XYLOCAINE (EPINEPHRINE BITARTRATE LIDOCAINE CHLORHYDRATE ANHYDRE LIDOCAINE CHLORHYDRATE NAPHAZOLINE NITRATE LIDOCAINE CHLORHYDRATE MONOHYDRATE) : Avis et témoignages de patients

/static/themes-v3/default/images/default/opinion/traitement/intro.jpg?1564492295

Indications du médicament

Le chlorhydrate de lidocaïne est une solution anesthésique locale destinée à l'anesthésie régionale chez les adultes et les enfants de plus de 1 an.
Voie d'administration : Injectable, Orale, Respiratoire
Molécule : EPINEPHRINE BITARTRATE, LIDOCAINE CHLORHYDRATE ANHYDRE, LIDOCAINE CHLORHYDRATE, NAPHAZOLINE NITRATE, LIDOCAINE CHLORHYDRATE MONOHYDRATE

L'avis des patients sur XYLOCAINE

En résumé

Niveau de satisfaction général : 5.67/10 En savoir plus

Efficacité du traitement : 6.00/10 En savoir plus

Simplicité de la prise : 6.00/10 En savoir plus

Respect de la prise du traitement : 10.00/10 En savoir plus

Effets indésirables perçus : 7.50/10 En savoir plus

Amélioration de la qualité de vie : 8.00/10 En savoir plus

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

1 = Jamais
10 = Toujours

1 = Pas du tout important
10 = Extrêmement important

1 = Pas du tout satisfait
10 = Extrêmement satisfait

Conseils et astuces de la communauté


avatar
Stella66
le 08/05/2019

Ce gel est appliqué sur les parties génitales, donc ni orale ni respiratoire. Il peut être injecté pour les hommes mais pour les femmes, il doit être étalé sur les parties génitales.

Il met du temps à faire effet, environ 1 à 2h suivant l'intensité des douleurs. Il est à prendre aux premières douleurs, car plus on attend, plus le gel sera long à faire effet.

Quand il est appliqué, il est mieux de rester allongé sans sous vêtements.

Votre commentaire


avatar
CICLONE
le 17/05/2017
fatigabilité durant 48 heures et effectué en hospitalisation

Votre commentaire


avatar
CICLONE
le 17/05/2017
Soulagement partiel de la douleur durant trois semaine , mas obligé d'être hospitalisé durant la perfusion

Votre commentaire