Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Hépatite C

5 réponses

35 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Le Comité économique des produits de santé a trouvé un accord avec le laboratoire Gilead qui demandait pratiquement le double pour le Sovaldi.

Après des semaines de discussions, voire d’affrontements, le Comité économique des produits de santé, – organisme habilité en France à fixer le prix des médicaments –, a trouvé un accord avec le laboratoire Gilead sur le prix de son nouveau traitement révolutionnaire contre le virus de l’hépatite C, le sofosbuvir (ou Sovaldi): un peu plus de 13 000 euros la boîte pour un mois. Comme le traitement total dure trois mois, on arrive à un coût par patient d'un peu plus de 40 000 euros.

C’est beaucoup, c’est énorme, mais c’est beaucoup moins que les 90 000 dollars (72 000 euros) que demandait le labo américain au départ. «Cela reste cher, mais nous avons obtenu le prix le plus bas de l’Union européenne», explique un pharmacologue. En Allemagne, c’est 49000 euros, en Angleterre 44000 euros.
 
L’enjeu était de taille. Jusqu’à présent, l’Assurance maladie a déjà dépensé près de 400 millions d’euros depuis la mise sur le marché au début de l’année du sofosbuvir. Pour cette année, elle s’attend à 15000 patients sous traitement, soit une dépense supérieure à 800 millions d’euros – si le prix restait à l’identique –, et cela alors que l’ensemble du budget médicaments en France est de 24 milliards d’euros… Avec cet accord, on devrait arriver à une baisse d’un tiers.

Taux de guérison de plus de 90%

Le sofosbuvir de Gilead fait partie de ces nouvelles molécules qui ont été autorisées en Europe fin 2013. Elles sont nettement plus efficaces et causent très peu d’effets secondaires; on arrive à taux de guérison complète de plus de 90%, et cela quelle que soit la souche du virus de l’hépatite C. Mais, voilà le laboratoire demandait un prix exorbitant, d’autant qu’il y a plusieurs centaines de millions de personnes contaminées dans le monde. En France, comme aux États-Unis, les associations de malades se sont battues contre cette surenchère. Le gouvernement, le mois dernier proposant un mécanisme compliqué de prix et de compensation.

La décision du Comité économique change la règle du jeu. Mais cela reste, pour la collectivité, un coût imposant. L’arrivée d’un concurrent, l’américain Abbvie, pourrait modifier dans quelques mois la donne. Ce laboratoire, qui a déposé en mai une demande d’AMM pour une combinaison de molécules qui pourrait se substituer au Sovaldi, vient d’obtenir une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) et propose de mettre son médicament à disposition des patients… à un prix très faible pendant toute la durée de celle-ci.

Source : Liberation.fr

Début de la discussion - 01/12/2014

Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros


Posté le

J'ai reçu ce traitement au prix fort, mais je suis désormais guéri. que la sécu demande à ses fournisseurs de baisser leurs tarifs c'est normal pour tous acheteurs. Je fais cette observation ayant été un commercial durant toute ma vie professionnelle.  Mais une remarque quand même pourquoi cette même sécu avait autorisé l'utilisation de sang contaminé lorsque j'ai eu ce grave accident à Paris le 16/09/1984 ? A l'époque qui se souciait des soi-disant économies réalisées sur le devenir des patients qui ne demandaient qu'une chose " être correctement soignés ". Néanmoins je suis heureux pour les patients encore malades sachent qu'ils seront, eux aussi, guéri sans trop de soucis d'effet secondaire comme j'ai pu obtenir.

Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros


Posté le

J'ai également eu ce traitement au prix fort, je l'ai terminé fin septembre. Je refait une analyse et une échographie mi-janvier mais apparemment, d'après les 2 derniers résultats, je n'ai plus rien non plus. Le seul effet secondaire que j'ai eu était la fatigue.

Il faut souhaiter que les tarifs baissent, plus de personnes pourraient être guéries.

En espérant également, qu'on ne découvre pas, avec le recul, que ce traitement amène une autre maladie grave...

Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros


Posté le

Bravo Lolotte1510 ! Nous sommes le même cas de figure tant mieux pour ces avancées de la médecine pour nous guérir de cette maladie si injuste. Je ne pense pas aux effets secondaire de ces produits, mais hélas pour moi après avoir été guéri de mon hépatite C j'ai hélas désormais de très gros problèmes avec mes reins. Je dois être dialysé trois fois par semaine et en plus j'ai fait un nouvel AVC il y a un mois. J'avais déjà fait cet accident il y a dix ans, cette fois ci heureusement moins grave apparemment que le précédent. Je n'ai "que" la parole et l'équilibre de touchées petitement, mais c'est toujours trop ! Je vous souhaite bon courage pour une suite finale de cette affreuse hépatite C.

Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros


Posté le

merci pour tout ces renseignements.J'ai fais 3 années de traitement interferon ribavirine mais n'ai pas eu de chance l'hépatite revenait

a chaque fois au bout d'un mois ou 2.Dans 15 jours je suis hospitalisé pour faire une biopsie par la voie trans-jugulaire ( retour de

l'hépatite C au grand galop ).le mois prochain surement sofosbuvir.Biopsie trans-jugulaire obligatoire ( opération a cœur ouvert changement valve mitrale )...

Hépatite C : le nouveau traitement coûtera 40 000 euros


Posté le

J'avais reçu ce fameux traitement contre l'hépatite C, qui coûte si cher. Jusque septembre que je prenais ce traitement mon hépatite était soit disant guérie. Mais lors d'une dernière analyse de sang en décembre jje suis de nouveau avec une hépatite C très active ma charge virale et + de 5000... Je dois revoir ma hépatologue aau CHRU Huriez de Lille dans le courant de ce mois-ci. Elle m'informe qu'il y aurait encore un nouveau traitement qui " irait" avec mon hépatite C. Enfin encore 12 semaines de traitement. Cela fera que la 3 ème fois que je suis traité. Tout à cause des perfusions de sang contaminé reçu lors d'un accident en 1984.

Il faut savoir que début novembre 2014 j'ai fait un 2 ème avc, pas grave aux dires des toubibs. Mais pour le moment j'ai des douleurs impossibles aux jambes. Cela serait du à mes douleurs neuropathologiques donc amplifiées avec ce maudit avc. Je ne me déplace qu'avec au mieux une béquille, plus souvent les deux ....quand je ne dois pas prendre le chariot roulant que l'on m'a inutilement prête. Car je vous l'ai annoncé, depuis la fin août je fait des dialyses 4 heures 3 fois par semaine. Ce qui me fatigue encore PLUS !

Discussions les plus commentées