Mycose vaginale et grossesse

L’augmentation de la congestion des tissus et des sécrétions vaginales, sont des facteurs qui, associés à la difficulté de maintenir une hygiène parfaite, favorisent une augmentation des infections vaginales durant la grossesse.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Les troubles causés par la mycose vaginale sont similaires à ceux qui se manifestent en dehors de la grossesse. Lorsque, cependant, les infections vaginales ne sont pas diagnostiquées et donc négligées, les germes peuvent se propager à travers le col de l’utérus et remonter jusqu’au liquide amniotique et donc atteindre l’enfant. Cette situation augmente ainsi le risque de rupture des membranes et d’accouchement prématuré.

La Candida, responsable de la mycose vaginale la plus fréquente (la candidose), est une levure naturellement présente en petites quantités dans le tube digestif de tous les individus (chez certaines femmes, elle est aussi présente dans le vagin), et est inoffensive. Sa croissance dans le colon au-delà des limites normales, peut être favorisée par une alimentation riche en sucres, par la consommation d’alcool et l’apparition d’allergies alimentaires qui enflamment à leur tour le colon.

C’est ainsi que se crée un cercle vicieux qui favorise la propagation de la Candida. Les levures atteignent le vagin et se diffusent dans la zone périnéale adjacente qui, en présence de conditions favorables et chez les femmes prédisposées, peut être colonisée. A partir de ce moment-là, la croissance des levures est favorisée par une présence élevée de sucres, ainsi que par les hormones œstrogènes.

Durant la grossesse, une infection latente a plus de probabilités de se manifester : les modifications des hormones sexuelles augmentent en effet la sensibilité du vagin et favorisent la colonisation vaginale des levures. L’incidence est alors maximale durant le troisième trimestre de grossesse. Les probabilités de guérison sont, en outre, plus basses durant la grossesse.

Un autre facteur important à considérer est le stress : en effet, il augmente la production d’une substance particulière, la b-endorphine, qui stimule la croissance des levures, transformant les spores non infectieuses en filaments avec une forte capacité invasive. L’état de stress, quelques fois provoqué par de précédentes infections à caractère récurrent, peut ainsi rendre pérenne la mycose vaginale durant la grossesse.

Les mycoses vaginales se reconnaissent car elles provoquent des démangeaisons au niveau du vagin et dans la zone environnante ; l’inflammation provoque de plus une douleur durant la miction ainsi que lors des rapports sexuels. Les sécrétions vaginales sont généralement denses, blanchâtres et inodores.

En cas de suspicion d’une infection vaginale, il est fondamental d’avertir au plus tôt son gynécologue qui effectuera le diagnostic de la mycose vaginale.

En savoir plus sur la mycose vaginale

Tout d’abord, il est important de préciser que les traitements locaux contre la mycose vaginale durant la grossesse n’ont pas de contrindications, même lors du premier trimestre de grossesse. Les principes actifs sont peu absorbés par la muqueuse vaginale. Les antimycosiques à utilisation locale n’ont donc pas d’effet sur le développement fœtal. Cependant, il en existe certains qui sont interdits à cause du manque de recul, tels que le Gynomyk, le Gynotrosyd, ou le Mycoster. En ce qui concerne les médicaments qui s’administrent par voie orale, il n’existe pas d’informations formelles quant à la possibilité de provoquer des anomalies fœtales ; néanmoins, il existe une augmentation significative des risques de provoquer des dommages lorsque les médicaments sont utilisés à des dosages très élevés. Dans le doute, la prescription de ces médicaments est donc interdite durant la grossesse.

Dernière mise à jour : 03/01/2019

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Mycoses récidivantes