Traitements de l'acné

Différents traitements sont disponibles pour l'acné : traitement médical, phytothérapie ou encore traitements spécifiques d'intervention.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Le traitement médical de l’acné prévoit l’administration d’antibiotiques à utilisation topique, parmi lesquels la clindamycine et l'érythromycine. Ces antibiotiques inhibent la sous-unité ribosomiale 50S de la bactérie, en arrêtant ainsi le processus de formation de la chaine polypeptidique ; ce blocage de la synthèse protéique cause l’arrêt de la prolifération bactérienne. Ce sont des antibiotiques à action bactériostatique, mais à doses élevées, ils peuvent devenir des bactéricides. Les effets secondaires les plus fréquents se manifestent eux aussi au niveau cutané, avec des brûlures, de la sécheresse et des irritations dans les zones de l’application.

Les rétinoïdes sont de puissants médicaments dermatologiques, largement impliqués dans le traitement de l’acné. En particulier, l’acide rétinoïque ou trétinoïne, appliqué au niveau cutané et qui favorise la desquamation des kératinocytes et le renouvellement cellulaire. C’est pour cette raison que lors des premiers traitements de l’acné on peut observer une aggravation de la pathologie, alors que l’effet thérapeutique se manifeste plus tard.

Un autre principe actif de cette catégorie est l'isotrétinoïne, un rétinoïde de synthèse impliqué pour le traitement de l’acné kystique. Le traitement se fait par administration orale et est très efficace. Il faut néanmoins être attentif aux éventuels effets secondaires qui peuvent être une sécheresse, des irritations de la peau ainsi qu’un effet tératogène qui perdure dans le temps.

Le peroxyde de benzoyle et l’acide azelaïque, sont tous les deux traitements impliqués comme antimicrobiens à utilisation topique.

Il existe aussi d’autres médicaments dermatologiques comme les corticostéroïdes à utilisation topique, utilisés pour leur action antiinflammatoire. Les effets secondaires peuvent être locaux, on peut observer une atrophie cutanée, hypertrichoses, augmentation de la pression intraoculaire, ou encore systémiques causant le syndrome de Cushing et un retard de croissance.

Les autres thérapies de l’acné

Contre l’acné, il existe des phytothérapies efficaces, qui se distinguent en fonction de la typologie d’action :
- Systémiques à action drainante,
- Dépurative et antiinflammatoire,
- Topique à action hydratante et hygiéniste pour la peau.

En présence d’acné, on peut ainsi recourir au bouleau, au pissenlit, à l'échinacée et au calendula.

On peut recourir à d’autres thérapies interventionnelles pour traiter l’acné, telles que la microchirurgie ou « nettoyage de peau », qui permet d’accélérer l’amélioration de l’acné en complément à un traitement médicamenteux ; le peeling, qui permet le renouvellement des cellules superficielles de la peau ; le laser et la photothérapie dynamique.

Sources : Dermato Info

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme