Prévention et conseils pratiques sur la maladie d'Alzheimer

Les causes exactes de la maladie d’Alzheimer étant inconnues, il n’existe pas de prévention clairement efficace. Quelques conseils pratiques permettent de ralentir la progression de la maladie voire l’arrêter
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il est en effet possible de limiter certains facteurs de risque, notamment cardiovasculaires afin de réduire l’apparition de la maladie. Il est donc conseillé de :
- pratiquer une activité physique d’une durée minimale de 30 minutes au moins 3 fois par semaine ;
- adopter un régime alimentaire pauvre en graisses et riche en fruits et légumes ;
- exercer des activités stimulantes intellectuellement et socialement au moment de la retraite ;
- arrêter de fumer.
Pour cela, il est nécessaire de traiter les pathologies qui peuvent exister comme une hypertension artérielle, qui favorise l’apparition de démences.

Les conseils pratiques sont identiques aux mesures de prévention mais ont un but différent : ralentir la progression de la maladie voire l’arrêter.
L’activité physique est essentielle. Il peut s’agir d’une marche quotidienne de 30 minutes. Elle a plusieurs vertus :
- maintien des capacités physiques ;
- amélioration de l’humeur ;
- amélioration de la coordination, de l’équilibre ; et donc diminution du risque de chutes et ainsi de fractures ;
- amélioration de la santé cardiovasculaire ;
- réduction des troubles du sommeil.

La maladie d'Alzheimer au quotidien

L’entourage doit veiller à ce que le patient s’alimente et prenne ses médicaments correctement. Le risque de dénutrition et de déshydratation existe, il peut donc être nécessaire de consommer des suppléments riches en calories.
Les visites régulières permettent de structurer la vie du patient, tout en s’assurant qu’il ne manque de rien. Il peut être nécessaire d’arranger la disposition du mobilier afin de faciliter les déplacements du patient.

Il peut être utile de placer une carte permettant d’identifier la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer dans les poches des vêtements. Elle sera très utile si la personne se perd lors d’une promenade.

Article rédigé sous la supervison du Dr. Philippe Boulu, neurologue à Paris et praticien hospitalier à l'hôpital Beaujon.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme