«
»

Top

Lecteur de glycémie, traitements, alimentation : gérer le diabète de type 2

Publié le 23 janv. 2020 • Mis à jour le 24 janv. 2020 • Par Andrea Barcia

Comment gérer le diabète de type 2 et quels outils utiliser pour y parvenir ? @Paracelsus, membre de Carenity en Espagne, parle de son diagnostic, de son état de santé aujourd'hui et de la façon dont il a réussi à maîtriser sa glycémie en utilisant le lecteur de glycémie Freestyle Libre.

Lecteur de glycémie, traitements, alimentation : gérer le diabète de type 2

Le diabète de type 2, un ennemi silencieux diagnostiqué tardivement

"Je découvre que je suis diabétique en 2008, à l'âge de 48 ans, alors que j'ai probablement eu des taux de glucose supérieurs aux niveaux recommandés pendant des années (au moins durant 8 ans). Ce n'est que lors d'une visite médicale pour passer mon brevet de pilote d'avion que j'ai fait la connaissance du diabète, cet ennemi silencieux. Le diabète et les dyslipémies, les matières grasses, le cholestérol et les triglycérides... enchanté de vous rencontrer !

Curieusement, ma mère a été diagnostiquée à l'âge de 50 ans et est morte 31 ans plus tard, l'année dernière. Dans ma famille, outre ma mère, mon grand-père était diabétique. Les chiens ne font pas des chats.

Les médicaments et l'alimentation : l'essentiel de mon traitement 

Je remets mon sort entre les mains d'un endocrinologue qui me prescrit un traitement à base de METFORMINE et FENIFIBRATE et une heure de marche par jour.

Je n'ai d'abord pas fait attention à mon régime alimentaire ; je pensais qu'il ne s'agissait que du sucre alors que le diabète concernait aussi des aliments de mon quotidien, comme le pain au petit-déjeuner, le riz ou encore les pommes de terre qui font monter la glycémie très haut. Tout cela, je ne l'ai appris que plus tard, grâce au Freestyle Libre. Je n'avais aucun contrôle sur mes taux de glycémie, je ne savais pas les répercussions qu'auraient mes trois malheureux morceaux de pain, même si je choisissais du pain de sègle. Pendant un certain temps, j'ai aussi suivi un traitement homéopathique, une catastrophe qui n'a eu aucun effet, je ne le recommande pas aux diabétiques.  

Je pense que c'est ce manque de contrôle qui m'a conduit à une pancréatite en 2010. Cela aurait pu me tuer mais, Dieu soit loué, je m'en suis sorti miraculeusement. Mon heure n'était pas venue. Finalement, "grâce" à la pancréatite, j'ai appris à contrôler le diabète (l'excès de triglycérides à des niveaux très élevés est l'une des causes de cette maladie).

J'utilise un lecteur de glycémie pour contrôler mon diabète

C'est mon endocrinologue qui m'a conseillé d'acheter un capteur Freestyle Libre, même si j'ai dû attendre huit mois pour qu'ils me le fournissent. Mon auto-contrôle du glucose pouvait commencer ! Enfin, je remarque des éléments, des détails de mon diabète que je ne connaissais pas, je découvre les aliments qui font augmenter le taux de sucre. Mes paellas tous les samedis dans un restaurant qui les prépare au feu de bois, que j'adorais, font monter mon taux de glucose au-dessus de 350. Jamais je ne m'en serais douté. Fini la paella, fini le riz, vive les poires et la semoule ! J'ai aussi ajouté des noix dans mon alimentation, ce qui améliore la qualité du cholestérol.

Vraiment, cet appareil, patch sur le bras, a changé ma philosophie sur le diabète, bien que les mesures de l'appareil varient beaucoup, surtout au début de la pose. Mais à la fin de la période de 90 jours, la glycosylation de l'écran et de l'ordinateur connecté correspond à la glycosylation du test sanguin.

"Il est essentiel de surveiller ce que vous mangez et de pouvoir prédire les variations de glycémies après chaque repas."

Le Freestyle Libre vous permet de mieux organiser votre activité physique. Par exemple : je fais une promenade (mon travail de journaliste pigiste me le permet) juste après le petit-déjeuner, ce qui fait que la baisse de la glycémie pour midi arrive plus tôt. Je me promène pendant 40 minutes. 20 minutes supplémentaires dans l'après-midi. La marche a un impact positif avant mais aussi après le dîner, pour se coucher avec un maximum de 150 et se lever avec 130-150 et non avec 180 à cause d'un dîner tardif.

J'ai passé les contrôles périodiques du fond de l'œil, l'analyse habituelle avec la fonction rénale qui est bonne, et je n'ai pas de symptômes de neuropathies, de détérioration des nerfs ou de la sensibilité. Je prends soin de la nourriture que je consomme pour rester en bonne santé."

 

Merci beaucoup à notre membre d'avoir partagé son expérience !
Et vous, comment contrôlez-vous votre diabète ?

--

Note de la rédaction : ce témoignage n'engage que son auteur et n'est en aucun cas une recommandation médicale. Au-delà de Freestyle libre, d'autres lecteurs de glycémie existent : Accu-Chek (ROCHE), Glucocard (ARKRAY), Contour Next / Contour Link (BAYER), OneTouch (LIFESCAN), Nova Max ou StatStrip (NOVA BIOMEDICAL). Parlez-en avec votre médecin.

avatar Andrea Barcia

Auteur : Andrea Barcia, Community Manager Espagne

Spécialiste en marketing et communication, Andrea a travaillé dans les secteurs du bien-être, du tourisme et de la santé. Désormais Community Manager de Carenity Espagne, elle souhaite aider les patients à trouver... >> En savoir plus

31 commentaires


tchata
le 28/01/2020

@cani49 bonjour, moi aussi j’ai remarqué que les capteurs restaient sur l’applicateur lors de la pose je l’ai signalé chez Abbott et ils m’ont répondu qu’ils n’avaient rien changé, je fais très attention en le posant et je continue d’en mettre c’est une grande liberté. Je vous conseille de retenter, bonne continuation.


cani49
le 28/01/2020

Bonjour Tchata
J'ai essayé le système avant même l'accord de la CPAM pour la prise en charge.
Le système par lui-même est très bon mais les problèmes ont commencé, pour moi, dès le mois de mai 2018 par un manque sérieux d'approvisionnement auquel est venu s'ajouter les problèmes de fixation. Bien sur j'ai apporté toute mon attention à la pose des capteurs en maintenant une pression de l'applicateur sur le bras pendant plus de 30 secondes. Certains capteurs sont restés fixés quelques jours voire quelques heures mais dès que la fixation commence à bouger les valeurs données ne sont plus du tout fiables, même si le capteur a été consolidé avec des adhésifs complémentaires, ce qui quand même très handicapant pour la gestion derrière de la pompe à insuline. J'ai fait part Abbott de ces problèmes. J'ai eu de leur part deux capteurs en remplacement avant que je renonce ,à regrets, l'utilisation du système tant que le problème ne sera pas réglé.


edmondnagel
le 30/01/2020

Bonjour,

j'ai le capteur Freestyle Libre depuis sa sortie... Ayant le diabète type 2, mon médecin ne veut pas me prescrire les capteurs. Comme ils sont assez onéreux, je ne l'utilise plus depuis un moment. Qu'en est-il ? Ne sont-ils vraiment pas remboursé pour le diabète type 2

merci de votre réponse

Edmond


tatoune
le 05/02/2020

bonjour,

j'aimerais que Jeanandre m'explique comment l'appareil Free Style libre lui a permis de perdre du poids? N'es ce pas plutôt votre façon de vous alimenter ou de bouger plus? J'ai du diabète depuis 1996 (découvert à 45ans) j'en ai connu des lecteurs de glycémie. Oui il est bien le nouveau lecteur free style libre car plus besoin de se piquer le doigt mais moi personnellement je ne suis pas toujours d'accord avec lui car entre la lecture avec le capteur et celle du sang, j'ai souvent une grande différence donc ????? j'ai contacté Abbot et on va faire une mise au point. Pour les capteurs c'est aussi des fois une galère car j'ai du attendre 1 mois pour en réceptionner la pharmacie n'en recevait pas. Décourageant de temps en temps et je commence en avoir mare de cette satané maladie. Je crois que je vais essayer de vendre mon diabète sur le bon coin

bonne journée


BOCCACCINI
le 15/02/2020

Bonjour,

Malheureusement je lis encore que le sucre ou les glucides sont la principale cause du diabète, ce qui est faux, la pancréatite et le diabète sont liés car c'est une maladie des graisses. La cause de la résistance à l'insuline est la graisse pas le sucre. La médecine vous condamne à contrôler votre diabète au lieu de vous expliquez que vous pouvez renverser la maladie. Nous savons que la restriction calorique permet de sortir du diabète, la chirurgie bariatrique aussi. Mais ce n'est pas l'opération chirurgicale qui renverse la maladie c'est la baisse de la quantité de  nourriture. Ce que j'explique dans mon livre est que réduire la taille de l'estomac peut ne pas suffire, ce qui compte c'est la qualité des aliments et non la quantité. Oui vous pouvez guérir du diabète et retrouver des glycémies normales en quelques jours. Sur ma page face guérir du diabète et vite, je donne plusieurs études scientifiques qui le démontre. J'explique aussi pourquoi vous pouvez avoir des incohérences de glycémie entre le matin et le soir même si vous mangez sainement. Un diabétologue expliqué que pour savoir si votre pancréas fonctionne bien il faut mesurer sa glycémie après 17h et si et est haute c'est que votre pancréas fonctionne mal. Ce qui est faux car notre corps fait naturellement de la résistance à l'insuline lus on avance vers le soir et cela jusqu'au matin. Ce que vous mangez le soir peut doubler la glycémie comparé au midi. Le livre Guérir du diabète et vite! permet de comprendre les causes du diabète et de les éliminer ce qui correspond à une alimentation spécifique qui a fait ses preuves mais le monde médical n'est pas informé car il ne traite les maladies qu'avec les médicaments et on ne peut guérir du diabète avec des médicaments et là ils ont raison. 

Vous aimerez aussi

Voir le témoignage
Interview d'expert : diabète et nutrition (2/3)

Diabète de type 2

Interview d'expert : diabète et nutrition (2/3)

Voir le témoignage
Interview d'expert : diabète et nutrition (1/3)

Diabète de type 2

Interview d'expert : diabète et nutrition (1/3)

Voir le témoignage

Fiche maladie