«
»

Top

Nutrition : pourquoi le gras est indispensable à la vie

8 août 2018 • 9 commentaires

Nutrition : pourquoi le gras est indispensable à la vie

Carburant cérébral et musculaire, matière première servant à la fabrication des hormones et à la paroi de nos cellules, le gras est décidément incontournable.

 

Pour un bon équilibre nutritionnel, environ 35% des calories fournies par notre alimentation devraient provenir des matières grasses. Nous avons besoin de leur énergie pour avancer et elles font partie des constituants de base de l’organisme… Avec une densité de 9 kcal, soit un peu plus du double de celle du glucose, les matières grasses alimentaires représentent d’abord un jackpot énergétique. Le corps en a besoin pour maintenir sa température. Les muscles puisent le carburant nécessaire aux efforts prolongés dans les lipides que l’organisme stocke dans son tissu adipeux.

Ensuite, au niveau nutritionnel, les aliments gras, comme le jaune d’œuf, les viandes, les poissons gras et le foie de poisson, le beurre, les margarines et les huiles sont des vecteurs incontournables pour nous approvisionner en vitamines A, D et E, des vitamines dites "liposolubles" car elles se stockent dans les graisses. Des vitamines indispensables à la vision, la peau, la croissance osseuse. Le gras constitue 20 % de la masse corporelle chez l’homme et 25% chez la femme.

Fabrication des hormones et carburant cérébral

Dans notre organisme, "les lipides forment la structure de toutes les membranes cellulaires, résume le Pr Étienne Larger, diabétologue à l’hôpital Cochin, à Paris. Ils interviennent de ce fait dans de nombreuses fonctions physiologiques et, notamment, la formation d’une vingtaine de substances, des médiateurs chimiques, nécessaires à la conduction nerveuse, à la réponse inflammatoire, à l’activation du système immunitaire."

On peut citer aussi leur rôle essentiel dans la fabrication de ces molécules messagères que sont les hormones. Les hormones stéroïdiennes, comme l’œstrogène ou la testostérone, mais aussi le cortisol, indispensable pour déclencher les défenses de l’organisme, sont synthétisés à partir du cholestérol.

Le cerveau étant essentiellement constitué de graisses, un apport nutritionnel en matières grasses de qualité lui est essentiel pour son développement lors de l’enfance puis pour le maintien de ses fonctions à tout âge. Notre encéphale fait ainsi bon usage des acides gras qu’il ne peut synthétiser lui-même et qu’il puise dans l’alimentation: les oméga-3 et les oméga-6 présents dans les poissons gras, le soja, l’huile d’arachide, l’huile et les graines de tournesol, l’huile de maïs… Des acides gras qui ont également une action anti-inflammatoire sur le système cardio-vasculaire.

Bref, il faut manger gras! Mais pas n’importe comment. L’apport conseillé de 35% en lipides ne doit pas être excessif en acides gras saturés (pas plus de 10%). Il doit aussi être complété par une consommation suffisante en fruits et légumes pour leurs fibres et vitamines et s’inscrire dans un équilibre alimentaire global. C’est ainsi qu’il sera possible de réduire la mortalité due aux maladies cardio-vasculaires, qui se situe aujourd’hui aux alentours de 180.000 décès par an en France.

Le Figaro Santé

avatar Léa Blaszczynski

Auteur : Léa Blaszczynski, Responsable expérience patient

D'une formation en communication spécialisée dans le digital, Léa travaille chez Carenity depuis 2013 dans un objectif d'aider le maximum de patients et proches de patients à trouver du soutien et à ne plus se sentir... >> En savoir plus

Commentaires

le 15/02/2019

Très intéressant le gras est aussi utile pour améliorer  restaurer,la paroi intestinale

le 15/02/2019

Très intéressant en effet .

Le gras est indispensable , Il est aussi très intéressent de varier les huiles  et si possible de les choisir bio .(pour éviter les pesticides au maximum .

Il y a de nombreux articles intéressants sur le sujet, mais je ne met aucun lien ici car ils sont souvent marchands , on en profite pour vendre donc à chacun  de chercher 

il suffit de taper huiles alimentaires (bio)

le 22/03/2019
L'alcool de vin ,blanc ou noir n'a jamais fait "digérer" l'alcool! c'est comme si la cigarette améliorait la capacité pulmonaire ... Pour l'article tout est dit.
le 23/03/2019

@natachou  C'est l'exemple du mauvais gras

Vous aimerez aussi

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lupus
Polyarthrite rhumatoïde

Le Plaquénil pour traiter le COVID-19 : quelles conséquences pour les patients chroniques ?

Lire l'article
Coronavirus et hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Coronavirus et hypertension artérielle

Lire l'article
Coronavirus et cancer

Coronavirus et cancer

Lire l'article
Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Coronavirus et gestes barrières : quelles sont les précautions à prendre ?

Lire l'article