Dépistage de l'hépatite C

Chaque année en France, environ 2 600 personnes décèdent à la suite d’une complication provoquée par l’hépatite C. Cependant, ce chiffre pourrait être diminué en dépistant plus largement les personnes à risques.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Un grand nombre de personnes ayant contracté le virus de l’hépatite C ne ressentent aucun symptôme de la maladie. Il est donc encore plus important de se faire dépister régulièrement. 
La détection précoce du virus permet d’éviter les problèmes qu’engendrera l’infection, et également de prévenir la transmission du virus. 
 
Seule la prise de sang permet de dépister le virus de l’hépatite C, qui doit être confirmée par une seconde prise de sang.
Pour être fiable à 100%, le test de dépistage du VHC doit se faire 3 mois après la dernière prise de risque. 
 
Prescrit par un médecin, ce test de dépistage est remboursé à 100% par la Sécurité sociale. 
 
Si votre test de dépistage est positif, cela signifie que vous avez été en contact avec le VHC à un moment de votre vie. 
Ce test permet uniquement de savoir si vous êtes atteint d’hépatite C, mais ne permet pas de savoir si le virus est encore présent dans votre organisme.

COMMENT SE FAIRE DÉPISTER ?

Le test de dépistage, réalisé par simple prise de sang sur prescription médicale, peut se faire dans un laboratoire d’analyses médicales ou bien dans un centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG), sans avance de frais. 
 
Votre médecin traitant ou le médecin du CDAG déterminera si un test de dépistage est nécessaire. Dans ce cas, le patient pourra directement réaliser le test dans le centre en question. 
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour réaliser la prise de sang.  
 
Au CDAG, l’ensemble de la démarche est gratuite, même si vous n’êtes pas assuré social.  
 
Votre médecin vous contactera quelques jours après, quel que soit le résultat car un test positif ne signifie pas la contraction d’une hépatite et un test peut être négatif alors que le patient vient d’être contaminé.  
 
Attention, si votre test est négatif, cela ne signifie pas pour autant que votre partenaire n’a pas contracté le virus. Il est préférable que la personne réalise également le test.  

Vous pensez avoir été en contact avec le VHC mais vous n’en êtes pas sûr ? Cliquez ici pour lire l’article sur les modes de transmission.

Dernière mise à jour : 18/05/2019

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Hépatite C