«
»

Top

Médicaments, cures, sport : les traitements de l’emphysème et de la BPCO

Publié le 5 déc. 2019 • Mis à jour le 19 déc. 2019 • Par Louise Bollecker

Atteint de BPCO et d’emphysème depuis 2010, notre membre @ledalle s’est vu prescrire plusieurs médicaments ainsi que plusieurs séjours de réhabilitation respiratoire. Il fait le point sur ces traitements ainsi que les activités physiques qu’il pratique à nouveau.

Médicaments, cures, sport : les traitements de l’emphysème et de la BPCO

Bonjour et merci de répondre à nos questions ! Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis un homme 64 ans atteint de BPCO et d’un emphysème depuis 2010. J’ai appris que j’avais un emphysème après une radio ; la BPCO a été diagnostiquée par la suite, chez le pneumologue où m’a alors envoyé la radiologue, lorsque j’ai apporté les résultats de cette radio.

temoignage-bpco-emphyseme

Quels ont été les premiers symptômes d’une maladie respiratoire ?

Des bronchites à répétition, des essoufflements de plus en plus souvent à l’effort.

Vous a-t-on parlé ou aviez-vous des craintes sur votre espérance de vie ?

Non, on ne m’en a pas parlé tout de suite mais oui, j’ai eu des craintes à l’annonce de cet emphysème dont je ne connaissais pas la signification. En effet, on ne m’a rien dit de plus après la radio et je venais de perdre un beau-frère d’un cancer du poumon après 4 mois de maladie. Le pneumologue m’a plutôt parlé de la BPCO en me disant qu’il était impératif que je cesse de fumer.

>> Témoignage : atteint de BPCO, comment j’ai arrêté de fumer

Quels traitements médicamenteux avez-vous suivi jusqu’à aujourd’hui ?

Au début, c’était MIFLONIL et FORADIL en gélule à percer et inhaler puis avec l’évolution de la maladie, j’ai eu INNOVAIR et SPIRIVA. Puis, aujourd’hui, mon pneumologue me prescrit un nouveau remède, l'ELEBRATO dont je n’ai entendu que du bien par mes amis qui le prennent depuis plusieurs mois et qui me le recommande également. En revanche, je n’ai pas été opéré ni testé des médecines douces ou alternatives.

Avez-vous fait des stages de réhabilitation respiratoire et qu’en avez-vous pensé ?

La réhabilitation respiratoire est très efficace pour notre maladie puisqu’elle nous remet aux activités sportives régulières, doucement, en fonction de notre capacité respiratoire. Je n’en pense que du bien ; j’ai gagné en souffle et je me suis remis à avoir des activités journalières (vélo, marche) qui permettent de stabiliser la maladie.

>> Témoignage : mon séjour en clinique du souffle

En cure, j’ai appris beaucoup sur mon emphysème et la BPCO : comment gérer le stress,  mieux respirer, l’évolution de la maladie, comment bien se soigner en cas d’infection et la respiration ventrale qui m’aide le plus aujourd’hui. Grâce à cette méthode, je fais d’avantage de choses en étant moins essoufflé, je bouge aussi, j’ai moins peur de sortir.

Qu’est-ce qui a été le plus dur dans ce parcours, émotionnellement ou physiquement ?

De se remettre aux activités car avec l’essoufflement je ne pratiquais presque plus de sport.

Comment allez-vous aujourd’hui ? L’emphysème est-il douloureux ?

Non l’emphysème par lui-même n’est pas douloureux mais c’est l’essoufflement qui nous fatigue à l’effort. Aujourd’hui, je suis à ma 3ème réhabilitation et je fais beaucoup plus de choses qu’avant. Je gère mieux mes efforts, je respire mieux, j’ai moins peur de la maladie que j’ai appris à gérer là-bas.

Quel conseil donneriez-vous à un patient qui vient de recevoir le diagnostic de l’emphysème ?

Surtout, ne pas s’affoler, se rapprocher d’un pneumologue pour avoir les bons conseils et bons remèdes et surtout ne plus fumer.

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

39 commentaires


ledalle
le 03/10/2020

@Joss2401 ledale

c'est dur a dire  @Joss2401‍  mais u as raison dans tes écrits ,tu as eu beaucoup de malheurs ,c'est  incroyable 

tout ce que je peut de recommander c'est d'essayer d'avoir une activité physique adapté a ta pathologie reguliere 

renseigne toi si c'est possible pour réhabilitation respiratoire en clinique pour une durée de 5 semaines ,la on te remettra doucement aux sport  adaptés a ta capacité respiratoire ,ça ne peut qu' êtres bénéfique ;moi je suis a ma 4eme et je ressort toujours avec un petit gain de souffle  et musculaire ,ça aide beaucoup ,renseigne toi auprès de ton pneumo

bon courage 

Dan


Pelican_01
le 26/10/2020

Bonjour !

                     Merci pour ce beau témoignage , il est intéressant de voir qu'on peut mener une vie active malgré l'emphysème, ça donne de l'espoir pour les moments difficiles ...


mona20
le 26/12/2020

Je suis atteinte de BPCO depuis plus de 4 ans suite à la radiothérapie subie pour combattre le cancer du sein . Je reste active dans la mesure du handicap du à la sclérose en plaques


Marie60500
le 10/04/2021

Moi j ai mal été suivi des le début de ma bpco emphysème fibrose trouble ventilatoire des base pulmonaire et au jour d'aujourd'hui je suis sous oxygéne la nuit et à l effort 

Vous aimerez aussi

BPCO : oxygénothérapie, cuve d’O2 et réhabilitations

BPCO
Emphysème

BPCO : oxygénothérapie, cuve d’O2 et réhabilitations

Voir le témoignage

Fiches maladies