«
»

Top

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

30 nov. 2018 • 150 commentaires

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Selon le Comité éthique et cancer, il n'existe aucune raison de s'opposer à la consommation de cannabis thérapeutique par des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse.

 

Y-a-t-il des raisons éthiques à s'opposer au cannabis thérapeutique ?

Le Comité éthique et cancer, une instance consultative, n'a pas trouvé de raison de s'opposer à l'usage du cannabis par 
des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse. Une patiente atteinte d'un cancer, qui affirme que la consommation de ce produit la soulage de douleurs intenses et chroniques et de ses nausées, avait saisi le Comité en l'interrogeant sur le caractère éthique ou non de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour cette patiente, l'interdiction actuelle est un refus de soins.

Malgré les données encore insuffisantes sur les effets thérapeutiques du cannabis, le Comité s'est attaché à déterminer s'il existe des raisons éthiques de s'opposer à la consommation de cannabis par des malades qui s'en disent soulagés. Suite à leur étude, aucun des arguments possiblement en défaveur d'une telle consommation ne lui est apparu de nature à continuer de l'interdire. Aucun effet néfeste avéré ne leur semble assez sérieux pour s'opposer à cette pratique chez des adultes atteints d'une maladie grave et potentiellement mortelle. Néanmoins, le Comité recommande de ne pas le fumer mais de privilégier d'autres formes de consommation.

Encadrer l'accès au cannabis par les autorités de santé

Selon le Comité, il conviendrait que l'accès au cannabis ou à ses substances actives puisse être encadré par les autorités de santé, afin d'apporter aux personnes malades les garanties nécessaires quant à la qualité, aux concentrations et aux modalités d'utilisation optimale du cannabis ou de ses substances actives. Cet encadrement permettrait de surcroît aux personnes malades de se dispenser de faire appel à des circuits parallèles pour s'en procurer et leur éviterait également de risquer des poursuites pénales du fait de leur consommation. 

Un comité d'experts de l'Agence du médicament ANSM remettra ses premières conclusions d'ici à la fin de l'année sur l'intérêt de mettre en place en France un accès à du cannabis thérapeutique, au-delà de l'huile de CBD.

 

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt(e) à essayer le cannabis thérapeutique ?

À en consommer plutôt que de l'huile de CBD ?

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

belgodère
le 27/05/2020

Bonjour à toutes et à tous, j'espère que vous allez bien. Pourriez vous me dire pourquoi, après mon injection de Cimzia, j'ai le produit qui stagne sous la peau en faisant une auréole blanche claire autour du point d'injection. Merci. Bonne fin de journée. 

G I G I
le 20/06/2020

                                       Merci pour le lien @Resiliencia‍  

G I G I
le 20/06/2020

                                                        "Doublon" 

marilene
le 21/06/2020

oui bien sur que j utiliserai le cannabis thérapeutique on ns fais prendre des tas de médicament avec des effets d accoutumances, ou des problèmes qui s ajoute a nos douleurs .croyais moi si mon médecin pourrait me prescrire  je le prendrai volontiers ,surtout que je ne veut plus prendre tous les médicament qui n ont aucun effet sur mes douleurs  que des problèmes.

kankan
le 22/06/2020

@marilene‍ bonjour, je pense que beaucoup vous comprennent étant donné le nombre qu'on est à ne pas savoir au bout d'un certain temps si on est malade de sa maladie ou malade de ses médicaments.

et les alternatives ne sont pas faciles à trouver. attention aux faux espoirs, de ce point de vue il y a la position des autorités américaines comme citées sur l'article " le cbd de a comme âge à t comme thc ", c'est crédible en effet qu'il y a assez d'études déjà pour considérer que le cannabis est très peu utilisable médicalement, c'est pourquoi ils ont l'intelligence de mettre à la place les budgets sur les composants qui semblent prometteurs.

mais je ne veux surtout pas vous décourager. si vous voulez faire des essais j'imagine que hum hum par chez vous comme ailleurs vous pouvez savoir dans quel quartier de quelle ville il faut aller. 

Vous aimerez aussi

Qui est Movember, cette association qui lutte en faveur de la santé masculine à travers le monde ?

Qui est Movember, cette association qui lutte en faveur de la santé masculine à travers le monde ?

Lire l'article
Dépression sévère : qu’est-ce que la sismothérapie ?

Dépression sévère : qu’est-ce que la sismothérapie ?

Lire l'article
Gluten : allergie, intolérance ou sensibilité au gluten ?

Gluten : allergie, intolérance ou sensibilité au gluten ?

Lire l'article
Maladie de Castleman - Où en est la recherche ?

Maladie de Castleman

Maladie de Castleman - Où en est la recherche ?

Lire l'article