«
»

Top

Qu'est-ce que la migraine et comment la combattre ?

Publié le 12 janv. 2021 • Par Gilda Teissier

La migraine est une maladie caractérisée par la survenue régulière et répétitive de maux de tête violents parfois associées à des vomissements. Environ 40 % de la population a déjà eu une migraine au moins une fois dans sa vie, ce qui en fait un problème très répandu, dont on ne sait souvent pas grand-chose. 

Alors, que signifie avoir une migraine ? Pourquoi les migraines se produisent-elles ? Quels sont les symptômes que provoque la migraine ? Comment la combattre ?

On vous dit tout dans notre article !

Qu'est-ce que la migraine et comment la combattre ?

Qu'est-ce qu'une migraine ? 

Une migraine est un mal de tête qui ressemble à une douleur lancinante et qui se situe généralement d'un côté de la tête. Elle peut provoquer une sensation de pulsations et s'accompagne souvent de vomissements, de nausées et d'une extrême sensibilité à la lumière et/ou au son

Une migraine peut être vraiment handicapante, au point d'empêcher les activités quotidiennes, car elle peut durer des heures, voire des jours. Et si certaines personnes peuvent passer des années entre une migraine et une autre, d'autres peuvent en souffrir fréquemment, jusqu'à plusieurs fois par semaine. 

Symptômes

Il existe quatre symptômes principaux que l'on peut également appeler des "stades", qui ne surviennent pas toujours pour tout le monde, mais qui sont présents dans la plupart des cas. 

Le premier est appelé prodrome (phase précurseur), et il survient généralement un ou deux jours avant, comme un avertissement d'une migraine à venir. Ce symptôme peut inclure des bâillements fréquents, une raideur de la nuque, de la constipation, des envies de nourriture, des changements d'humeur et une augmentation de la soif ou de la miction. 

La phase de l'aura est le second stade de la migraine. Selon les personnes, elle peut se produire avant ou pendant la migraine. Il s'agit généralement de troubles visuels qui commencent progressivement, s'accumulent sur plusieurs minutes et peuvent durer de 20 à 60 minutes. Ces perturbations peuvent se manifester sous la forme d'une perte de vision, de phénomènes visuels, tels que la vision de différentes formes, de points lumineux ou d'éclairs, de sensations de picotements dans un bras ou une jambe ou même d'entendre des bruits ou de la musique. 

Selon l'aura, les migraines sont classées en trois types :

  • Avec aura : signes d'avertissement spécifiques juste avant le début de la migraine, comme le fait de voir des lumières clignotantes.
  • Sans aura : le type le plus courant, où la migraine se produit sans les signes d'avertissement spécifiques.
  • La migraine silencieuse : elle se manifeste par une aura ou d'autres symptômes migraineux, mais pas par un mal de tête.

Le troisième symptôme est la crise ou phase douloureuse. Il s'agit de la période pendant laquelle la douleur se situe d'un côté ou des deux côtés de la tête, elle est lancinante et vous pouvez ressentir des pulsations. Vous pouvez également avoir des nausées et des vomissements, ainsi qu'une sensibilité à la lumière, aux sons, aux odeurs et même au toucher. Ce symptôme peut durer de 4 à 72 heures

Le dernier symptôme est la phase de résolution où, après la migraine, on se sent sans énergie, fatigué, voire confus. Ce symptôme peut durer jusqu'à 1 jour

D'où viennent les migraines ? 

L'origine des migraines n'est pas connue. Certains scientifiques pensent que la sérotonine joue un rôle, mais aucune preuve concluante n'a été trouvée. On pense également qu'elles sont le résultat de modifications temporaires des substances chimiques, des nerfs et des vaisseaux sanguins du cerveau, ainsi que de facteurs génétiques et environnementaux. Certains de ces facteurs sont : 

  • Certaines boissons comme le vin et le café,
  • Le stress,
  • Les changements hormonaux,
  • Un changement de rythme de sommeil,
  • Un effort physique intense,
  • Les changements météorologiques,
  • Certains aliment comme le fromage affiné ou les aliments transformés,
  • Certains médicament comme la nitroglycérine et les vasodilatateurs qui peuvent aggraver les migraines,
  • Certains stimuli sensoriels comme les lumières vives ou l'éblouissement du soleil,
  • Le sexe (les femmes sont plus touchées).

Comment combattre une migraine ? 

Il n'existe pas de remède pour les migraines, mais il y a plusieurs choses qui peuvent être faites soit pour les prévenir, soit pour en réduire les symptômes. 

Prévention 

La meilleure façon d'aider à prévenir une migraine est de connaître son corps. Si vous pensez qu'un facteur déclenchant spécifique est à l'origine de vos migraines, comme le stress ou un certain type d'alimentation, évitez-le.

Vous pouvez prévenir les migraines en mettant en place certaines choses dans votre quotidien comme :

  • Faire de l'exercice,
  • Bien dormir,
  • Éviter le stress,
  • Rester hydraté,
  • Limiter la consommation d'alcool et de café,
  • Manger sainement : il s'agit surtout d'éviter les aliments qui contiennent de l'histamine et du GMS (glutamate monosodique), le chocolat, le fromage et autres produits laitiers, les édulcorants artificiels et la charcuterie,
  • Évitez les odeurs fortes : l'osmophobie (aversion aux odeurs) est un symptôme courant de la migraine.

Réduire les symptômes

Pour réduire les symptômes d'une migraine, la première chose à faire est de s'allonger dans une pièce sombre et d'essayer de dormir si possible. Appliquez des compresses chaudes ou froides sur votre tête ou votre cou, massez vos tempes, hydratez-vous et essayez de prendre un analgésique. Prenez le temps de vous asseoir et d'être dans l'instant. Selon la Fondation américaine de la migraine, se concentrer sur sa respiration et essayer de méditer consciemment peut parfois soulager la douleur physique.

En termes de médicaments utiles pour combattre les migraines, on peut citer les analgésiques comme l'ibuprofène et le paracétamol, les triptans qui aident à inverser les changements que la migraine provoque dans le cerveau et les antiémétiques qui soulagent la sensation de nausée. 

Ces dernières années, des options relativement nouvelles ont été ajoutées aux possibilités offertes par votre médecin pour aider à prévenir les maux de tête avant qu'ils ne se déclenchent. Il s'agit notamment des injections de toxine botulique et des anticorps anti-CGRP. Ces deux options ne sont conseillées que si votre praticien vous les recommande, mais depuis leur apparition, elles se sont avérées efficaces dans de nombreux cas. 


Cet article vous a-t-il été utile ?
Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


avatar Gilda Teissier

Auteur : Gilda Teissier, Rédactrice Santé

Gilda travaille dans le monde de la santé depuis 6 ans et rédige des articles de santé, humanitaires ou d’actualité depuis plus de 10 ans. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la neuropsychologie,... >> En savoir plus

4 commentaires


Hookette
le 12/01/2021

Bonjour Articke intéressant


sandrinette54
le 14/01/2021

bonjour , 

vous avez rédigé un  article très intéressant , fluide , concentré, repris tous les symptômes , les différents Aura, une grosse partie des causes déclencheurs , les solutions et remèdes.

j aimerai rajouté d'autres déclencheurs des migraines   1) les émotions (joie, tristesse, pleurer , rire, les contrariétés... )  et en   2) les odeurs ( cuisine - friture, parfum, gasoil-essence, la peinture , les odeurs corporelles , certaines fleurs ...)                  concernant les aliments on peut rajouter :  les oeufs , les graisses -huiles , des plats trop lourd à  digérer , les alcools forts ou de mauvaise qualité ,  les épices , le sucre blanc ou roux peut importe,  le tabac est un excellent déclencheur tout comme la faim. il faut  éviter de sauter des repas 

j ai 55 ans et j ai souffert deS migraineS depuis l'âge de 8/9 ans jusqu'en nov  2020. Une cause génétique peut être mais comment le savoir.....  héréditaire  ça c est sure vue que ma mère en a souffert jusqu'à sa ménopause tjrs accompagné de vomissements , nausées puis  également ma grand-mère paternelle, elle aussi , accompagné de nausées et vomissements jusqu'à sa ménopause à l'âge de 58 ans.

j ai exercé le métier de commerciale pendant 30 ans, ce qui m a permis ,en partie ,de pouvoir les gérer ,  mais dans l ensemble c est quasi impossible de concilier boulot et crise de migraine surtout quand celles ci durent entre 3 et 4 jours. quand les TRIPTAN sont arrivés en France, 90/91 ceux ci ont changés une bonne partie de ma vie . Enceinte , j ai fait pendant 8 mois ,des migraines silencieuses accompagnées de troubles très important de la vue . Ces migraines se déclenchaient si mes repas étaient décalés dans le temps  donc impossible de  résister donc j aller dormir . si j ai perdu les migraines silencieuses à l'accouchement de ma fille ( j ai fait la plus grosse crise de ma vie  pendant 3 semaines , les auras elles sont restées , aggravés et  se manifestent toujours)

je pourrais en parler des heures et des heures 

bien cordialement 

  What do you want to do ? New mailCopy

erz2106
le 15/01/2021

 Bonjour

Article bien fait.

Migraineuse de longue date, j aimerai ajouter des choses à mon tour

Concernant le "sexe" chez la femme, ce n est pas le sexe en soi, mais l orgasme qui est souvent déclencheur. On parle de migraine post-orgasmique. 

Tout comme les gros efforts physiques, ou parfois juste monter une escalier de trop...

J ai réglé mes migraines en ne consommant plus de E621 - glutamate de sodium.

Un exhausteur de goût très present dans les cuisines industrielles et les plats comportant des aliments déshydratés, soupes, fond de sauces, chops aromatisé, mais également bouillon cube ou Maggie.

Pour terminer, on la retrouve en grand quantité dans la cuisine asiatique surtout chinoise.

Ils utilisent ca comme sel...

Cote médicaments, pour moi, les tryptans n ont pas trop fonctionné, d autant que la fenêtre de tir est assez petite. Et qu il faut les prendre pile au bon moment. Pour moi, c était plutôt un anti-inflammatoire (Antadys ou Bi-profenide a l époque) qui m aidait bien.

Le sommeil était indispensable également.

Mais certaines crises pouvait durer la semaine entière...

Cordialement 


MissLibellule
le 25/01/2021

Bonjour à tous, 

Article très intéressant. Migraineuse aussi depuis mon enfance. Je vais essayer l’homéopathie par un médecin homéopathe car due à ma maladie et à mon traitement lourd, je ne peux plus prendre d’autres médicaments pour préserver mon foie... donc à suivre 😁🤞

Bonne journée à tous. 

Vous aimerez aussi

Quel est l’impact psychologique des douleurs chroniques ? Les membres Carenity témoignent !

Quel est l’impact psychologique des douleurs chroniques ? Les membres Carenity témoignent !

Lire l'article
Quels sont les bienfaits et les risques des huiles essentielles sur la santé ?

Quels sont les bienfaits et les risques des huiles essentielles sur la santé ?

Lire l'article
Qu’est-ce que la zoothérapie ?

Qu’est-ce que la zoothérapie ?

Lire l'article
Les troubles du sommeil : ce qu’en pensent les membres Carenity !

Les troubles du sommeil : ce qu’en pensent les membres Carenity !

Lire l'article