Le diagnostic du cancer de l'ovaire

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Cancer de l'ovaire

10 réponses

161 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Utilisez ce sujet de discussion pour partager vos questions ou vos témoignages sur le diagnostic du cancer de l'ovaire.

Merci d'avance à vous.

Début de la discussion - 30/01/2015

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir, 

J'aurais une question , je viens de passer un scanner abdomial ce matin justement, et on m'a découvert une formation ovalaire inter aortico-cave correspondant vraisemblablement à un ganglion ovulaire. Et dans un premier temps je dois passer un TDM abdominale avec étude des parenchymographies rénales, car j'ai aussi un problème d'urée à la prise de sang, entre autre. 

Je dois revoir mon médecin traitant lundi matin, mais en attendant quelqu'un peut il me dire ce que tout cela signifie?? 

Un ganglion ovulaire c'est cancérigène ou pas ?? 

et un TDM c'est aussi un scanner ou pas ?? quelle est la différence entre scanner et TDM ?? ce n'est pas la même chose !! je suis un peu perdue !!! est ce que quelqu'un peut il m'éclairer SVP ??? Merci d'avance pour votre aide !!!   

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le

Bonjour,

 

Je viens sur site car je ne sais trop vers qui me tourner…

 

Ma maman a été diagnostiquée d’un cancer des ovaires, (adénocarcinome moyennement différencié de type séreux, de stade III), en mars 2015. Après une première laparotomie partielle (alors qu’il avait été prévu de lui enlever les deux ovaires et l’utérus, un seul ovaire avait été retiré), 6 cycles de chimiothérapie ont été entrepris (Carboplatine et taxol). Constatant une bonne réponse à la thérapie après le troisième cycle, ma maman fut réopérée au mois d’août pour une ablation de l’ovaire restant et de l’utérus. Courant octobre, au terme des 6 cycles de traitement, un scanner montrait une disparition totale des tumeurs, du moins visuellement. Le marqueur CA125 était également en dessous du seuil fatidique de 35.

 

A compter du 5éme cycle de chimio, un traitement à l’Avastin avait également été initié.

 

Malgré des résultats, en apparence, encourageants, les informations glanées ici et là, n’étaient pas très optimistes. Une amie, travaillant dans le domaine médical (infirmière en France mais titulaire d’un diplôme d’obstétricien à l’étranger), me disait que, malgré de bons résultats aux traitements, un cancer des ovaires finissait presque toujours par récidiver, elle fut même très directe me disant, en gros, que le répit ne dépassait que rarement deux ans…  Malheureusement, par naïveté et méconnaissance de la maladie, je ne me doutais pas de la tournure qu’allaient prendre les choses…

 

Après un mois et demi de répit, et une excellente forme apparente, ma maman  commença à se plaindre de douleurs au ventre au début du mois de décembre. En visite chez son oncologue, pour l’administration de sa cure d’Avastin, ce dernier sembla pourtant assez rassurant, lui disant qu’un scanner n’était pas nécessaire car trop précoce (contrairement à la prescription du médecin généraliste), et qu’il fallait attendre… Un mois après, il y’a une dizaine de jours, changement de discours : remontée des marqueurs (CA125 à 400), moins de deux mois après la fin de la chimiothérapie. Le médecin m’avoua également que les marqueurs étaient déjà en hausse au mois de décembre (autour de 300). Une  deuxième ligne de chimiothérapie à base de Placitaxel a donc été mise en place à raison de 3 séances par mois, une toutes les semaines, et quinze jours de « repos ». A ce jour, ma maman en est à sa deuxième cure.

 

Je réalise à quel point le cancer peut être cruel. Un ami, qui a accompagné pendant dix ans son épouse qui en était atteinte, me disait que cette maladie était totalement imprévisible. En effet, alors qu’une perspective « à deux ans » me paraissait difficile à accepter, l’échec de la chimiothérapie de première ligne, me donne l’impression de rabattre les cartes du jeu dans une optique encore moins favorable… Je parle avec l’oncologue, qui n’est pas un grand communiquant, et qui me dit que la situation « n’est pas très bonne ». Néanmoins, il ne se montre pas totalement défaitiste me disant que, si la monothérapie actuellement administrée, ne marchait pas d’autres médicaments pourraient être testés. Mais je dois avouer que je suis assez pessimiste, c’est dans ma nature. Ceci d’autant que, selon le médecin, la deuxième ligne de chimio est administrée, tant que le traitement est toléré (s’il fonctionne), mais qu’on dépasse rarement les 10 cycles. Ce qui ressemble un peu à un « traitement de la dernière chance » tout de même… Tous les mois, une analyse de sang incluant les marqueurs du cancer, doit être réalisée et un scanner tous les deux mois. Le prochain est programmé en février prochain (le plus ancien datant du mois d’octobre).

 

Le médecin ne se risque pas à établir de pronostic, ni de chance de succès de cette nouvelle thérapie. Pour ma part, j’ai cherché des informations, sur internet, concernant les tumeurs de l’ovaire réfractaires et résistantes au platine et les chimiothérapies de seconde ligne. Le sujet n’est pas excessivement documenté et je reconnais que, pour un profane, les informations disponibles ne sont pas toujours très aisées à interpréter. Toutefois, si j’ai bien compris ce que je lisais, il ne semble pas que, après échec d’une première ligne de chimiothérapie, le taux de réponse au traitement de deuxième ligne soit très élevé.

 

Un forum, fut-il médical, ne remplacera jamais une consultation et le diagnostic d’un spécialiste. Toutefois, je serais heureux de pouvoir échanger, peut-être sur ce site, avec des personnes ayant connu, ou connaissant, le même problème que moi…

 

En vous remerciant par avance.

 

Bonne soirée à toutes et tous,

 

David

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

bonjour, je fais remonter ce sujet ...intentionnellement ...j'aimerais poursuivre ces échanges : cancer de l'ovaire == témoignages et ressenti, expériences et résultats...

merci à vous

alyzée

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous,

je fais remonter à nouveau ...

J'aimerais également poursuivre ces échanges !

Merci pour vos retours

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Et hop...petit message remonte 

Merci et bonne soirée à tous 

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous, 

je me permets, à nouveau, de faire remonter ce sujet. Personne ne peut m'aider ?

Cancer de l'ovaire il y a 7 ans. Ablation totale des organes génitaux, de l'appendice et du péritoine. Chimiothérapie de 1ère ligne concluante au bout de 6 mois. Contrôle des marqueurs C125 tous les 6 mois, scanner tous les ans et subitement une remontée des marqueurs à 66 (seuil limite 35) ! TEP Scanner prévu (médecine nucléaire).

Ma question : en cas de récidive après tant d'années, une chimiothérapie de 2ème ligne a-t-elle été efficace ? si toutefois une personne a été confrontée à ce problème. Merci par avance pour votre retour.

@Horatiodeux As-tu de bonnes nouvelles concernant ta Maman ? Merci par avance pour ta réponse 

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à tous, 

je fais remonter le sujet pour @sabine59400 

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Je fais également remonter le sujet pour @cosele 

A bientôt pour échanger 

Bon dimanche 

Le diagnostic du cancer de l'ovaire


Posté le
Bon conseiller

Je le fais remonter ...

Bon courage 

Discussions les plus commentées