguler ces réponses immunitaires excessives et diminuer l’inflammation consécutive aux lésions de la gaine de myéline.

La communauté scientifique s’interroge ainsi sur l’utilité des molécules immunomodulatrices pour prévenir le syndrome de détresse respiratoire aiguë chez les patients atteints de Covid-19. Pour l’heure, les traitements de fond de la SEP ne semblent pas avoir d’influence sur ce phénomène selon le Pr Moreau.

Un protocole particulier pour les personnes sous immunosuppresseurs existe-t-il en cas d’hospitalisation ?

En cas de forme grave de Covid-19 nécessitant une hospitalisation, les patients atteints de SEP et traités par immunosuppresseurs bénéficient de la même prise en charge hospitalière que les autres patients. Les médecins procèdent notamment à une surveillance respiratoire étroite.

J’ai une SEP, puis-je participer aux essais cliniques sur le Covid-19 ?

En théorie, la SEP ne constitue pas un critère de non-inclusion (= refus de participation) à un essai clinique. Vous pouvez donc y participer à moins que le protocole de l’essai clinique ne pose un problème d'interactions avec vos traitements. Les risques possibles doivent être analysés avant de commencer l’essai clinique.

Comment continuer ma rééducation pendant le confinement ?

La SEP est une maladie chronique nécessitant une prise en charge pluridisciplinaire. Au-delà de vos consultations avec le neurologue pour vos traitements de fond, il est particulièrement important de poursuivre votre suivi avec les autres spécialistes (urologue, ophtalmologiste, psychologue, kinésithérapeute, infirmière, orthophoniste…) pour éviter une dégradation de votre état général.

La Société Francophone de la Sclérose en Plaques propose des séries d’étirements et de renforcement musculaire à réaliser à domicile, ainsi que des vidéos de conseils pour les aidants, souvent amenés à prendre le relai, faute de kinésithérapie.

Puis-je reprendre mon activité professionnelle dès le déconfinement ?

La reprise de votre activité professionnelle dès le début du déconfinement est à discuter avec votre médecin traitant. Elle dépend de la nature de vos traitements ainsi que de la forme de SEP que vous présentez. Chaque situation doit être analysée au cas par cas avec le neurologue.

Généralement si vous êtes sous immunosuppresseurs et/ou présentez une forme active et sévère de la maladie, on conseille aux patients de rester confinés au-delà de la date du déconfinement général. Si vous avez une forme peu sévère qui n’est pas traitée par immunosuppresseurs, le risque est moins grand et le déconfinement peut être envisagé (sous réserve de la décision du médecin).

Vidéo intéressante à consulter “Interview Actualités Maladies Rares FAI²R Avril 2020 : COVID-19 et traitements immunosuppresseurs : Actualités, vers le déconfinement ?”

Puis-je remettre mes enfants à l’école dès le 11 mai ou est-ce trop risqué ?

Comme précédemment, consultez votre médecin traitant pour savoir s’il est préférable de laisser leurs enfants reprendre l’école ou non. Cela peut, en effet, augmenter le risque de contamination et, selon les patients, augmenter le risque de complications au Covid-19.

Contacts utiles

Cet article vous a-t-il été utile ? Avez-vous d’autres conseils à partager à la communauté ? 

Bon courage à tous, prenez soin de vous !

 

avatar Camille Dauvergne

Auteur : Camille Dauvergne, Junior Community Manager France

Etudiante en 4ème année de pharmacie, Camille participe à la rédaction d’articles du Magazine Santé et à la mise à jour des fiches maladies et médicaments... >> En savoir plus

Commentaires

SAW1967
le 06/05/2020

Parfait , comme toujours

sousa
le 08/05/2020

Enfin, des réponses à mes questions! Merci

Goonie
le 08/05/2020

Bonjour,

,,Merci, pour tous ses renseignements qui répondent à tous mes interrogations.

Bon courage à tous. 

josa6379
le 08/05/2020
Merci pour les renseignements

Vous aimerez aussi

SEP et cannabis thérapeutique : quels sont les usages des patients en France et en Espagne ?

Sclérose en plaques

SEP et cannabis thérapeutique : quels sont les usages des patients en France et en Espagne ?

Lire l'article
SEP : les patients veulent un cannabis thérapeutique légal et remboursé

Sclérose en plaques

SEP : les patients veulent un cannabis thérapeutique légal et remboursé

Lire l'article
Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Les meilleures applis nutrition, comment bien s'alimenter simplement ?

Lire l'article
Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Tout savoir sur les traitements corticoïdes (cortisone) : utilité, posologie, effets secondaires...

Lire l'article