Acné et adolescence

L’acné apparait avant la puberté, avec l’augmentation des sécrétions de gras sur le visage (sébum), quelque fois aussi dans le dos ou la poitrine.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

L’acné est un trouble qui touche, de manière plus ou moins intense, la majeure partie des adolescents (4 adolescents sur 5), et se présente dans 10 à 15% des cas dans des formes plus sérieuses.
L’acné apparait avant la puberté, avec l’augmentation des sécrétions de gras sur le visage (sébum), quelque fois aussi dans le dos ou la poitrine.
La forme la plus fréquente d’acné chez les adolescents est l’acné comédonienne microkystique, qui ne doit cependant pas être sous-évaluée, car elle peut évoluer vers des formes plus graves, ou même laisser des cicatrices importantes ; de plus, d’un point de vue psychologique, l’acné représente un énorme trouble dans l’adolescence.

L’acné chez l’adolescent est l’expression d’une altération de l’équilibre de l’organisme et du psychique. Durant la puberté, des variations hormonales continues surviennent dans le sang, dans le but de rejoindre un développement physique et sexuel complet. Ainsi, lors de périodes données, des déséquilibres hormonaux se créent et favorisent l’apparition de l’acné. Il existe de plus une prédisposition génétique à développer ce genre de problèmes de peau. Les troubles psychologiques qui peuvent se manifester chez les adolescents influencent aussi la production d’hormones et contribuent alors à aggraver et maintenir l’acné.

L'acné apparait à l'adolescence

L’apparition de l’acné chez l’adolescent nécessite donc, non seulement un suivi médical, mais doit aussi représenter une période de réflexion pour toute la famille afin de comprendre les facteurs de malaise de l’adolescent et ses rapports avec sa famille et le monde extérieur. Il est important de se faire suivre par un dermatologue, qui pourra déterminer le type d’acné et ses causes afin de prescrire le traitement adapté.

Une des règles fondamentales à rappeler aux adolescents est de ne pas enlever les lésions acnéiques, afin d’éviter d’augmenter l’inflammation et de laisser des cicatrices. De plus, une alimentation saine et équilibrée est d’une grande aide comme prévention de l’acné.

Sources : INSERM

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire