Drépanocytose : tout savoir

La drépanocytose est une maladie héréditaire du sang. Lisez notre article pour en apprendre plus sur ses causes, ses symptômes et ses traitements.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

La drépanocytose

Qu’est-ce que la drépanoctyose ?

La drépanocytose, également appelée anémie falciforme, est une maladie génétique héréditaire du sang. Elle touche plus précisément un composant des cellules qui transportent l’oxygène dans le sang : l’hémoglobine des globules rouges.

La drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente en France et dans le monde entier. Elle atteint environ 1 enfant sur 1900 qui naissent en France métropolitaine et 1 enfant sur 419 dans les départements d’outre-mer. La maladie est présente de manière plus importante dans certaines régions du monde, notamment en Afrique et en Asie mais également en Amérique (Antilles, Brésil) à cause de migrations de populations.

L’origine de la maladie

La maladie est présente chez un patient ayant reçu de ses parents deux exemplaires du gène défectueux conduisant à la production d’hémoglobine S non fonctionnelle mise en cause dans la drépanocytose, à la place de l’hémoglobine A saine. Elle est de transmission autosomique récessive (touchant autant les filles que les garçons) récessive. L’enfant sera atteint uniquement si ses deux parents sont porteurs du gène en cause ou si l’un est porteur et que l’autre parent est atteint.

Il existe différents types de drépanocytose plus ou moins sévères. La forme la plus sévère, la forme homozygote (2 exemplaires du gène) est la forme la plus fréquente. En revanche, si les parents possèdent uniquement 1 exemplaire du gène, le patient est dit porteur sain et présente une forme de la maladie dite hétérozygote. Ces patients n’ont en général pas de symptômes.

Le diagnostic de la drépanocytose

En France métropolitaine, il existe un programme de dépistage pour les nouveau-nés dont les parents sont originaires de régions à risque (Afrique, Outre-mer, …) et donc susceptibles d’être porteurs. Dans les départements d’Outre-mer, le dépistage est réalisé de manière systématique pour tous les nouveau-nés. Pour les autres patients, le diagnostic peut se faire par hasard au cours d’un autre examen de sang ou au moment de l’apparition de symptômes.

Le diagnostic est établi lors de la détection de l’hémoglobine S dans le sang du patient.

A cause de la production d’hémoglobine défectueuse, lorsque la quantité d’oxygène augmente dans le sang, l’hémoglobine S déforme les globules rouges. Ils prennent alors la forme de faucilles.

Les symptômes de la maladie

Les manifestations de la maladie sont de trois grands types :

- Une anémie hémolytique chronique : à cause de leur déformation, les globules rouges sont fragilisés et peuvent s’autodétruire (c’est l’hémolyse). Le fer est alors mal transporté dans le sang et provoque une anémie. Les symptômes sont en général une pâleur et une fatigue chronique.

- Des crises vaso-occlusives très douloureuses : en forme de faucilles, les globules rouges deviennent rigides et peuvent donc obstruer les vaisseaux sanguins. Les douleurs touchent particulièrement les os, les articulations des bras et des jambes, le dos ou la poitrine.

- Un risque élevé de développer des infections : la rate, normalement en charge de synthétiser les cellules de défense contre les infections, est largement sollicitée pour détruire les globules rouges déformés. Elle est également une des localisations des crises vaso-occlusives. Elle ne peut donc pas assurer correctement son rôle de protection contre les infections.

Avec ces trois grands symptômes, il existe une grande variabilité individuelle d’autres symptômes.

L’évolution de la drépanocytose

La séquestration splénique aigüe

Si la rate se met à détruire de plus en plus de globules rouges, on parle de séquestration splénique aigüe. La rate ne sera donc pas disponible pour fabriquer de nouveaux globules rouges, ce qui va aggraver l’anémie. La séquestration splénique est une urgence vitale absolue.

Les accidents vasculaires cérébraux

Les crises occlusives peuvent également être à l’origine d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), particulièrement chez les enfants. Les crises occlusives peuvent également causer un syndrome thoracique aigu. Ceci correspond à un problème d’oxygénation de tout le corps suite à l’occlusion des vaisseaux au niveau des poumons.

D’autres complications peuvent apparaitre avec l’âge : insuffisance rénale, arthrose, ostéoporose, hémorragies intraoculaires, hypertension artérielle pulmonaire, calculs biliaires…

Les traitements de la drépanocytose

La prise en charge de la drépanocytose repose sur la prévention des complications car il n’existe pas de traitement pour guérir de cette maladie. Un suivi médical régulier est primordial avec notamment un suivi des fonctions rénales, respiratoires, des yeux ainsi que de la circulation sanguine pour prévenir un AVC. Il est nécessaire de prévenir les infections grâce à la vaccination et à des traitements antibiotiques.

Un traitement d’acide folique et de fer peut être prescrit pour réduire les conséquences de l’anémie. De plus, des transfusions sanguines peuvent être réalisées pour augmenter le taux de globules rouges.

Plus simplement, un patient atteint de drépanocytose doit avoir une bonne hygiène de vie, notamment une bonne hydratation pour réduire les crises douloureuses. Ces crises peuvent également être soulagées par la prise d’antalgiques.

La recherche médicale

Il existe aujourd’hui un traitement curatif efficace, la greffe de moelle osseuse, car elle contient les cellules à l’origine de la production de globules rouges. Cette greffe est réservée aux formes les plus sévères de la maladie. Il est parfois difficile de trouver un donneur.

Des recherches sont actuellement en cours pour développer un traitement par thérapie génique.  Celui-ci consisterait à introduire un gène de l’hémoglobine fonctionnel dans les cellules souches de la moelle osseuse des patients atteints pour que l’hémoglobine produite soit à nouveau fonctionnelle. Des essais sont en cours aux Etats-Unis.

Sosglobi, HAS, Inserm, Vidal, Orphanet

Publié le 29 déc. 2019

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

La communauté Drépanocytose

Répartition des 53 membres sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients

Répartition géographique de nos patients


Fiches maladies

Drépanocytose sur le forum

Voir le forum Drépanocytose