/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

9 réponses

53 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord laisser moi me présenter brièvement. Je m'appelle Rachel, je vais bientôt avoir 21 ans. Je suis diplômée d'une licence professionnelle de Management des PME depuis juillet. Aujourd'hui je travaille comme secrétaire au sein d'un laboratoire de production de compléments alimentaires.

Je vis avec beaucoup d'animaux qui, aujourd'hui, sera mon principal sujet de discussion.

Je m'explique,

depuis longtemps je suis impliquée dans la défense et la protection des animaux plus particulièrement les chats et chiens. Je nourris une vingtaine de chats abandonnés à la rue, j'en ai recueilli un grand nombre. A ce jour j'en ai 11. Ils sont mon bonheur au quotidien.

De part les horreurs que l'on voit à ce sujet sur les réseaux sociaux et les affreuses découvertes que j'ai fait de mes yeux : Chats maltraités, animaux écrasés, empoissonnés, blessés.. Je suis me fragiliser mentalement et émotionnellement. Ces bonnes actions me détruisent et me comble de bonheur en même temps. C'est affreux comme sensation.

Je suis bénévole associatif. Un grosse partie du peu que je gagne financièrement part là dedans et dans les soins de mes animaux. Ce que je ne regrette absolument pas.

J'ai un amour et un respect immense pour les chats, tellement que des fois ça me rend paranoïaque. Je m'explique. J'ai été profondément attristée par la disparition de mon chaton en septembre 2018. Elle a disparue du jour au lendemain et là les films d'horreurs ont commencé à défiler dans ma tête : a été enlevé, maltraité par des jeunes, écrasé par une voiture, bloquée dans un égoût .. Oui je sais, je suis folle.. Finalement elle a été retrouvé une semaine après.

Et depuis ce jour, j'ai constamment peur quand un de mes chats ne revient pas, ça me bousille la vie car personne ne me comprend PERSONNE. Pas même mon copain avec qui je suis depuis 6 ans. En réalité pour tout vous dire, personne ne comprend mon implication pour les animaux, tout ce qu'on me rabache c'est " Oh brigitte BARDOT" etc enfin tout cela sur un ton tellement méprisant.. Je sais, je ne fais pas ça pour les autres. Mais moi je deviens parano, dépressive avec tout ça, je me tue à leur défense à leur sauvetage. et concernant les miens, je m'inquiète constamment pour eux jusqu'à m'en rendre malade. Et je ne vous parle même pas de quand il y en a un qui rend l'âme ..

Enfin voilà tout cela pour vous dire que je suis psychologiquement fragilisé et que je n'arrive pas à grimper la pente. Vous qui allez me lire vous allez et j'en suis sûre me prendre pour une folle à chat, une folle tout court.. j'ai l'habitude..

Je ne sais pas ce que je viens chercher ici.. peut être les bons mots.. je ne sais pas.

Merci de votre lecture,

je vous souhaite une bonne journée ! :)

Début de la discussion - 24/10/2019

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué@pseudo-masqué‍ 

Bonjour à toutes et à tous,

N'hésitez pas à échanger vos expériences et témoignages avec notre membre !

Bonne journée à vous,

Camille de l'équipe Carenity

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Bjr Rachel,

Je ne vous prends pas pour une folle puisque n'étant pas médecin je n'en connais pas les symptômes. Toutefois, si, prendre soin des animaux relève d'une bonne action, en revanche, en posséder autant pour se retrouver dans un état pathologique comme celui que vous décrivez me fait penser à un déséquilibre affectif dont il faut en urgence parler à un professionnel de santé -psychothérapeute- et si vos moyens financiers ne vous le permettent pas -car c'est un énorme budget-  je vous recommande d'appeler Caroline DUBLANCHE sur RTL le soir. Elle est toujours de bons conseils. 

Courage Rachel et surtout : prenez bien soin de vous  

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

@pseudo-masqué‍  Bonjour,

Déjà je tenais à te féliciter de la première démarche ici que tu fais de nous confier cela. Tout le monde n'est déjà pas capable de demander du soutien ou de l'aide.

Je suis une folle d'animaux aussi, à la maison nous avons 3 chats, 2 chiens et 3 chevaux. Clairement je suis capable de me mettre en retard au travail ou à un rdv si je trouve un chien errant dans la rue, ou même un oiseau blessé. Cependant je commence à me rendre compte que ma passion (et pourtant à mi mesure que la votre), rogne mon budget, ma vie.

Je comprends tout à fait ton combat, pour avoir délaissé psychiquement ma famille il y a 2 ans, dans une quête pour sauver un chien maltraité sur la commune.

Cependant je tiens à t'alerter sur plusieurs point. D'une part, même si ton combat est plus que louable, changera t il les choses au fond? tu le sais très bien, ce n'est pas en recueillant tous les animaux de la planète que la maltraitance cessera, les abandons non plus. Je l'ai réalisé en sauvant ce chien de son maitre, qu' il y a fort à parier que depuis il est repris un deuxième chien. Clairement nos petites actions ne font pas bouger les choses tant que cela, à moins de passage devant les tribunaux, ce qui s'avère très rare. Tu te ruines la santé pour ta passion, tu as probablement un rapport à l'injustice compliqué, et une envie de prendre la défense de ceux qui ne peuvent pas se défendre eux même. Hors il y a un principe que l'on apprend en tant que secouriste (et il s'agit un peu de cela), c'est que l'on doit sauver l'autre oui, mais toujours en évitant le sur-accident! et là le sur-accident c'est ta santé. Car à t'acharner autant tu y laisses ta santé et si demain tu venais à craquer, pour le coup tous ces animaux que tu nourris n'aurais plus personne.....principe de réalité. As tu aussi entendu parlé du syndrome de Noé? je ne pense pas que tu en sois là, mais penses y? 

la piste que te soulève @pseudo-masqué‍  est intéressante et je la rejoins, que cherches tu dans cette démarche? quel vide affectif cherches tu à combler? quelle injustice cherches tu à réparer?

Je suis persuadée que tu es très intelligente et que tu sais pertinamment que sauver tous ces animaux, ne permettra pas qu'ils aient un confort de vie optimale non plus, et aussi que tu ne peux pas sauver tous les animaux de la planète.

Par ailleurs je t'invite à te questionner sur le regard négatif que tu portes sur ta vie? pourquoi lorsque tu perds ton chat tu penses tout de suite qu'il lui ai forcément arrivé le pire? surtout que toi qui connait bien les animaux, tu sais très bien que les chats sont des chasseurs, capables de partir plusieurs semaines en chasse en couvrant des hectares. Après oui il aurait pu passer sous une voiture? et en même temps? que vaut il mieux pour un chat? l'enfermer à l'intérieur d'une maison toute sa vie pour lui éviter l'accident, ou accepter son destin et le laisser heureux d'être libre dehors au risque de se faire écraser? A force de ne voir que des animaux maltraités tu as effectivement développé le sentiment que les gens veulent du mal aux animaux, mais quel est ce pourcentage? au final la majorité des gens s'occupent très très bien de leurs animaux, ne les abandonneront jamais (sauf cas de force majeure), et s'ils percutent un chat en voiture, pour la majorité c'est contre leur grès voir ils en hurleront de douleur au volant de leur voiture (cela m'est arrivé et je peux t'assurer que quand un chat débaroule sous tes roues de derrière un bosquet, on pourrait même rouler à 30 Km/h que cela ne changerait rien, on n'a pas le temps de réagir)...La question est que tu ne peux pas prendre la misère du monde sur tes épaules, et personne ne le peu. 

Peut être est-il temps de te recentrer sur toi? sans laisser ta passion de côté non plus, mais en ne t'oubliant pas et en oubliant pas tes besoins. Trop c'est trop et tu le sais. Je pense que si cela t'envahie trop émotionnellement, il serait bon que tu vois un thérapeute, pour que tu arrives à comprendre cette manière de t'oublier toi, dans ce combat. Car toi là dedans? tu n'es pas uniquement une militante de la cause animale, tu es qui? qui sont des amis? as tu du monde autour de toi? et pourquoi cette fragilité? Tu sais les meilleurs militant de la cause animale, comme les meilleurs secouristes, sont ceux capable  d'être sensible à cela, sans que cela les détruisent. Beaucoup de pompier le disent, c'est un juste milieu à trouver, ils ne pourraient pas faire leur travail si cela ne les touchaient p as, mais ne pourraient pas le continuer si cela les touchaient trop et qu'ils en devenaient malade.  

Je pense qu'il est temps pour toi de te poser les bonnes question, peut être de trouver une juste mesure dans ton combat pour eux, en essayant aussi du coup de penser à toi et à te protéger. Et cela peut passer par un travail thérapeutique (et moi je ne t'invites pas à appeler RTL du tout, car déballer ses problèmes devant des centaines ou des miliers d'auditeurs n'est pour moi pas forcément très sain, même si pour certains cela les aides beaucoup, mais cela ne remplace en rien un vrai thérapeute qui saura t'aide à élaborer en profondeur ce problème, et t'aider à mettre une distance psychique avec ce qui t'entoure, t'aider à t'armer dans la vie.  Car la vie est faite de combats, là c'est les animaux, mais demain la faim dans le monde, les cancers chez les enfants....tout peut être prétexte à se sentir vulnérable, en colère, fragilisé si on commence à ne voir que le noir qu'il y a sur cette planète....Et si tu apprenais à changer ton regard, à voir aussi tous les gens qui s'en occupent bien, toute l'évolution de la cause animale, et au final c'est probablement 99% des propriétaires d'animaux qui s'en occupent bien...tu as généralisé les 1% que toi tu as cotoyés 100% du temps....

Je t'invite à réfléchir à tout cela et désolée pour le pavé lol

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Bonsoir, 

Dans un premier temps je voudrais vous remercier toutes les deux pour vos réponses et pour le temps que vous m'avez accordé. @pseudo-masqué‍ Tu as raison sur pas mal de choses. Je me suis fragilisé en me focalisant uniquement sur le mauvais, je sais que tout le monde n'est pas ainsi et heureusement ! Pour te dire, j'en suis même arrivé à catégoriser les gens que je croise : "lui il a une tête à casser des bagnoles", "elle a mon avis c'est le genre de nana qui aime tellement son canapé qu'elle pourrait tuer son chat s'il mettait un poil dessus".. et je n'exagère pas, c'est devenu constant. 

Mon combat dure depuis longtemps, je ne sais pas laisser un animal blessé, abandonné derrière moi.Ce qui explique que j'en ai autant. Ce qui me fait sourire, c'est le bonheur de voir mes bêtes heureux dans leur maison et dans leur famille, car je sais qu'ils le sont, ils me rendent au centuple ce que je leur donne.. Et moi je suis quelqu'un qui est faite pour vivre avec des animaux. 

Pour répondre à tes questions sur ma vie à côté, j'ai des amis, que je vois régulièrement. Je suis quelqu'un de casanière en général, je peux rester des semaines sans me faire une soirée ou une sortie ciné. Ca ne me dérange pas et j'aime cette façon de vivre. Bref. J'ai des parents séparés depuis que j'ai 13 ans. Une petite soeur que j'adore, la vie à la maison va très bien. Je suis avec un garçon depuis 6 ans, qui ne partage pas le même amour que moi pour les bêtes, il aime les chats/chiens etc mais ne comprend pas que je puisse sacrifier autant de choses pour eux. D'un côté je le comprends mais d'un autre je me dis qu'il doit l'accepter car ça fait partie de moi. 

Au delà de ça, @Prissiette tu as évoqué "déséquilibre affectif", je crois que c'est tout à fait ce que je ressens, je n'arrive plus à doser le bien, le mal .. Ma vie tourne autant d'un peu de bonheur perdu dans un univers de malheur. 

Je suis sujette au stress depuis un an environ, je stress jusqu'a m'en rendre malade, je deviens incontrôlable et je n'arrive plus à gérer. 

Ma grand mère qui était un réel pilier pour moi m'a quitté il y a presque un an, ça m'a fragilisé. 

Aujourd'hui j'ai vraiment peur d'une chose : passer à côté d'une vie "normale". Mais paradoxalement je refuse catégoriquement d'abandonner mon combat. Je sais que je peux faire les deux, mais je n'y parviens pas, j'ai l'impression que je suis tombé dans un monde parallèle, car peu de gens comprennent mes bonnes actions et moi j'en deviens méchante quand je me prends une réflexion style " nan mais c'est qu'un chat/chien", purée la colère monte à chaque fois.. 

Le syndrôme de Noé ? Peux tu m'en dire plus ? 

Pour mes minous, ils sortent à l'extérieur, vont chez le voisin .. Ils vivent leur meilleure vie. Mais dès qu'ils disparaissent, oui je pense au pire, oui je sais qu'ils sont chasseurs dans l'âme et qu'ils aiment ça, mais j'ai vu tellement de mauvaises choses que j'ai peur qu'ils leur arrive pareil.. Ca me ronge toujours.

J'aimerais apprendre à relativiser, à doser les choses, à être moins sensible, moins dans l'extrême.. Commentme sortir de là? 

Oh que oui j'aimerais aller voir une psy, mais financièrement pas encore possible pour moi.. Et Merci @Pissiette mais RTL, la radio et parler en public, impossible.. pas à ce sujet. 

Je me commence à me faire peur, je commence à ne plus trouver d'issu et à rester coincé dans un corps qui veut s'en sortir mais un état d'esprit qui ne le veut pas. 

Je te remercie tellement pour ce message que j'ai relu trois fois. Je n'ai jamais échanger avec personne à propos de cette obsession j'ai jamais osé. Et voir que tu as su trouver du temps et des mots pour justifier mon comportement, ça me redonne foi. 

N'hésitez pas à m'écrire, je me ferais une joie de vous lire, et de vous aider en retour. 

Bien chaleureusement, 

Rachel 

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍  je viens de regarder le syndrome de noé, je te rassure je n'en suis pas là, mes animaux ont une grande maison et un grand terrain pour vivre, et ils ne sont jamais tous dans le même endroit mdr. En entrant chez moi on ne croirait pas que j'en ai autant, car ils vivent leur vie à tous les coins de la maison et du jardin.

Ils sont également suivis chez le véto, stérilisés .. Enfin ils vivent dans de très bonnes conditions

Ca m'est déjà arrivé de chercher une maladie, un syndrome et autre sur l'amour abusif pour les animaux. Mais je n'ai pas trouvé..

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Salut y’as rien d’abusif d’aimer les animaux t’as pas à t3 reprocher de ça et si tu est casanière non plus si tu te sent bien comme ça.

bises.

ps: tu as des cmp si tu ne peut pas financièrement accéder à une psychothérapie si tu en ressent le besoin bon courage 

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Rachel,

Je m'appelle Laurence, je suis en formation de sophrologie avec une spécialisation sur les angoisses et les thérapies comportementales. J'aimerai te dire plusieurs choses :

La première est que tu es courageuse, non seulement pour avoir osé te livrer, pour avoir demandé de l'aide mais également pour suivre ton combat contre vents et marrées.

La seconde : tu n'es pas folle, Le simple fait de se poser la question, de se remettre en question le prouve.

La troisième : oui, tu as trouble affectif mais tu sais quoi? Tout le monde en a! Ça se manifeste différemment pour chacun et a de plus fortes ou faibles intensités mais ne te crois pas inférieure ou marginale. Tu es comme tout le monde.  Vivre sans névrose, ça n'existe pas.

Il y aurait plusieurs choses à voir, des questions plus personnelles à poser pour cerner un peu mieux le problème. Ton action envers les animaux est peut être directement liée à un désordre affectif mais peut être pas, Peut être que c'est ta manière de gérer (mal puisque tu en souffre) qui a créé ce désordre affectif. Mes problèmes ont commencé comme toi : à la mort de ma grand-mère et à l'époque personne n'a pu m'aider, même moi je n'ai pas vu arriver la dépression et les troubles du comportement que cela engendrait. Je ne dis absolument pas qu'il en est de même pour toi, mais il y a toujours un déclencheur, "la goutte d'eau qui fait déborder le vase", nous avons le même, pour des raisons totalement différentes et aux conséquences totalement différentes, mais je tiens à te dire que tout peux s'arranger, il ne faut pas laisser traîner les choses pour ne pas qu'elles s'installent.

RTL pas RTL, psychiatre, psychologue, sophrologue : à toi de voir avec quoi tu  es le plus à l'aise si tu décides de voir quelqu'un. Ne te coupe pas du dialogue avec les gens qui t'aiment et qui tiennent à toi, n'hésite jamais à demander de l'aide comme tu l'as fait ici. Ne dramatise pas, prends le temps du recul et de la relativisation. C'est facile à dire mais il y a plein de petites astuces au quotidien pour le faire. Je pourrais t'en donner certaines si tu le souhaites.

Je ne peux pas faire de consultation sur un forum, et je sais que tu n'as pas les moyens de payer un spécialiste mais je vais te donner le tout 1er conseil que l'on donne toujours à quelqu'un qui angoisse : RESPIRE CORRECTEMENT!

Lorsque nous angoissons (peur de la mort plus ou moins consciente) nous oublions tous de faire la seule et unique chose capable de nous maintenir en vie : respirer. Lorsqu'une idée négative et qui va engendrer l'angoisse pointe le bout de son nez : pose toi quelque part, ferme les yeux si possible (me fais pas ça en conduisant ou en faisant quelque chose qui requiert ton attention immédiate!) et souffle : vide tes poumons totalement avant de prendre une inspiration par le ventre : gonfle ton ventre au maximum en prenant l'air et dégonfle un maximum en l’expulsant compte 5 secondes au moins à l'inspiration et 6 au moins à l'expiration. Fais ça 4 ou 5 fois pour te calmer. Ça empêche l'angoisse de monter. Si les émotions sont trop fortes et que tu n'y arrives pas : fais la respiration au carré : inspire 4 secondes, bloque 4 secondes, souffle 4 secondes, bloque 4 secondes. Répète l'exercice plusieurs fois et quand tu te calmes un peu retourne à la respiration ventrale.

Entraîne toi à le faire le plus souvent possible même quand ça va bien : ça donnera à ton corps l'habitude du geste et il te seras plus facile de le contrôler quand tu en auras le plus besoin.

Tu peux également pratiquer de la cohérence cardiaque (5 min et 3 fois par jour : y a pire!)

Si tu arrives à être plus relaxée, tu vivras mieux les événements mais il n'y a pas de miracle (du moins, faut pas vraiment compter dessus). Quelques séances de TCC : thérapie comportementale et cognitive te feraient beaucoup de bien. Ce genre de thérapie pour toi serait brève : 6 mois tout au plus je pense.

Je te laisse en compagnie de ton homme et de tes animaux. Retrouve auprès de un peu de joie et de sérénité. Arrête de penser que tu es folle, fais toi confiance : tu es capable de bien plus que ce que tu crois.

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Laurence, @boubinette13

Je voudrais vous remercier pour ces jolies lignes que vous m'avez écrite et surtout pour le temps que vous m'avez accordée.

Concernant la sophrologie, je me suis acheté un bouquin avec des exercices de respiration à faire. Je ne le fait pas souvent mais en tout cas quand je le fais, je me détend plus ou moins. Je vous remercie pour ces petits exercices que vous m'avez donné et que je vais de ce pas appliquer..

Le désordre affectif est une notion que l'on me donne souvent lorsque je parle de mes soucis. Je n'arrive pas trop à y voir clair là dessus.. Peux t-on en parler un peu plus ? C'est vrai que cela pourrait être à l'origine de mes soucis mais.. Qu'est ce que le désordre affectif précisément ? Par quoi est ce que cela peut être causé ?

En tout cas, ça soulage d'entendre de si belles paroles surtout de quelqu'un qui est du milieu psychologique. J'ai moi même un BAC +2 psychologie, je ne suis pas aller au bout car j'ai toujours considéré que j'étais psychologiquement malade.. J'ai donc abandonné car une malade ne peut pas soigner une malade..

Pour parler un peu plus de moi je dirais que je suis quelqu'un d'à la fois très empathique et très sensible, mais également gentille avec un coeur énorme. Paradoxalement je suis quelqu'un qui a le jugement facile et qui n'aime pas beaucoup de monde. Peut être est ce un moyen de me protéger ? Car oui je me suis toujours sentie inférieure, en retard, à côté de la plaque, enfant.. par rapport aux autres. Et je pense que c’est pour cela que parfois je peux devenir impulsive et "mauvaise".

On m'a beaucoup fait souffrir dans mes années collèges. J'étais une personne moquée avec très peu d'amis. Relationnellement parlant j'ai vécu dans l'ombre, je ne sais pas pourquoi. J'ai toujours eu un côté enfantin. J'ai 21 ans mais j'adore rire et faire rire même sur des sujets d'enfants de 7 ans, je suis comme ça, rire ça me détend ! :) Et je pense que l'on m'aime pour cette joie que je démontre mais je pense aussi que l'on m'évite pour cela.

Je n'arrive plus à peser mes émotions à vrai dire, je ne sais plus dire quand je suis heureuse, triste, détruite, déprimée, fatiguée.. Voilà à vrai dire, je crois que je viens de comprendre ce qu'était un désordre affectif ! + émotionnel je pense.

Désolée j'écris un pavé mais ça fait tellement de bien de tout lâcher. Autour de moi j'ai peu de personne qui me comprennent concernant mon amour pour les animaux, et je crois que c'est ça qui me bousille le plus ! Qu'on me regarde comme quelqu'un de fou. Je me sens horriblement seule ..

Je suis psychologiquement épuisée.. J'ai peur de faire un BURN OUT .. Jarrive plus à peser le pour et le contre, je n'arrive plus à retrouver un vrai équilibre psychologique ..

Paranoïa ?
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Rachel,

Je suis contente de constater que mes mots vous ont fait du bien. Oui, je veux bien qu'on parle en peu plus en profondeur, mais pas sur un forum. Les questions que j'ai à vous poser et que vous avez peut être envie de me poser sont très personnelles. Laissez-moi votre email si vous le souhaitez. Je vous répondrez, mon adresse mail fini par "banta"