«
»

Top

Fibromyalgie : quels sont les traitements médicamenteux et non médicamenteux ?

Publié le 16 nov. 2021 • Par Claudia Lima

La fibromyalgie touche presque 2% de la population en France. Cette pathologie chronique a un fort impact sur la qualité de vie ainsi que sur les activités sociales et professionnelles. 
Environ 80% des personnes atteintes sont des femmes. 
Son diagnostic est délicat et les patients concernés font souvent face à une longue errance médicale. 
Mais alors, quels sont les traitements de la fibromyalgie ? La prise en charge est-elle forcément médicamenteuse ? 

Vous souhaitez en savoir plus, lisez notre article ! 

Fibromyalgie : quels sont les traitements médicamenteux et non médicamenteux ?

La fibromyalgie est une maladie chronique reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992. Elle se caractérise essentiellement par des douleurs diffuses et persistantes au niveau musculaire associées à une fatigue intense et des troubles du sommeil. Son diagnostic a suscité beaucoup de polémiques dans le milieu scientifique en raison de l’importante variabilité des symptômes, de la réticence du corps médical et aussi de l’impossibilité de déceler des anomalies physiques par les techniques d’exploration actuelles. 

Quels sont les symptômes et les causes de la fibromyalgie ? 

Les personnes souffrant de cette pathologie se plaignent d’avoir mal partoutla douleur en est le principal symptôme. Celle-ci varie en intensité selon le moment de la journée, le niveau de stress, les émotions et l’activité physique.  

Les symptômes les plus communs :  

  • Douleurs musculaires chroniques,  
  • Fatigue intense,  
  • Troubles du sommeil,  
  • Troubles de l’attention et de la mémoire, 
  • Hypersensibilité au toucher, au bruit, à la lumière, aux odeurs, au froid, au chaud, 
  • Troubles émotionnels (anxiété, dépression), 
  • Migraines,  
  • Troubles du transit intestinal et troubles urinaires

Les causes du déclenchement de la fibromyalgie ne sont pas encore réellement connues. Aucunes lésions visibles dans les muscles ne permettent d’expliquer les douleurs ressenties. Les critères diagnostiques sont donc fondés sur les symptômes et reposent sur une classification de 18 points. Plusieurs facteurs psychologiques et physiques sont cependant souvent considérés comme déclencheurs, tels que le stress, le deuil, les accidents, les tensions répétées, etc. 

Une cause de la sensibilité à la douleur quant à elle serait que, chez les personnes fibromyalgiques, les "centres de la douleur" au niveau du cerveau dysfonctionnent et interprètent les sensations douloureuses comme étant plus intenses qu'elles ne le sont réellement.  

Si la fibromyalgie n’est pas une maladie grave ou mortelle, son impact sur le quotidien est déterminant. Les personnes malades sont sérieusement limitées au niveau social et professionnel, elles s’isolent et développent des troubles dépressifs. 

Les douleurs associées sont souvent vécues difficilement faute de diagnostic ou de prise en charge adaptée mais alors comment prendre en charge cette pathologie ? Comment la soigner ? 

Quels sont les traitements de la fibromyalgie ? 

Les objectifs de la prise en charge de la fibromyalgie seront de diminuer le syndrome douloureux, de diminuer la fatigue ressentie, d’améliorer le sommeil et de diminuer l’impact de la maladie sur la vie de tous les jours. L’avis d’un médecin spécialisé, un rhumatologue, est nécessaire. 

En raison de l’hétérogénéité des symptômes, chaque patient bénéficiera d’un traitement adapté.  

Approche non médicamenteuse 

Les traitements non médicamenteux sont privilégiés et une approche est particulièrement recommandée. Il s’agit de l’APA, l’activité physique adaptée, qui consiste en la pratique d’exercices adaptés aux capacités de chaque patient. Ceux-ci se révèlent efficaces contre la douleur, augmentent le bien-être et sont sans effets secondaires. Exemple : le stretching, la natation, le vélo, …, 

D’autres pratiques sont également conseillées telles que les pratiques de type mouvement méditatif (yoga, tai chi, qi gong, etc.), puis la méditation, l’acupuncture et les cures thermales. Elles auraient un effet positif sur le sommeil et la qualité de vie. 

Il est aussi recommandé, en seconde intention, de pratiquer la psychothérapie par Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC) afin de réduire les symptômes douloureux, le handicap et les troubles de l'humeur sur le long terme. 

Ensuite, si l’approche non médicamenteuse n’est pas efficace, sont proposés les traitements médicamenteux.  

Approche médicamenteuse 

A ce jour, aucun médicament ne traite la fibromyalgie

Les médicaments sont donc prescrits pour diminuer les symptômes de douleurs et les troubles dépressifs. Cependant, leur usage doit rester ponctuel et leur efficacité n’est pas observée chez tous les patients. De plus, certains comportent de nombreux effets indésirables tels que nausées, vomissements, vertiges, prise de poids et dans les cas les plus graves, des saignements au niveau de l’estomac et des ulcères.  

A savoir, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne sont pas recommandés en raison de leur inefficacité sur les symptômes de la fibromyalgie

Les antalgiques, comme le paracétamol associé à de la codéine ou de la caféine, ou ceux de niveau II comme Tramadol® afin de diminuer la douleur. À n’utiliser qu’en dernier recours et avec surveillance du risque de dépendance. 

Les antiépileptiques, à visée antalgique (prégabaline ou gabapentine) comme Neurontin®Lyrica® ou Topamax® peuvent être prescrits pour les douleurs neuropathiques de type brûlures, fourmillements, décharges électriques, etc... 

Les antidépresseurs à faible dose ou ayant une double action (duloxétine ou amitryptiline) comme Cymbalta® ou Laroxyl®, peuvent être prescrits. Ce sont des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline. Ils améliorent le sommeil, diminuent l’anxiété, la migraine et certains maux digestifs. Les autres types d’antidépresseurs ne sont pas recommandés puisqu’inefficaces. 

Les relaxants musculaires comme Flexeril®, utiles pour soulager les douleurs musculaires 

Les anesthésiques locaux comme la lidocaïne sont parfois injectés dans une région particulièrement sensible pour diminuer les douleurs. 

La neurostimulation non invasive (stimulation magnétique transcrânienne) est développée dans certains centres de traitements de la douleur. Des études doivent être menées pour évaluer leur efficacité en raison de la disparité des résultats obtenus. 

Comment améliorer la prise en charge ? 

La prise en charge de la fibromyalgie doit reposer sur une approche pluridisciplinaire, c’est à dire, avec l’intervention de plusieurs intervenants issus de différentes disciplines professionnelles et dont la volonté est d’optimiser l’accompagnement du patient. Une relation de confiance entre soignants et patients doit être instaurée afin d’apaiser les inquiétudes et les doutes, surtout pour ceux concernés par une errance diagnostique

Des associations de patients proposent écoute, partage et entraide aux personnes malades : Fibromyalgie FranceFibromyalgie SOSAlliance maladies raresAssociation Fibromyalgies, et bien sûr Carenity

Concernant la recherche sur la fibromyalgie, celle-ci a permis de nombreuses avancées sur cette maladie loin d’être rare et de nombreuses études sont en cours pour trouver des remèdes efficaces. 

Un programme de recherche français nommé Fibromy’activ mené par le Dr Stéphanie Ranque-Garnier démontre que “l’activité physique, si elle est bien adaptée, au mieux améliore les symptômes douloureux au pire ne les aggrave pas, mais soulage quasi systématiquement et instantanément en fin de séance l’humeur, la concentration, la fatigue.” Ceci a un impact sur la diminution des consommations médicamenteuses, du recours au système de soin et une reprise professionnelle favorisée. 

Les études se poursuivent et des profils génétiques commencent à émerger. Pour les chercheurs qui travaillent sur ce sujet, l’un des objectifs est aussi de pouvoir disposer d’un véritable biomarqueur de la maladie, afin de pouvoir juger objectivement de l’efficacité de telle ou telle nouvelle thérapie envisagée. 


 Cet article vous a plu ?    
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !    

Prenez soin de vous ! 


66
avatar Claudia Lima

Auteur : Claudia Lima, Rédactrice Santé

Claudia est créatrice de contenus chez Carenity, elle est spécialisée dans la rédaction d’articles santé.

Claudia est titulaire d’un Executive MBA en Direction Commerciale et Marketing et continue de se... >> En savoir plus

Qui a revu : Charlotte Avril, Pharmacienne, Data Scientist

Charlotte est docteur en pharmacie et diplômée du mastère spécialisé en management pharmaceutique et des biotechnologies de l’ESCP. Elle a une forte appétence pour la e-santé, la Health Tech ainsi que pour les... >> En savoir plus

3 commentaires


Netijus
le 18/11/2021

Bonsoir, 

Votre article est très bien mais vous avez omis le neurofeedback dynamique comme traitement naturel. Cela fonctionne très bien pour moi ! 


Nadouchka
le 19/11/2021

Article très intéressant, bien travaillé, pour les nouveaux cas il y a pleins d’explications, nous les « anciens «  diagnostiqués on connaît chaque mot , chaque réflexion sur la fibromyalgie que c’est devenu presque une routine , merci à auteur de cette article .


lilouscrap
le 23/11/2021

Article très intéressant.

J'ai acheté chez Nature et Découverte un coussin fleurs picots très durs effet acuponcture. pour moi cela fonctionne et ces super

Vous aimerez aussi

Pourquoi certains pensent encore que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique ?

Fibromyalgie

Pourquoi certains pensent encore que la fibromyalgie est une maladie psychosomatique ?

Lire l'article
La fibromyalgie est-elle une maladie auto-immune ?

Fibromyalgie

La fibromyalgie est-elle une maladie auto-immune ?

Lire l'article
Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Fibromyalgie

Interdire le cannabis thérapeutique, un refus de soins ?

Lire l'article
Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Fibromyalgie

Le cannabis thérapeutique, autorisé à la fin de l'année 2018 ?

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiche maladie