«
»

Top

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

30 nov. 2018 • 150 commentaires

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Selon le Comité éthique et cancer, il n'existe aucune raison de s'opposer à la consommation de cannabis thérapeutique par des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse.

 

Y-a-t-il des raisons éthiques à s'opposer au cannabis thérapeutique ?

Le Comité éthique et cancer, une instance consultative, n'a pas trouvé de raison de s'opposer à l'usage du cannabis par 
des adultes atteints d'une maladie grave qui disent en tirer un bénéfice, même si ce bénéfice n'est pas démontré de façon rigoureuse. Une patiente atteinte d'un cancer, qui affirme que la consommation de ce produit la soulage de douleurs intenses et chroniques et de ses nausées, avait saisi le Comité en l'interrogeant sur le caractère éthique ou non de l'interdiction du cannabis dans un contexte thérapeutique. Pour cette patiente, l'interdiction actuelle est un refus de soins.

Malgré les données encore insuffisantes sur les effets thérapeutiques du cannabis, le Comité s'est attaché à déterminer s'il existe des raisons éthiques de s'opposer à la consommation de cannabis par des malades qui s'en disent soulagés. Suite à leur étude, aucun des arguments possiblement en défaveur d'une telle consommation ne lui est apparu de nature à continuer de l'interdire. Aucun effet néfeste avéré ne leur semble assez sérieux pour s'opposer à cette pratique chez des adultes atteints d'une maladie grave et potentiellement mortelle. Néanmoins, le Comité recommande de ne pas le fumer mais de privilégier d'autres formes de consommation.

Encadrer l'accès au cannabis par les autorités de santé

Selon le Comité, il conviendrait que l'accès au cannabis ou à ses substances actives puisse être encadré par les autorités de santé, afin d'apporter aux personnes malades les garanties nécessaires quant à la qualité, aux concentrations et aux modalités d'utilisation optimale du cannabis ou de ses substances actives. Cet encadrement permettrait de surcroît aux personnes malades de se dispenser de faire appel à des circuits parallèles pour s'en procurer et leur éviterait également de risquer des poursuites pénales du fait de leur consommation. 

Un comité d'experts de l'Agence du médicament ANSM remettra ses premières conclusions d'ici à la fin de l'année sur l'intérêt de mettre en place en France un accès à du cannabis thérapeutique, au-delà de l'huile de CBD.

 

Qu'en pensez-vous ?
Seriez-vous prêt(e) à essayer le cannabis thérapeutique ?

À en consommer plutôt que de l'huile de CBD ?

Carenity

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

marilene
le 26/09/2019

@maribel d accord avec toi je voit le médecin je ne peut plus prendre  Dafalgan problème au  foie ,je lui pose la question donné moi quelque chose elle me prescrit du Lamaline( opium) que je n es pas pris, et on ne veut pas légalisé  du cannabis thérapeutique. on ce fou de nous!!!

nicolas_paris
le 08/10/2019

Dans le cadre de mes opérations de prothèses totales des hanches, j'ai vu plusieurs anesthésistes qui m'ont suggéré de fumer du cannabis plutôt que de prendre autour de 60mg de skenan par jour... Mais non, on a pas le droit !!! Merci les politicards hypocrites donneurs de leçons sans savoir de quoi ils parlent.

eikoch
le 30/12/2019

@marilene d'accord avec vous ,on nous bourre d'anti douleurs  de toutes sortes  qui nous ruine la santé  ,alors que le cannabis thérapeutique  c'est  plus naturel ! Alors pourquoi s'obstiner avec leurs  médicaments  nocifs ?  Joyeuses fêtes de fin d'année  à tous partis nos voeux  , que l,on souffre  moins 🥳

Resiliencia
le 31/12/2019

Bonsoir!

Je vous laisse ici l'info aussi. A partir de demain on aurra la posibilité d'avoir du cannabis de façon experimental (differents formats) et sous prescription de neurologue ou medecin de la douleur. Mais il seront pendant deux années que 3000 patients qui pourront la prendre.

Le lien ici:

https://www.google.com/amp/s/amp.france24.com/fr/20191026-france-sante-experimentation-cannabis-therapeutique-2020-patients

stalker83ful
le 02/05/2020

Bonjour,

Je me présente, je suis étudiant en marketing, et dans le cadre de mon travail de fin d'étude, je réalise une enquête sur les maux de dos, notre fléau à tous !

Si vous avez 5 minutes de votre temps, pouvez-vous répondre à ce questionnaire s'il vous plait ! 🙏

Lien vers le sondage : https://www.sondageonline.com/s/70586bc

Un grand merci à vous pour votre aide, et votre soutien.

Lucas.

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Arthrose
Capsulite rétractile de l'épaule
Cruralgie
Discopathie dégénérative
Douleur myofasciale
Douleurs chroniques
Fibromyalgie
Hernie discale
Lupus
Mal de dents
Mal de dos
Malocclusion dentaire
Migraine
Ostéomalacie
Personnes de petite taille
Polyarthrite rhumatoïde
Pseudoachondroplasie
Sciatique
Spondylarthrite ankylosante
Tendinite
Tendinite calcifiante
Torticolis
Transformation kystique des acini

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Lire l'article
Voir le témoignage
Fibromyalgie et confinement : se sentir seule face à la maladie

Fibromyalgie

Fibromyalgie et confinement : se sentir seule face à la maladie

Voir le témoignage