«
»

Top

Les médicaments à ne jamais mélanger avec l'alcool !

Publié le 6 août 2022 • Par Berthe Nkok

La prise de médicaments avec de l'alcool peut provoquer des effets secondaires graves tels que somnolence, déshydratation et difficulté à respirer.

Mais alors, quels sont les médicaments à ne jamais mélanger avec l’alcool ? Pourquoi ?

On vous dit tout dans notre article ! 

Les médicaments à ne jamais mélanger avec l'alcool !

De nombreux traitements interagissent avec l'alcool et peuvent parfois provoquer des effets secondaires graves. Nausées, coma, ou encore insuffisance respiratoire, les effets de l'alcool associés à certaines molécules sont complexes.

En principe, il y a deux scénarios possibles. L'alcool peut retarder la dégradation des médicaments, prolonger leurs effets dans l'organisme et provoquer des effets secondaires. Ou au contraire, l'alcool peut également accélérer la digestion des molécules et réduire considérablement l'efficacité du traitement.

Afin de mieux comprendre les dangers du cocktail alcool et médicaments, il faut rappeler les dangers de l’alcool.

Quels sont les dangers de l’alcool ?

Il n’est plus à rappeler que l'alcool est dangereux pour la santé et devrait être consommé avec modération pour plusieurs raisons, notamment pour sa propriété psychotrope et ses effets, à savoir : agressivité, accidents de la route, coma éthylique, etc., qui, à court terme, sont généralement plus visibles. 

Cependant, il joue également un rôle important dans le développement de nombreuses pathologies telles que les cancers, les maladies du foie, les troubles cardiovasculaires et digestifs, les troubles du système nerveux et les troubles psychiatriques.  

Quels sont les médicaments à ne pas mélanger avec l’alcool ?

Les effets de l'alcool associé aux médicaments dépendent principalement de la durée de l'exposition à l'alcool et de la dose de médicaments prise. Cependant, dans la plupart des cas, le risque est réduit en consommant occasionnellement ou ponctuellement de l’alcool et en diminuant la dose du traitement en question, mais jamais sans l’avis d’un professionnel de santé

L’alcool et les médicaments psychotropes

Dans l'ensemble, l'alcool affecte le système nerveux central. Par conséquent, il a un rôle dépresseur dans le cerveau, tout comme d'autres médicaments tels que les anxiolytiques, les somnifères, les neuroleptiques et les tranquillisants. En agissant sur les mêmes récepteurs, l'alcool renforce les effets de ces médicaments, notamment leurs effets sédatifs. Par conséquent, ce mélange doit être évité à tout prix car il peut provoquer des difficultés respiratoires, un coma et même la mort, en plus de la somnolence et de la confusion

Ces contre-indications concernent également les opiacés ou certains antihistaminiques. Selon le site CDC, l'alcool est responsable de 22 % des décès liés aux opiacés. Par conséquent, il est fortement conseillé de s'abstenir d'alcool pendant le traitement par des anxiolytiques, des hypnotiques, des opiacés et même des neuroleptiques.

L’alcool et les antiépileptiques

Si l'alcool peut intensifier les effets secondaires de certains médicaments, il peut aussi accélérer leur digestion et ainsi limiter leur efficacité. "L'éthanol est une petite molécule facilement absorbée par la muqueuse gastro-intestinale, dont 80 % au niveau intestinal", explique l'Inserm dans un rapport collectif. Dans le système digestif, l'alcool monopolise les mêmes enzymes que certains médicaments, et concurrence ces traitements. Selon la molécule, le métabolisme des médicaments est accéléré ou ralenti.  

Par exemple, la consommation quotidienne d'alcool en association avec un traitement antiépileptique le rend moins efficace. Par conséquent, le corps expose le patient à des risques de convulsions en éliminant plus rapidement le traitement. Inversement, l'alcool peut ralentir la dégradation de certaines molécules et, par conséquent, renforcer leur efficacité.

L’alcool, les anticoagulants et les antibiotiques

Il ne faut pas combiner les anticoagulants, les anti-vitamines K et les antibiotiques avec de l'alcool. En effet, il existe un risque que l'effet augmente ou diminue après avoir été métabolisé ensemble dans le foie. C'est le cas par exemple de la warfarine qui prévient la formation de caillots sanguins. Mélangée à l'alcool, cette molécule rend le sang plus fluide et présente un risque d'hémorragie.

L’alcool et les antidiabétiques

La consommation d'alcool chez les patients diabétiques est déconseillée. En effet, la plupart des traitements antidiabétiques interagissent avec l'alcool, provoquant une hypoglycémie qui peut évoluer vers le coma. De plus, l'alcool masque les symptômes de l'hypoglycémie, ce qui rend difficile le traitement d'urgence de cette complication du diabète.

L’alcool et les autres médicaments

Les interactions médicament-alcool sont complexes et peuvent parfois être évaluées au cas par cas. Une poignée de médicaments rares sont totalement contre-indiqués, à savoir : les traitements antifongiques oraux, l’acitrétine et le méthotrexate.

Une autre conséquence moins connue est l’augmentation du risque d’effets indésirables digestifs (ulcère, hémorragie digestive) lié la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (par exemple ibuprofène, naproxène ou kétoprofène) en cas d’association avec l’alcool.  

Certains antiparasitaires ajoutés à l'alcool provoquent les phénomènes mentionnés pour les anticoagulants et les antibiotiques car l'acétaldéhyde, un composant de l'alcool, s'accumule dans le sang et provoque les mêmes effets secondaires. L'association quotidienne de paracétamol et d'alcool, même à faible dose, peut révéler une fraction toxique qui attaque le foie. 

Il faut également éviter la consommation d'alcool avec les médicaments qui ont un effet antabuse, c’est-à-dire qui provoquent des vomissements, des rougeurs, de l’inconfort, de la transpiration et même une tachycardie.

Dans tous les cas, il ne faut pas arrêter son traitement sans l'avis du médecin. Idéalement, il est conseillé de limiter au maximum la consommation d'alcool et de suivre la notice du médicament ou l'avis de son médecin ou pharmacien.


Cet article vous a-t-il été utile ?     
     
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
        
Prenez soin de vous !   
9
avatar Berthe Nkok

Auteur : Berthe Nkok, Rédactrice Santé

Berthe est créatrice de contenus chez Carenity, elle est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. 

Berthe est en cours d’obtention de son Master en International Trade and B to B Marketing et aspire à se... >> En savoir plus

Qui a revu : Alizé Vives, Pharmacienne, Data Scientist

Alizé est docteur en pharmacie et diplômée du mastère spécialisé en stratégie et commerce internationale de l’ESSEC Business School. Elle a plusieurs années d’expérience en travaillant auprès des patients et auprès... >> En savoir plus

2 commentaires


SepSepien
le 06/08/2022

Bonjour @Berthe.N , à tous,

Merci pour ton article !

Ayant une SEP, je ne bois plus une goutte d'alcool, réputé endommager la BHE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Barri%C3%A8re_h%C3%A9mato-enc%C3%A9phalique

🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 🍀 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Gbretagne
le 06/08/2022

@Berthe.N Merci pour cet article avec lequel on ne peut être que d'accord. L'alcool y compris le vin ne fait pas bon ménage avec la plus part des maladies. Pour les diabétiques le vin rouge pourrait passer pour un ami puisqu'il peut quelquefois mais ce n'est pas systématique, faire baissé la glycémie, les polyphénols du vin ont la capacité d'améliorer la sensibilité à l'insuline. Cependant, tous les alcools (vin ou liqueur ou alcool) doivent être consommé avec grande modération quand on est sous traitement. Les mélanges alcool et principes actifs peuvent avoir des réactions chimiques très nocives voir létales pour des abus excessifs. La prudence est donc particulièrement conseillée. A la bonne vôtre !



Vous aimerez aussi

Le syndrome métabolique, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome métabolique, qu’est-ce que c’est ?

Lire l'article
Faire des pauses ! Notre cerveau en a besoin, pourquoi ?

Faire des pauses ! Notre cerveau en a besoin, pourquoi ?

Lire l'article
Quels sont les médicaments qui font (vraiment) grossir ?

Quels sont les médicaments qui font (vraiment) grossir ?

Lire l'article
Maladies chroniques et utilisation du CBD : qu’en pensent les membres Carenity ?

Maladies chroniques et utilisation du CBD : qu’en pensent les membres Carenity ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées