Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Santé de la femme

13 réponses

262 lectures

Sujet de la discussion

1


Posté le
Une femme est six fois plus susceptible de vivre une séparation après avoir reçu un diagnostic de cancer ou de sclérose en plaques qu'un homme qui a reçu un tel diagnostic, selon une étude publiée dans la revue Cancer.

Le taux de séparation ou de divorce était de 20,8% pour les femmes malades, comparativement à 2,9% pour les hommes malades. Ce qui se compare à un taux de 11% dans la population générale.

"Nous croyons que ces résultats s'appliquent généralement aux personnes atteintes de maladies qui changent la vie", écrivent les auteurs, Marc Chamberlain de l'Université de Washington et Michael Glanz de l'Université de l'Utah.

Les raisons pour lesquelles les hommes quittent leur conjointe malade peut être partiellement expliqué par leur manque de capacité, comparativement aux femmes, de s'engager rapidement à prendre soin d'une partenaire malade et par la meilleure capacité des femmes à assumer la charge d'un foyer et d'une famille, croient les auteurs. 

Ils ont mené cette étude avec 515 personnes malades suivies de 2001-2002 à 2006. Elles étaient atteintes d'une tumeur cérébrale primaire, de tumeurs n'impliquant pas le système nerveux central ou de sclérose en plaques. 

Les femmes plus âgées étaient plus susceptibles de vivre une séparation. Mais les relations de couple les plus longues demeuraient plus stables. 

Les personnes malades séparées prenaient plus d'antidépresseurs, participaient moins aux essais cliniques, avaient des hospitalisations plus fréquentes, étaient moins susceptibles de compléter un traitement de radiothérapie et étaient plus susceptibles de ne pas mourir à la maison. 

C'est un triste constat, n'est-ce pas ?
Avez-vous vécu des situations similaires ?


Psychomédia, Science Daily

Début de la discussion - 09/11/2018

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le

c'est bien triste et encore une fois très injuste, la femme paie sur tous les tableaux

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes
2


Posté le

@Louise-B

Il y a 3 ans on m à diagnostiqué une sep et 2 mois plus tard un cancer du sein, mon mari ne s est jamais posé la question ni remis notre couple  en jeux, il est très présent même trop parfois et nous nous battons ensemble et notre couple est plus fort que jamais. Dieu merci. 

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le

On m'a diagnostiqué une sep en mars 2018. En septembre 2017 mon mari est parti après 22 ans de mariage,il ne supportait pas mes humeurs, ma fatigue constante et mes douleurs. Depuis que le diagnostic est tombé on dirait qu'il culpabilise et s'occupe de moi plus qu' avant, il vient me faire marcher,me fait le jardin etc mais il ne reviendra plus à la maison. Je suis un peu rassuré car il m'a dit qu'il serait toujours pres de moi, je n'ai pas d'autre famille sauf un fils qui a 22 ans et qui fait des études.

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le

Bonjour à tous j’ai été diagnostiqué en septembre 2009 d’une SEP RR et mariée depuis avril 2008. Après 11 ans de mariage et 2 magnifiques petites filles nous sommes encore ensemble et malgré la maladie qui progresse ( prochainement ocrevus) nous nous battons tjs le mental est la clef. Courage portez-vous bien plein de bisous 😘😘💕💋

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le

Bonjour, 

Diagnostiquée en octobre 2012, pour une sep primaire progressive.

En couple depuis mars 2010. Par moment il me comprend et d"autre moins.

C'est pas toujours agréable de s"entredre dire  "pourquoi tu fais la tête" , quand on se sent fatiguée, par la visieuse.

On se sent presque coupable d'être malade. Il faut apprendre à gérer ce qui n"est pas toujours simple.

Quand je ne le sens pas bien, moi aussi je préfère être seule, au moins je ne suis pas, un poids, pour les personnes qui m"entourent, c"est mon ressenti.

Cordialement. Marjorie

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le
Bon conseiller

C'était l’année 2000 où je ne sentais plus mes jambes, je ne pouvais plus archer, j'avais 24 ans quand un neurologue "Padovani" m'avais fait passer une irm cérébral,, pour me dire que j'avais la sep, et que ne ne pourrais plus marcher !

Alors j’avais vu un autre neurologue professeur Jean Pelletier, qui m'avait fait une ponction lombaire, une irm cérébral, une irm médullaire, pour me dire que j'avais la sep, forme primaire progressive ; en me disant de voir un kiné deux fois par semaine .  et tous les six mois je fais une cure de solumedrol à l'hôpital.

Une cure qui me permet de marcher comme avant, sur plusieurs centaine de mètres, je ne sent plus les picotements aux bous des doigt, et je fais toujours des exercice physiques.

Autre changement, je suis le régime seignalet, le matin crème budwig de Kousmine, pour me sentir le mieux possible !

la médecine douce ne permet pas de guérir, mais de me sentir mieux dans mon corps !

J'étais célibataire, et en 2015 j'avais vu une assistante sexuel, avec qui j'avais pu faire l'amour, n’imaginant pas possible que e puisse le faire  : avec le viagra j'avais pu avoir une érection, comme tous les hommes.

L'assistante sexuel c'est vu en France comme de la prostitution, et avec elle j'avais eu une relation  de tendresse ; j'étais heureux ; le problème,  c'est que je l'ai vu qu’en 2015, 2016, 2017, et là, elle na  plus voulu me revoir ...

Pour  les gens qui ont la sep, on se sent vivre dans un autre monde, toujours s'accrocher à la vie !!!

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le
Bon conseiller

Courage Xavier.

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le
Bon conseiller

@mireille57 C'est beau ce que tu dit, vis le mieux possible 

Cancer, SEP : 20% des femmes sont quittées comparativement à 3% des hommes

Posté le

@dan26576 merci, je le vis  bien, j ai tout pour, mais je ne peux pas oublier que je suis "malade" chaque jour me le rappelle, mais je reste positive, il le faut,

Porte toi bien 

Discussions les plus commentées