Mycose du pied

La mycose du pied est une infection causée par un champignon de la peau appartenant aux dermatophytes. La mycose du pied peut se manifester entre les orteils et/ou sous les ongles.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Néanmoins, la mycose du pied la plus fréquente, aussi appelée « pied d’athlète », est celle qui se situe entre les orteils ; ce nom est communément utilisé pour indiquer une infection (Tinea Pedis) causée par un champignon de la peau qui se développe entre les doigts de pieds, à cause de l’humidité due à la transpiration. C’est une infection contagieuse assez fréquente, qui apparait avec une fréquence plus importante durant les mois chauds, surtout lorsque l’on porte des chaussures qui ne permettent pas au pied de respirer.

L’infection commence en général dans un espace interdigital, puis s’étend ensuite aux autres espaces interdigitaux ; si l’on n’intervient pas à temps, la mycose peut aussi s’étendre à d’autres zones du pied. La peau est dans un premier temps rouge et squameuse, souvent fissurée, pour ensuite devenir blanchâtre, humide et malodorante. Des vésicules apparaissent souvent ; leur rupture provoque la formation de croutes qui peuvent s’infecter avec des bactéries. La réapparition de la mycose du pied après une première guérison est très fréquente.

Même si la mycose du pied est une infection bénigne, elle provoque néanmoins des désagréments ; de plus, elle peut contaminer d’autres personnes et peut se développer à d’autres parties du pied.

En savoir plus sur la Mycose du pied

Le traitement du pied d’athlète s’effectue au moyen de médicaments antimycosiques à utilisation topique (crèmes, pulvérisateurs, ..). La plupart de ces médicaments peut être achetée en pharmacie sans ordonnance. Les crèmes sont considérées comme les plus appropriées lorsque la peau est humide et macérée. Les onguents peuvent être utiles en cas de lésions sèches. L’utilisation de poudres antimycosiques est de plus conseillée comme traitement prophylactique dans la prévention des réinfections.

Les traitements topiques peuvent causer des irritations et des réactions d’hypersensibilité. Si ces effets sont graves et que le traitement s’avère être inefficace, il est alors nécessaire d’en informer son médecin et de suspendre le traitement.

Sources : ANSM

Dernière mise à jour : 21/02/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Mycoses récidivantes