«
»

Top

Comment réussir à arrêter de fumer et ainsi stabiliser sa BPCO ?

6 nov. 2018 • 79 commentaires

Atteint d’emphysème et d’une BPCO niveau 4 sévère, notre membre @pseudo-masqué‍ a réussi à arrêter de fumer il y a 6 ans, sans rechute, alors qu'il était fumeur depuis ses 16 ans. À l'occasion du Mois sans Tabac, il a accepté de nous raconter son parcours pour arrêter de fumer, grâce à des patchs, un suivi psychologique et une bonne dose de volonté !

Comment réussir à arrêter de fumer et ainsi stabiliser sa BPCO ?

Comment avez-vous découvert que vous aviez une BPCO ? Quelle était votre consommation de tabac ?  

Suite à des bronchites à répétition, on m’a diagnostiqué une BPCO niveau 2. Quand j’ai commencé à fumer, j’avais 16 ans ; quand j’ai été diagnostiqué, j’avais 54 ans et j’étais à un paquet de 20 cigarettes par jour.

[Le tabagisme est la cause de 90% des BPCO, ndlr]

Un professionnel de santé vous a-t-il immédiatement conseillé d’arrêter de fumer ? Avez-vous été accompagné par un médecin ?

Un pneumologue m’avait conseillé d’arrêter et m’a fait suivre par mon médecin traitant. La décision d’arrêter n’a pas, de mon côté, était immédiate, car je n’ai pas tout pris au sérieux… Tout en craignant quand même les avertissements du pneumologue. J’en ai donc parlé à mon médecin, qui m’a aidé à essayer d’arrêter de fumer.

bpco

Comment avez-vous procédé pour arrêter de fumer ? 

J’ai commencé par les patchs, pour un programme de 6 mois avec le suivi du généraliste et ses conseils. À la fin de mon traitement avec les patchs, je fumais encore 4 cigarettes par jour, je suis donc allé revoir mon pneumologue tout content de moi… Seulement, après le diagnostic, celui-ci m’annonce qu’il ne faut plus 1 seule cigarette car ma BPCO est au niveau 4 sévère et qu’il n’y a pas d’autre solution pour stabiliser la maladie qui était à présent très sévère.

Du coup, j’ai opté pour la e-cigarette, nicotine zéro. L’avantage, c’est le goût n’est pas trop enviable pour ne pas être accro à la e-cigarette. Plus de cendrier ni briquet ni cigarettes à la maison. Le goût étant déplaisant et n’ayant rien d’autre je vapotais de moins en moins et j’ai évité les endroits de fumeurs. Je me suis mis au vélo. Mon généraliste m’a donné quelques calmants pour m’aider et j’avais que le vélo pour me défouler dans la nature.

Vos proches vous ont-ils aidé dans votre parcours ?

Chez moi, personne ne fume et tout le monde m’a encouragé. C’était super pour m’aider. J’avais aussi prévenu mes collègues de travail que j’arrêtais de fumer et qu’il ne fallait pas me tenter. J’ai refusé les pauses café avec les fumeurs.

Qu’est-ce qui a été le plus dur pour arrêter ? Quels ont été les obstacles ?

Le plus dur, c’est de tenir les 6 premiers jours, et pour ça je m’occupais un max à des tas de choses, ça a commencé à être plus facile après 1 semaine en restant sur mes gardes. Après l’arrêt de la cigarette électronique, je n’avais plus rien, et là j’ai ressenti du stress. Mon généraliste m’a aidé avec quelques remèdes pour rester zen.

Avez-vous pris du poids suite à l’arrêt du tabac ? Cela effraye bon nombre de patients.

Je n’ai pas pris un kilo ! Il faut dire que plutôt que de fumer, je faisais du vélo.

Depuis combien de temps avez-vous arrêté de fumer ? Comment vous sentez-vous physiquement et moralement ?

Cela fera 6 ans le 23 novembre que je ne fume plus. Eh oui, on se rappelle de la 1ère fois sans clope ! Aujourd’hui, je revis ! Tout en souffrant de la BPCO, toujours stabilisée grâce à l’arrêt du tabac, je ressens à nouveau les parfums, j’ai retrouvé le goût car je n’avais plus de palais avec le tabac, j’apprécie toutes ces bonnes odeurs dont j’avais oublié le parfum… Par contre le tabac froid m’incommode désormais et je ne supporte plus une personne qui a une haleine de tabac !

Que conseilleriez-vous à un fumeur qui souhaite arrêter de fumer ?

Je ne pourrais plus fumer de ma vie car je ne supporte plus l’odeur et je n’en ai surtout plus l’envie. Et après 6 ans d’arrêt du tabac ma maladie est toujours stabilisée.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite arrêter de fumer ?

Pour arrêter de fumer, il faut d’abord le vouloir fortement puis être suivi psychologiquement et par l’entourage. Il faut surtout regarder les avantages et les inconvénients parce que... y'a pas photo !

Merci beaucoup à @pseudo-masqué d'avoir partagé son expérience avec nous. Avez-vous vécu la même chose ? Comment avez-vous réussi à arrêter de fumer ou quels sont vos obstacles ? N'hésitez pas à commenter ce témoignage pour en discuter !

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le vécu des patients et qui portent leur voix. Forte d'une formation pluridisciplinaire axée sur le journalisme, elle coordonne la rédaction des contenus des plateformes Carenity et facilite l'expérience des membres sur le site.

Commentaires

le 09/11/2018

@pseudo-masqué‍ ‍  ledalle

@pseudo-masqué‍  tu as le droit c'est normal de penser ce que tu dis ,moi ce que je sais c'est que la nicotine c’est elle qui te donne la dépendance  , tant que tu ne coupera pas le cordon avec elle, tu ne pourras jamais arrêter de fumer ,et pire tu vas empirer je te jure le niveau de ta bpco ,mon pneumo est contre, je crois qu il a ses raisons, mais son écoute ma été très bénéfique , et j'en suis sortit grâce a ses conseils   moi je te conseil de te faire suivre souvent par ton pneumo et de  faire contrôler ton souffle  car  cette maladie évolutive   gagne rapidement du terrain  et une fois arrivé au niveau le plus haut il sera trop tard pour revenir en arriére et si tu demande a des patients atteint comme moi d’emphysème + bpco  ce qu'il en pense  ,ecoute bien leurs reponse et prends en note car ça va tres vite ,j'aimerais te dire que tu as raison ,de rester entourer d'amis fumeur ,mais  c'est bien dommage que vous ne formez pas un groupe, d'amis non fumeurs ,pour vivre plus longtemps ,et mieux emsemble

 c'est ton choix ,je le respecte ,mais je suis pas sur que ce soit le bon ,avec le temps tu le saura

bonne chance et bon courage pour ta maladie

 respect

Dan

le 09/11/2018

@pseudo-masqué‍ 

 je sais bien que la bpco est grave et qu'elle continuera d'avancer  ...mais je ne suis pas d’accord avec toi quand tu sis que je n'arrêterai pas de fumer beaucoup on arrêté de fumer avec la cigarette Electronique en baissant progressivement leur taux de nicotine pour en arrivé à zéro...

la cigarette Electronique est une bonne alternative pour l'arrêt du tabac ton pneumologue le c'est bien...c'est bien mieux de vaper que de fumer quand même..dans la vape y a pas de combustion du à la fumé de la clope.. beaucoup de professionnels aujourd'hui la recommande elle est égale au patch au pastille gomme qui sont en vente en pharmacie

oui la nicotine est une dépendance je le sais très bien..c'est elle qui nous donne le plaisir de fumer... la nicotine n'ai pas dangereuse en soi ni mortelle... elle est identique à la dépendance au café au thé au chocolat au jeu Electronique au portable etc.. le plaisir de tous ces bienfait du quotidien...rien ne m'empêche de rester en contact de fumeur à partir du moment qu'il ne fume pas devant moi..mon homme fume sur le balcon mes amis idem..

je ne suis plus en contact avec le tabac. Je suis inscrite dans un forum pour ma bpco 

merci je prend note de tout ce que tu m'as dit sur l'aggravation de la bpco

une vidéo très intéressante sur la nicotine de la vape deJacques Le Houezec  https://www.youtube.com/watch?v=nNf0qez9TYI&t=81s&list=PL43gxF1WkqDqj0B96Qy0S_XFuCMVk_jqJ&index=5

le 10/11/2018

@pseudo-masqué ledalle

bonjour @pseudo-masqué‍  j'espere tu vas bien

 si je suis d'accord avec toi  moi aussi j'ai arrêter avec la E cigarette mais avec les patches et un suivi médicale  zéro nicotine dans le produit c'est les patches coller sur la peau qui me donner un minimum de nicotine, afin de me désaccoutumer de la E cigarette  car le produit que j'avais pris  n’était pas terrible, mais c'etait voulu en accord avec mon medecin ,pour que je n y prenne pas  gout et pouvoir m'en passer rapidement et les patches m'ont aider et j y suis arriver  très vite  je compléter mon manque par le sport ,la marche le vélo  et un petit traitement pour rester zen  et au bout de 6 jours d’arrêt total  ça été le déclic je me suis rendu compte que j'avais fais le plus dur  , j'ai continuer avec des patches moins  doser ,7 mg  j’étais a 21 mg au départ,et ,mais après 6 jours j'ai essayé sans, et la j’étais stressé  et j'ai vu que je tenais  bon et  ça  été le départ de l’arrêt du tabac ,il y aura 6 ans le 23 novembre

je suis allé chez mon pneumo  très content tu pense bien, et la  on a fais la gaso + le souffle en cabine et  les resultats j'ai réussis a stabilisé la maladie et depuis 6 ans  ,non seulement elle a stabiliser mais j'ai gagné en v m s , j’étais a 14% et je suis actuellement a 24 % et toujours sans oxygène  vu  que mes gaz d sang sont bon que et je refais un contrôle a lodeve a la clinique le 6 decembre  6 ans âpres, je te donnerai les resultats

bon courage a toi bon weekend

Dan

le 19/11/2018

@pseudo-masqué FELICITATIONS pour ta VOLONTE et ta TENACITE !

C'est un immense service que tu te rends !

J'espère que tout ton entourage appréciera et valorisera ton courage.

Tu sors du conditionnement et prends une bonne voie, vertueuse.

Amicalement. Je te soutiens.

le 19/11/2018

@pseudo-masqué ledalle

merci  @pseudo-masqué‍  pour tes encouragements  ,mais tu sais  si je témoigne c'est pour essayer d'aider ceux qui doutes et leurs dire que je sais que c'est dur et que moi qui est loin d’êtres sur humain ,j y suis  arrivé donc si je peux aider un peut ce qui ont du mal a tenir je suis la prêt a les aider si je peux

bonne journée

Dan

Vous aimerez aussi