«
»

Top

Diabète : hypoglycémie, hyperglycémie et acidocétose, tout savoir !

Publié le 22 avr. 2022 • Par Candice Salomé

Chez les personnes touchées par le diabète, la production d’insuline est déficiente voire inexistante. Cela entraîne des variations anormales de la glycémie. Lorsque la quantité de sucre présente dans le sang est trop élevée, on parle alors d’hyperglycémie. A l’inverse, lorsqu’elle est trop faible, on parle d’hypoglycémie. L’acidocétose, quant à elle, est l'augmentation de l'acidité dans le sang, conséquence d’une dose insuffisante d’insuline par rapport aux besoins du patient. 
 
Mais alors, quels sont les symptômes d’une hypoglycémie, d’une hyperglycémie ou d’une acidocétose ? Que faire dans ces cas-là ?  

On vous dit tout dans notre article ! 

Diabète : hypoglycémie, hyperglycémie et acidocétose, tout savoir !

Qu’est-ce que l’hypoglycémie et quels en sont ses symptômes ? 

Les causes

L’hypoglycémie correspond à une glycémie (taux de sucre dans le sang) trop basse, c’est-à-dire inférieure à 0,7 g/L de sang. 

Les hypoglycémies concernent surtout les personnes dont le traitement comprend des médicaments tels que les sulfamides, les glinides et l’insuline. Ces derniers peuvent faire baisser la glycémie de façon trop importante. 

Néanmoins, une baisse soudaine de la glycémie peut se produire dans d’autres circonstances. 

Ainsi, les doses de médicaments peuvent devenir inadaptées du fait de l’évolution de la maladie.  

Dans d’autres situations, qui sont davantage liées à une modification du mode de vie, on peut retrouver des cas d’hypoglycémie.  

Par exemple : 

  • Un changement dans ses habitudes alimentaires. En effet, une absence de repas ou un repas pris plus tard ou encore un repas plus léger que d’habitude ou qui n’aurait pas apporté suffisamment de féculents pourrait entraîner une hypoglycémie, 
  • Une activité physique plus intense ou non prévue peut également entraîner une hypoglycémie,
  • La prise d’un traitement autre que celui dédié au diabète et qui aurait pour conséquence de faire diminuer la glycémie, 
  • Un changement de traitement antidiabétique,
  • Une erreur dans le dosage de l’insuline ou d’un autre médicament destiné à contrôler le diabète,
  • Ou encore, la consommation de certains alcools comme le whisky, le gin ou la vodka. 

Les symptômes

Lors d’une hypoglycémie, les symptômes peuvent être les suivants : 

  • Sueurs, nausées légères, pâleur, sensation de faim anormale, 
  • Nervosité, palpitations, irritabilité ou encore tremblements, 
  • Picotements ou fourmillements concentrées autour de la bouche, 
  • Maux de tête, vision trouble, vertige, 
  • Perte d’équilibre, sensation de faiblesse, 
  • Sensation d’angoisse et accélération du rythme cardiaque. 

L’ensemble de ces symptômes peuvent s’aggraver et entraîner une incapacité à se concentrer, des difficultés à parler, de la confusion, des contractions musculaires ou encore des troubles de l’humeur. Dans de plus rares cas, l’hypoglycémie peut entraîner des convulsions ou une perte de conscience. 

Que faire ? 

En cas d’hypoglycémie, il faut : 

  • Se resucrer rapidement : cela équivaut à prendre 15 grammes soit 3 morceaux de sucre blanc. Attention, il ne faut pas se resucrer trop rapidement au risque de tomber en hyperglycémie. Le resucrage par des sucres rapides (comme des morceaux de sucre ou des bonbons) peut-être suivi d'un repas composé de sucres lents pour rétablir la glycémie sur le long terme, 
  • Se reposer en s’asseyant ou en s’allongeant pendant quelques minutes. 

Lorsque le patient dispose d’un lecteur de glycémie, l’autosurveillance lui permet de confirmer ou non un épisode d’hypoglycémie et, d’ainsi, pouvoir suivre son évolution. 

Si vous ne percevez pas d’amélioration ou si vous ne connaissez pas la conduite à tenir en cas d’hypoglycémie, contacter rapidement votre médecin. Dans certains cas, votre médecin pourra vous prescrire un traitement (le glucagon) destiné à être utilisé en injection par un proche si l’hypoglycémie résiste à un resucrage. 

Si la situation s’aggrave, appelez rapidement le 15.  

De plus, il est hautement conseillé de toujours avoir sur vous la liste des traitements que vous prenez

Qu’est-ce que l’hyperglycémie et quels en sont ses symptômes ? 

Les causes 

Certaines situations peuvent provoquer une augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang) même lorsque le diabète est équilibré. On appelle cela des épisodes d’hyperglycémie lorsque le sucre (aussi appelé glucose) dans le sang est supérieur ou égal à 1,10 g/L de sang à jeun. 

Une hyperglycémie peut survenir lors des occasions suivantes, entre autres : 

  • L’oubli d’une injection d’insuline ou la prise irrégulière d’un traitement médicamenteux
  • Une infection, 
  • La prise d’un médicament qui augmente la glycémie
  • Un stress important. 

Les symptômes 

Si l’hyperglycémie est importante, l’organisme va essayer d’éliminer le sucre en excès dans le corps. 

Les manifestations d’une hyperglycémie sont les suivantes : 

  • Une augmentation du besoin d’uriner
  • Une augmentation de la quantité d’urine pouvant entraîner une perte importante d’eau qui pourrait mener à une déshydratation. La déshydratation va se traduire par une soif importante, une sensation de bouche sèche, parfois même une vision floue ou encore une fatigue importante. 

Ces symptômes peuvent apparaître rapidement ou s’installer sur plusieurs jours. 

Dans certains cas plus graves, des troubles de la conscience peuvent survenir et parfois évoluer jusqu’au stade du coma

Que faire ? 

En cas d’hyperglycémie, pour compenser les pertes d’eau importantes, il faut boire suffisamment. Il est essentiel de boire de l’eau et surtout pas de boissons sucrées. 

Si votre taux de sucre reste important ou trop élevé ou si vous avez un doute sur le comportement à adopter en cas d’épisode d’hyperglycémie, contactez votre médecin. 

Si vous disposez d’un lecteur de glycémie, il est recommandé d’effectuer plusieurs mesures d’autosurveillance. Cela vous permettra de confirmer une hyperglycémie et d’en suivre son évolution. 

Dans le cas où la situation semble s’aggraver, appelez rapidement le 15. 

Lorsque vous faites un ou plusieurs épisodes d’hyperglycémie, il est important de les signaler à votre médecin. Notez les symptômes ressentis ainsi que les circonstances dans lesquelles ils sont survenus, et toutes les questions que vous pourriez avoir besoin de poser à votre médecin. 

Qu’est-ce que l’acidocétose et quels en sont ses symptômes ? 

Les causes 

Chaque diabétique possède son propre traitement, adapté à son quotidien. 

Dans le cas d’un diabète de type 1, l’acidocétose est la résultante d’une dose insuffisante d’insuline par rapport aux besoins. L’organisme va alors utiliser les graisses pour fabriquer l’énergie dont il a besoin produisant ainsi des corps cétoniques, néfastes pour ce dernier. 

Dans le cas d’un diabète de type 2, l’acidocétose est plus rare et survient dans le cas où une maladie, un traitement ou une intervention chirurgicale viennent perturber l’équilibre glycémique. 

Les symptômes 

 Les symptômes de l’acidocétose apparaissent progressivement : 

  • Une soif intense, 
  • Des envies fréquentes d’uriner, 
  • Une vision trouble, 
  • Une fatigue anormale, 
  • Une perte d’appétit, 
  • Des troubles digestifs comme des douleurs abdominales ou des nausées, 
  • Une haleine “fruitée” (odeur de pomme), 
  • Des crampes nocturnes, 
  • Une gêne respiratoire, 

En l’absence de traitement, l’état du patient s’aggrave. Des difficultés respiratoires peuvent apparaître. Par la suite, l’acidocétose diabétique entraine des troubles de la conscience, susceptibles d’évoluer jusqu’au coma, voire au décès du patient. 

Que faire ?

L’éducation du patient diabétique à l’autosurveillance est essentielle afin d’identifier au plus vite l’apparition d’une acidocétose diabétique. Lorsque sa glycémie est anormalement élevée (c’est-à-dire supérieure à 2,5 g/L du sang), un patient diabétique doit systématiquement rechercher la présence de corps cétoniques dans ses urines (à l’aide de bandelettes urinaires) ou dans son sang

Les patients souffrant d’une acidocétose diabétique sont hospitalisés

Le traitement consiste en l’administration d’insuline, de sérum physiologique additionné de glucose et de potassium. Par la suite, le taux de glucose dans le sang ainsi que l’absence de glucose et de corps cétoniques dans les urines sont régulièrement contrôlés. La prévention de l’acidocétose diabétique repose sur le respect du traitement par insuline, sans oubli de doses, pour équilibrer le diabète. 


 Cet article vous a-t-il été utile ?   
   
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
  
Prenez soin de vous !    


42
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

Qui a revu : Alizé Vives, Pharmacienne, Data Scientist

Alizé est docteur en pharmacie et diplômée du mastère spécialisé en stratégie et commerce internationale de l’ESSEC Business School. Elle a plusieurs années d’expérience en travaillant auprès des patients et auprès... >> En savoir plus

2 commentaires


pomme123
le 23/04/2022

article interressant


Jolang
le 29/04/2022

Article intéressant mais je suppose que toute personne diabétique est obligatoirement suivie par un médecin, car celui-ci doit suivre un traitement contrôlé et surveillé, car on peut vivre avec un diabète bien surveillé et surtout avec les nouvelles découvertes qui sont faites. Par exemple, je suis dans une étude pour une nouvelle molècule qui permet non seulement de mieux régulé le diabète, mais également de réguler le poids (j'ai perdu près de 20 kg). Je suis suivi par une équipe très impliquée et que je puis contacter à tout moment. En tous cas, je me sens parfaitement bien et je tiens à les remercier.

Cordialement

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Lire l'article
Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Diabète de type 2

Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Lire l'article
La néphropathie diabétique : parlons-en !

Diabète de type 1
Diabète de type 2

La néphropathie diabétique : parlons-en !

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiches maladies