«
»

Top

Santé de la femme : quels sont les effets secondaires "inconnus" des pilules contraceptives ?

Publié le 4 juin 2021 • Par Courtney Johnson

Depuis son autorisation en 1967 en France, la pilule contraceptive orale a été présentée comme l'une des "meilleures" solutions pour permettre aux femmes de prendre en main leur santé reproductive. Au-delà de leur capacité à protéger contre la grossesse, les contraceptifs oraux peuvent aider à contrôler les problèmes de peau comme l'acné et à réguler les règles abondantes et les crampes menstruelles, mais il existe aussi un certain nombre d'effets secondaires importants dont on parle moins.

Comment fonctionnent les pilules contraceptives orales ? Quels sont les effets secondaires à long terme des contraceptifs oraux ?

On vous dit tout dans notre article !

Santé de la femme : quels sont les effets secondaires

Comment fonctionne la pilule contraceptive ?

Les pilules contraceptives sont des contraceptifs oraux qui empêchent les spermatozoïdes d'entrer en contact avec un ovule et donc de le féconder. Elles contiennent des hormones (progestérone et œstrogène pour la pilule combinée, ou simplement progestérone pour la "pilule microprogestative") qui empêchent l'ovulation, de sorte qu'aucun ovule n'est produit par les ovaires pendant le cycle menstruel. Ces hormones épaississent également le mucus du col de l'utérus, agissant comme une barrière supplémentaire pour empêcher les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule.

En général, un cycle de pilules contraceptives comprend 21 pilules hormonales à prendre une fois par jour, suivies de 7 jours de pilules placebo (non actives) pendant lesquels la femme aura ses règles. Au fil des ans, différentes formulations ont été développées, certaines ne contenant que 4 pilules placebo pour une période plus courte, d'autres n'en contenant pas du tout, ce qui permet de sauter complètement les menstruations.

Quels sont les avantages de la pilule contraceptive ?

Les avantages des contraceptifs oraux sont nombreux, le plus évident d'entre eux étant leur efficacité. Si elles sont prises correctement, les pilules contraceptives sont efficaces à 99 % pour prévenir une grossesse.

La pilule a également un certain nombre d'effets secondaires bénéfiques : les pilules combinées et les pilules à progestatif seul régulent les règles, réduisent l'intensité des crampes et du flux menstruel et diminuent le risque de grossesse extra-utérine (grossesse dans laquelle l'ovule fécondé s'implante en dehors de l'utérus). On a également constaté qu'il prévient ou diminue :

  • L'acné
  • Le syndrome prémenstruel (SPM)
  • Les kystes dans les seins ou les ovaires
  • Les infections graves des ovaires, des trompes ovariennes ou de l'utérus
  • Le cancer de l'endomètre et des ovaires
  • L'amincissement des os
  • Les carences en fer (anémie)

Les contraceptifs oraux peuvent également être un outil utile pour choisir le moment opportun pour tomber enceinte car cela peut arriver dès son arrêt.

Enfin, l'un des avantages les plus cités des pilules contraceptives est leur commodité - la pilule est petite et facilement transportable et en une seule dose quotidienne, vous êtes protégée toute la journée.

Quels sont les effets secondaires à court terme des pilules contraceptives ?

Au cours des premiers mois de la prise de la pilule contraceptive, la patiente peut ressentir un certain nombre de symptômes temporaires pendant que le corps s'adapte au progestatif et/ou à l'œstrogène artificiel. Le symptôme le plus courant est un léger saignement entre les règles, appelé saignement de rupture. Cela se produit le plus souvent chez les femmes qui prennent la pilule microdosée, mais peut également se produire si vous oubliez une dose. Les saignements intermittents ont tendance à s'arrêter d'eux-mêmes, mais s'ils persistent ou s'ils sont accompagnés d'autres effets secondaires, n'oubliez pas de le signaler à votre médecin.

Les pilules contraceptives peuvent également provoquer des nausées et une sensibilité des seins chez certaines femmes, qui peuvent être réduites en prenant la pilule au moment du coucher.

D'autres effets secondaires à court terme peuvent inclure :

  • Des maux de tête
  • Une prise de poids
  • Des sautes d'humeur

Quels sont les effets secondaires à long terme des pilules contraceptives ?

Si les avantages des contraceptifs oraux sont largement connus, les effets secondaires potentiels à long terme sont moins évoqués. Pour la plupart des femmes, la prise d'un contraceptif sur une période prolongée n'entraîne pas de problèmes de santé importants, mais il existe un certain nombre de risques potentiels qui peuvent survenir à long terme.

Cancer

Les hormones sexuelles féminines naturelles (progestérone et œstrogènes) peuvent affecter le risque de certains types de cancer. De la même manière, les contraceptifs hormonaux comme la pilule peuvent augmenter ou diminuer le risque de certains cancers chez une femme. 

Selon le National Cancer Institute, les contraceptifs hormonaux peuvent augmenter le risque des cancers suivants :

  • Le cancer du sein : il a été constaté que le risque de cancer du sein était légèrement plus élevé chez les personnes qui utilisent des pilules contraceptives que chez celles qui ne l'ont jamais fait.
  • Cancer du col de l'utérus : la prise de la pilule pendant plus de 5 ans a été liée à un risque plus élevé de cancer du col de l'utérus, bien que la plupart des types de cancer du col de l'utérus soient causés par le papillomavirus humain.

Problèmes cardiovasculaires

Les pilules contraceptives, en particulier les pilules combinées, peuvent augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires graves, tels que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les caillots sanguins. Chez certaines femmes, les pilules contraceptives peuvent également augmenter la pression artérielle. Chez les femmes de plus de 35 ans, une utilisation à long terme peut augmenter le risque de phénomènes thrombotiques (caillots sanguins), en particulier chez celles qui ont des problèmes cardiaques préexistants ou du diabète.

En cas d'hypertension artérielle non contrôlée ou d'antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires, veillez à consulter votre médecin pour connaître les autres possibilités de contraception.

Maladie de la vésicule biliaire et calculs biliaires

La vésicule biliaire est un petit organe en forme de poche situé juste sous le foie. Son rôle est de stocker la bile produite par le foie, qui est ensuite excrétée de la vésicule biliaire vers les intestins pour faciliter la digestion des graisses et l'absorption des vitamines

Les pilules contraceptives sont reconnues depuis longtemps par la recherche comme contribuant au risque de maladie de la vésicule biliaire et de cholélithiase (calculs biliaires). Les calculs biliaires se produisent lorsque les acides biliaires se solidifient en structures semblables à des pierres, ce qui entraîne des nausées, des douleurs et une inflammation

Les pilules contraceptives hormonales peuvent également avoir un impact sur la fonction thyroïdienne, qui joue à son tour un rôle dans la santé de la vésicule biliaire.

Faible taux de testostérone

Nous avons tous dans notre corps une certaine quantité de testostérone, une hormone mâle. Les contraceptifs oraux, s'ils sont pris à long terme, peuvent faire baisser ce taux naturel de testostérone car ils sont métabolisés par le foie. Lorsque le foie traite les contraceptifs oraux, il produit une protéine appelée globuline liant les hormones sexuelles (SHBG), qui agit comme une éponge, attirant la testostérone hors de la circulation sanguine et réduisant la "testostérone libre". 

Si une baisse du taux de testostérone peut avoir des effets bénéfiques sur la peau (réduction de l'acné, etc.), elle peut également avoir un effet négatif sur la santé mentale, en provoquant une baisse de l'humeur et de la libido, entre autres symptômes.

Ce phénomène peut être évité en utilisant des options contraceptives non hormonales.

Carences nutritionnelles

L'utilisation à long terme de pilules contraceptives peut entraîner un appauvrissement en vitamine C, ainsi qu'en d'autres vitamines essentielles comme la B12, la B6 et les folates, et en minéraux comme le zinc, le sélénium et le magnésium. De faibles niveaux de ces vitamines peuvent avoir un impact significatif sur votre humeur, créer de la fatigue et entraîner d'autres symptômes, notamment des maux de tête.

Maladie de Crohn

Les contraceptifs oraux peuvent aussi, étonnamment, augmenter le risque de développer une maladie du côlon irritable (MCI), et plus particulièrement la maladie de Crohn. Les hormones artificielles contenues dans les pilules contraceptives peuvent déclencher une modification du microbiote intestinal et avoir un impact négatif sur la perméabilité de l'intestin, deux facteurs qui peuvent conduire à la maladie de Crohn.

Humeur et santé mentale

Les hormones jouent un rôle crucial dans notre humeur et nos émotions. Les modifications des niveaux d'hormones lors de la prise de contraceptifs oraux peuvent avoir un impact sur l'humeur et la santé mentale d'une personne.

Les recherches menées ces dernières années, notamment une étude de 2016 portant sur plus d'un million de femmes au Danemark, ont déterminé un lien potentiel entre les contraceptifs à base d'hormones et la dépression. De même, des recherches préliminaires présentées par des scientifiques lors de la réunion annuelle de la Radiological Society of North America en 2019 ont révélé que les femmes prenant des pilules contraceptives avaient un plus petit volume de l'hypothalamus, la partie du cerveau qui produit des hormones et régule les fonctions corporelles essentielles, notamment les cycles de sommeil, l'appétit, la libido et le rythme cardiaque. Cette réduction du volume de l'hypothalamus a également montré une forte corrélation avec les symptômes de la dépression.

D'autres recherches doivent être menées sur l'impact du contrôle hormonal des naissances sur le cerveau et la santé mentale, mais les recherches effectuées jusqu'à présent sont révélatrices.

Conclusion

Les pilules contraceptives orales ont été le principal choix de méthode de contraception pour des millions de femmes depuis leur introduction sur le marché, principalement en raison de leur commodité et des multiples avantages pour la santé qu'elles apportent. Malgré ces avantages, elles peuvent provoquer un certain nombre d'effets secondaires graves qui peuvent être dangereux pour la santé s'ils ne sont pas traités.

Si jamais vous ressentez l'un des symptômes décrits ci-dessus, veillez à en informer votre médecin. Il existe de nombreuses formes de contraceptifs et votre médecin doit travailler en étroite collaboration avec vous pour trouver l'option qui convient le mieux à votre mode de vie et à vos besoins.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !


4 commentaires


L’animadelbosc
le 06/06/2021

Merci pour l’article 

très intéressant , il s’agit maintenant en fonction de son terrain et de ses antecedants de choisir une contraception adaptée 


Béatrix
le 07/06/2021

Article bien documenté. Merci.
Il y a aussi un risque de tumeur cérébrale avec la pilule Livia ou Lutenyl prise sur un long cours . Ceci  vient d’être révélé il y a 2 ans. Voir sur Internet. Et des perturbations endocriniennes qui ont été tues par intérêt économique. L’hypothalamus diminué est un exemple mais les conséquences sont nombreuses et graves. 


le 08/06/2021

Bonjour à tous, merci , Courtney pour cet article très intéressant. J’ai pris la pilule contraceptive pendant 30 ans , j’ai eu des migraines pratiquement tous les 15 jours et je me suis fait enlever la vésicule biliaire pleine de calculs et je me suis fait enlever l utérus plein de fibromes .C’est bien sûr un confort pour ne pas tomber enceinte mais à côté de ça..... pour moi avec les effets secondaires ce n était quand même pas le grand confort . 


bouchramira
le 09/06/2021

merci pour ce très bon article 

Vous aimerez aussi

Se réveiller tôt, quels sont les avantages pour la santé ?

Se réveiller tôt, quels sont les avantages pour la santé ?

Lire l'article
Vitamines et maladies chroniques : on vous aide à démêler le vrai du faux.

Vitamines et maladies chroniques : on vous aide à démêler le vrai du faux.

Lire l'article
Le burnout, qu’est-ce que c’est ?

Le burnout, qu’est-ce que c’est ?

Lire l'article
Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Journée mondiale du don du sang : quelle est l'histoire de la transfusion sanguine et du don de sang ?

Lire l'article